Rkia Derham : Le Royaume aspire à renforcer sa diplomatie économique

2 giorni 15 ore ago
Rkia Derham : Le Royaume aspire à renforcer sa diplomatie économique Le Maroc, conscient de l'importance que revêt la diplomatie économique, s'est attelé à renforcer les moyens d'action de ce mécanisme, dans le cadre d'une série de mesures prises au niveau interne visant à développer la structure nécessaire au climat économique, commercial et d'investissement, parallèlement à la diversification des domaines de la coopération avec plusieurs partenaires, a affirmé, jeudi à Rabat, la secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham.
Dans une allocution prononcée en son nom à l'occasion de la 16ème réunion des conseillers économiques des ambassades des pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) accréditées à Rabat, elle a réitéré la volonté du Royaume de renforcer le partenariat économique et commercial avec les pays membres de l'OCI.
L'année 2016, en phase avec cette orientation, a été marquée par d'importants échanges commerciaux entre le Maroc et ses partenaires au sein de l'OCI, évalués à plus de 8,6 milliards de dollars américains (USD), ainsi que par la participation distinguée du Maroc à de nombreuses activités organisées dans ce cadre, a-t-elle indiqué.
L'action diplomatique a depuis toujours constitué un outil efficace visant à soutenir le processus de coopération entre les pays dans divers domaines, a souligné Rkia Derham qui a fait observer que les mécanismes de fonctionnement de l'action diplomatique ont connu une évolution qui va crescendo et qui transcende le concept traditionnel qui se limite à l'échange d'ambassadeurs entre les pays.
Les plus importants domaines d'action de la diplomatie concernent le renforcement des relations économiques et commerciales tant au niveau bilatéral que multilatéral. Aussi, dans un environnement économique qui se caractérise par l'enchevêtrement des intérêts et la diversité des enjeux, la diplomatie économique est-elle devenue un moyen idéal favorisant une coordination conjointe accrue pour atteindre les objectifs du développement souhaité, a-t-elle expliqué.
Pour sa part, le président exécutif de la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), Hani Salem Sonbol, a indiqué que son institution a assuré, depuis 2008, le financement d'opérations commerciales effectuées au profit des pays membres de l'OCI pour un montant de plus de 40,25 milliards de dollars.
Malgré une conjoncture internationale difficile, l'ITFC a réalisé d'excellentes performances en 2017 puisque la valeur des agréments des opérations commerciales a atteint 4,9 milliards de dollars, soit une hausse de 11% en comparaison avec l'année 2016 durant laquelle la valeur des agréments s'est élevée à 4,4 milliards de dollars, a-t-il  relevé.
Lors de cette réunion, les participants ont débattu de thèmes axés notamment sur le projet arabo-africain de la société internationale islamique de financement du commerce, la banque islamique de développement (BID), le projet de guichet unique pour les pays membres de l'OCI et les développements récents en matière de commerce intra-OCI.
La rencontre a réuni les responsables chargés des affaires économiques et commerciales au sein des ambassades des Etats membres de l’OCI accréditées au Maroc, des représentants du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, du bureau régional du groupe de la banque islamique de développement à Rabat, du secrétariat général de l’Union du Maghreb arabe (UMA), de l’Organisation arabe pour le développement industriel et des mines (OADIM), de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) et de l’Agence Bayt mal Al Qods Acharif.
A signaler, par ailleurs, que Rkia Derham a souligné jeudi à Casablanca que le Maroc et l’Inde sont appelés à mettre à profit les importantes opportunités économiques offertes de part et d’autre, en vue de remédier au faible niveau de leurs échanges.
«Les échanges commerciaux entre les deux pays sont freinés par le cadre juridique régissant la coopération entre le Maroc et l’Inde dans ce domaine, en l’occurrence un accord commercial de type NPF, signé en novembre 1981, qui ne présente aucun traitement préférentiel», a expliqué la secrétaire d’Etat dans une allocution lue en son nom lors d’une rencontre d’affaires maroco-indienne, organisée dans le cadre de la visite d’une délégation d'hommes d’affaires indiens.
Les échanges entre le Maroc et l’Inde ont connu une évolution fluctuante durant les dernières années, avec une tendance assez stable due à la gamme limitée de produits échangés, a fait remarquer la responsable, précisant que les échanges bilatéraux n’ont pas dépassé les 14 milliards de DH et restent concentrés, pour les exportations marocaines, sur les produits et dérivés du phosphate à hauteur de 96%, alors que les importations en provenance de l’Inde, bien que plus diversifiées, se concentrent sur les produits pétroliers, pharmaceutiques et chimiques.Et d’ajouter que cette rencontre d’affaires apporte une nouvelle brique au grand édifice de coopération que les deux pays sont en phase de construire et qui exige l’échange régulier des missions d’affaires et de prospection dans les différents secteurs d’intérêt commun.
De son côté, Kheya Bhattacharya, ambassadrice de l’Inde à Rabat, a fait valoir que les relations bilatérales se sont considérablement intensifiées suite aux visites effectuées en Inde par S.M le Roi Mohammed VI, en février 2001 et en octobre 2015, notant que depuis lors, plusieurs accords de coopération ont été paraphés entre les deux pays, afin de créer un véritable partenariat gagnant-gagnant.
Evoquant la coopération dans le secteur du tourisme, la diplomate a fait savoir que l'Office national marocain du tourisme ouvrira très prochainement son bureau à New Delhi, ajoutant que les gouvernements des deux pays sont en train d’étudier les possibilités d'établir des liaisons aériennes directes.
Il est primordial de faciliter les contacts entre les opérateurs des deux pays afin de renforcer les échanges et saisir les opportunités d’affaires qui s’offrent, a-t-elle ajouté.
Pour sa part, le président de la délégation indienne, Khalid Khan, a dit que le Maroc, compte tenu de sa position en tant que porte d’entrée vers l’Afrique et son emplacement stratégique à proximité de l’Europe, offre des possibilités énormes pour le commerce et l’investissement.
Le but principal de cette visite est de renforcer les échanges commerciaux bilatéraux dans les secteurs porteurs d'un côté comme de l'autre, a-t-il poursuivi.
Pour Abdelkader Benbekhaled, président de la section de Rabat de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), l’intensification des échanges commerciaux passe nécessairement par la promotion du rôle des opérateurs privés des deux pays et le renforcement des échanges de visites et de missions d’affaires.

Habib El Malki représentera S.M le Roi à la cérémonie d’investiture du Président George Weah

2 giorni 15 ore ago
Habib El Malki représentera S.M le Roi à la cérémonie d’investiture du Président George Weah Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, représentera Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la cérémonie d’investiture du nouveau Président du Liberia, George Weah, qui aura lieu lundi prochain à Monrovia.
A rappeler que S.M le Roi avait adressé un message de félicitations au nouveau Président dans lequel le Souverain avait fait part de sa ferme volonté de renforcer les relations entre les deux pays au service des intérêts communs de leurs peuples.

Dame Nature sourit au Maroc : Les dernières précipitations placent la campagne agricole dans des perspectives positives

2 giorni 15 ore ago
Dame Nature sourit au Maroc : Les dernières précipitations placent la campagne agricole dans des perspectives positives Les précipitations enregistrées ces dernières semaines sur la quasi-totalité du pays auront un impact positif sur la campagne agricole, affirme, jeudi, le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.
Les dernières pluies auront un impact positif sur l'évolution du couvert végétal des parcours qui affiche actuellement un bon niveau, indique le ministère dans un communiqué, relevant que l’état de développement de la biomasse végétale est également prometteur laissant présager une production fourragère satisfaisante pour la couverture des besoins du cheptel national avec le maintien des prix des aliments de bétail à des niveaux normaux.
Le ministère assure en outre que les cultures d’automne ont connu une importante dynamique appuyée par les récentes précipitations, précisant que sur une surface de sol travaillée de 4,93 millions d'hectares, la superficie emblavée totalise 4,68 millions d’hectares dont 10% en irrigué dominés par les céréales à 88%, suivis des fourrages (8%) et des légumineuses (4%).
Pour les cultures sucrières, la superficie semée en betterave à sucre est d’environ 48.300 ha, soit 86% du programme, réparties entre Doukkala (35%), Tadla (28%), Gharb (27%), Loukkos (6%) et Moulouya (5%), poursuit la même source, notant que les emblavements en semences mono-germes représentent 95% des réalisations.
Pour la canne à sucre, la superficie semée s’élève à 12.409 ha, ajoute le ministère qui s’attend, en cas de confirmation des prévisions pluviométriques annoncées pour les semaines à venir, à ce que le niveau des ressources en eau continue à s’améliorer permettant un rattrapage du décalage de cycle occasionné par l’arrivée tardive des pluies.
Faisant observer que les cultures en place ont pu bénéficier de la combinaison des pluies avec le phénomène du froid qui les met en situation de faible demande climatique et favorise le développement des racines, le ministère indique que ces conditions sont aussi très bénéfiques pour les cultures arboricoles et particulièrement les rosacées.
Le ministère souligne, d’autre part, l'importance pour les agriculteurs de veiller à assurer l’entretien des principales cultures en place à travers le désherbage, l’épandage des engrais notamment azotés et la préparation pour l’installation des cultures de printemps (tournesol, pois chiche, maïs,…).
Compte tenu des conditions climatiques favorables au développement des maladies, le dispositif de surveillance phytosanitaire et le programme de sensibilisation des agriculteurs sur l’importance des traitements phytosanitaires contre ces maladies seront renforcés, relève-t-il.
Le ministère rappelle aussi avoir pris, comme à chaque campagne dans le cadre du Plan Maroc Vert, toutes les dispositions nécessaires permettant d’assurer la disponibilité des intrants agricoles et la mobilisation des agriculteurs et tous les acteurs du secteur pour le bon déroulement de la campagne.
L’approvisionnement en intrants agricoles de bonne qualité a été assuré en quantités suffisantes, assure-t-il, notant que malgré le retard des précipitations au démarrage de l’actuelle campagne et l’utilisation par les agriculteurs de leurs propres semences communes issues de leur bonne production céréalière de la campagne précédente, les ventes globales de semences certifiées ont réussi à totaliser 840.000 quintaux.
Il assure en outre que la campagne d’exportation se poursuit dans de bonnes conditions, précisant qu'en ce qui concerne les primeurs, les volumes exportés se situent à 361.000 tonnes au 16 janvier 2018, soit une hausse de 5% par rapport à la campagne précédente à la même date.
Les réalisations de la tomate représentent près de 63% des exportations globales en produits maraîchers, avec un volume de près de 227.000 tonnes, enregistrant une hausse de 5% par rapport à la campagne précédente à la même date, ajoute-t-il. Pour les agrumes, les exportations totalisent 329.000 tonnes, maintenant leur niveau de la campagne précédente à la même date, alors que les agrumes petits fruits en représentent près de 93%.
Au 16 janvier 2018, le cumul pluviométrique moyen national a atteint 132,7 mm, réduisant ainsi le déficit à 25% par rapport à une campagne moyenne à la même date. Au démarrage de la période des semis, ce déficit était de 61 %.
Les réserves des barrages à usage agricole se sont ainsi améliorées se situant à 4,62 milliards de m3 soit un taux de remplissage de 35%.
La fonte des neiges ainsi que les écoulements devraient dans un deuxième temps contribuer à accroître leur niveau de remplissage. Ces ressources contribueront également à la reconstitution des nappes phréatiques.

Safi planche sur ses potentialités

2 giorni 15 ore ago
Safi planche sur ses potentialités Ville d’histoire, bastion de traditions millénaires, cité à l’emplacement stratégique, Safi  a toutes les raisons  de revendiquer, en plus,  le statut de pôle économique émergent.
  En effet, la capitale des Abda dispose de moult atouts qui légitiment cette aspiration : infrastructures portuaire et autoroutière, unités de valorisation des phosphates,  usines de transformation de poissons et de nombreuses autres  potentialités naturelles et humaines  qui nourrissent  cette forte ambition, celle de gagner le statut de métropole économique et de conforter son rang de premier bastion industriel de la région Marrakech-Safi.
  Mais responsables locaux, opérateurs et autres acteurs  de la vie économique et sociale ne se sont  pas  satisfaits de la croissance soutenue de la ville  et se sont attelés à mettre en chantier de nombreux  autres projets structurants qui viendront sans nul doute, renforcer l’élan  et  l’évolution que connaît la cité.
  C’est pour présenter la vision stratégique de développement de ce territoire et  les chantiers lancés dans  ce cadre, qu’est organisée, ce jeudi, la Journée économique de Safi à l’initiative du Centre régional des investissements Marrakech-Safi,  la région et l’Association Hawd Assafi.
     Cette manifestation s’est ouverte par la visite prospective de 13  sites en  chantier ou à venir par  une délégation forte de plus de 40 personnes dont opérateurs, investisseurs,  financiers nationaux et étrangers et autres représentants de missions  diplomatiques accréditées au Maroc.
La construction d’un nouveau port  dont les travaux de réalisation ont dépassé les 75% a nécessité une enveloppe de 4,1 milliards de DH. Situé  dans la commune d’Ouled  Selmane, à 15 km au sud  de Safi,  ce port sera dédié  notamment à l’approvisionnement de la centrale thermique de la région en charbon, à l’exportation des phosphates et dérivés et ses promoteurs n’excluent pas le transbordement des conteneurs.
     Quant à l’ancien port safiot, un projet ambitieux lui est réservé  en plus de la pêche, secteur qui emploie quelque 10 000 personnes. Il s’agit notamment de la promotion du marché de croisière et de plaisance ainsi que le développement  de la  construction, de la maintenance et de la réparation des bateaux.
  Le programme de la visite intéresse  aussi  les installations de l’OCP, Maroc Phosphore 1 et 2 et Maroc chimie mais également le ‘’Safi Phosphate Hub’’ qui sera construit sur une superficie de 1660 hectares pour une enveloppe de 30 milliards de DH.
Ce hub comprendra, entre autres,  cinq nouvelles unités de production d’acide sulfurique de 1,4 million de tonnes par an chacune, cinq unités  phosphoriques d’une capacité de 450 000 tonnes chacune par an, des unités de production d’engrais et de produits spécifiques  et autres pipeline et quai phosphatier.
Et comme l’industrie appelle l’énergie,  une centrale thermique  est en construction  dans la commune d’Ouled Selmane pour une enveloppe de 23 milliards de DH. La station dont les travaux sont presque achevés (plus de 95%) dispose d’une puissance de  1320 MW et devra produire 10 MM kwh par an. La centrale, qui devra démarrer en juillet 2018 produira à l’horizon 2020 quelque 2640 MW.
La visite concerne également les projets d’aménagement de la commune et de la plage d’Ayir, du centre Beddouza, du centre Lalla Fatna  et de la nouvelle zone industrielle d’Ouled Selmane.
  Création de ville industrielle, intelligente et intégrée, satisfaction des attentes de la population locale, promotion touristique balnéaire figurent parmi les objectifs assignés à ces plans d’aménagement.
 Autre temps fort de cette visite, le campus universitaire de la ville avec ses multiples pôles de formation qui vont de l’ingénierie aux études techniques, juridiques et économiques,  en passant par la promotion de compétences  dans le domaine de la pêche ou dans les métiers de l’hôtellerie et du tourisme.
   Ces projets en chantier ou sur le point d’être lancés s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie  dont les grandes lignes seront déclinées dans la perspective de donner plus de visibilité aux investisseurs.

DJ Khaled aspire à un mode de vie plus sain

2 giorni 15 ore ago
DJ Khaled aspire à un mode de vie plus sain DJ Khaled a trouvé le moyen d’allier business et santé en devenant ambassadeur de la marque Weight Watchers sur les réseaux sociaux. Et le meilleur moyen de vendre un régime est encore de l’appliquer. Du coup, le célèbre producteur a décidé de se plier au nouveau WW Freestyle et d’avoir un mode de vie plus sain.
Il documentera son expérience jour après jour tout en vantant les bienfaits de ce régime. Selon CNN Money, DJ Khaled aurait déjà perdu pas moins de 9,5 kilos.
 « Weight Watchers, c’est se pousser à être bien et à donner le meilleur de soi-même. Mon fils est mon amour, ma vie, et j’ai besoin d’être bien pour lui. Etre bien, c’est être en bonne santé ; être en bonne santé veut dire changer mon mode de vie, et le nouveau programme WW Freestyle m’apporte des habitudes plus saines pour ma vie », a déclaré DJ Khaled.
Weight Watchers ne pouvait rêver d’un meilleur ambassadeur. D’ailleurs la marque n’a pas hésité à vanter ses mérites, lui qui a la «passion d’inspirer les autres à travers ses expériences». Après Oprah Winfrey qui a pris des parts dans la société après en être également devenue l’égérie, l’entreprise, elle, grossit.

Insolite : Mâcher du chewing-gum soulage le dos du président philippin

2 giorni 15 ore ago
Insolite : Mâcher du chewing-gum soulage le dos du président philippin Le président philippin Rodrigo Duterte, qui s'est fait remarquer pour mâcher souvent du chewing-gum en public, y compris lors de réunions officielles, a révélé que cette manie l'aide à soulager ses problèmes de dos.
Le dirigeant de 72 ans s'est distingué depuis son élection en 2016 par un style sans pareil chez ses homologues, par son franc-parler, ses grossièretés, ses tenues vestimentaires décontractées ou son penchant pour les chewing-gums.
L'ancien avocat a été amené jeudi, lors d'une réunion privée, à s'expliquer sur cette dernière habitude, quand il a blagué sur la façon dont les gens pourraient le remercier pour son action.
"Payez-moi tout simplement du chewing-gum parce que mâcher soulage mes douleurs", a-t-il dit, selon les retranscriptions d'un discours diffusées vendredi par son cabinet.
Il a laissé entendre, sans donner de précision, qu'il avait des problèmes de colonne vertébrale.
"Ça soulage un peu", a-t-il dit.
Une vidéo montrant le président philippin vraisemblablement en train de mâcher du chewing-gum devant son homologue chinois Xi Jinping avait fait souffler un vent de panique l'an dernier sur les services japonais du protocole, très à cheval sur l'étiquette, alors que M. Duterte devait rencontrer l'empereur du Japon.
Un autre cliché l'avait en 2016 montré avec le roi du Cambodge Norodom Sihamouni les manches retroussées et le col ouvert, ce qui lui avait valu des critiques sur les réseaux sociaux, selon les médias cambodgiens.
Cette même année, il avait reconnu avoir pris dans le passé du fentanyl, puissant sédatif souvent prescrit dans les cas de cancers ou de maladies chroniques, en raison de problèmes de dos consécutifs à des accidents de moto.
Ces révélations avaient relancé les spéculations sur l'état de santé de M. Duterte, qui est le président philippin le plus âgé.
Il a déclaré souffrir de migraines quotidiennes et de diverses maladies dont le syndrome de Buerger, une affection cardiovasculaire en général liée au tabagisme.

Le don de Mark Wahlberg à Time’s Up

2 giorni 15 ore ago
Le don de Mark Wahlberg à Time’s Up Une grande annonce après la grosse polémique. L’acteur Mark Wahlberg a annoncé faire un don de 1,5 million de dollars à l’association d’aide aux victimes de harcèlement sexuel Time’s Up. « Je soutiens à 100 % le combat pour la juste rémunération et je donne 1,5 million de dollars au fonds de défense juridique de (l’association) Time’s Up au nom de Michelle Williams », a indiqué l’interprète de Tout l’argent du monde.
Il s’agit de la somme exacte qu’a gagnée l’acteur pour retourner certaines scènes du film de Ridley Scott, après le limogeage - et le remplacement par Christopher Plummer - de Kevin Spacey, accusé par plusieurs hommes de les avoir agressés ou harcelés sexuellement. Le cachet de Mark Wahlberg pour les neuf jours de tournage supplémentaires s’élèvait donc à 1,5 million de dollars quand celui de sa partenaire à l’écran Michelle Williams était de... 1.000 dollars. Soit 1% du salaire de sa co-star masculine.
Cet écart flagrant de salaire a créé la polémique, lorsqu'il a été révélé par le quotidien USA Today. La comédienne Jessica Chastain s'était d'ailleurs émue de cette situation sur Twitter, comme bon nombre d'autres célébrités et anonymes.

 

Ces stars étaient déjà riches avant d'être célèbres

2 giorni 15 ore ago
Ces stars étaient déjà riches avant d'être célèbres Beaucoup de célébrités ont dû travailler très dur afin d'obtenir le succès. D'autres sont nées dans la richesse et n'ont pas eu besoin de travailler du tout. Partez à la rencontre de ces stars riches avant même d'être célèbres.


  Gwyneth Paltrow

L'actrice provient d'une famille riche composée
de politiciens et d'artistes.

 

L’ultime message de Dolores O’Riordan

2 giorni 15 ore ago
L’ultime message de Dolores O’Riordan Le mystère entoure encore la disparition soudaine de Dolores O'Riordan. La chanteuse emblématique du groupe Cranberries a été retrouvée morte lundi dernier à son hôtel de Londres, alors qu'elle devait enregistrer le lendemain une nouvelle version de Zombie et revoir son ami de longue date, le producteur Dan Waite. Choqué par la mort de la chanteuse irlandaise, ce dernier a établi un communiqué, relayé par People, et où il évoque les derniers mots de la chanteuse.
Quelques heures avant sa mort, Dolores O'Riordan a tenté de contacter Dan Waite : « Dolores m'a laissé un message vocal juste avant minuit la nuit dernière où elle me disait à quel point elle aimait la version de Zombie du groupe Bad Wolves. Elle avait hâte de me voir au studio et d'enregistrer sa voix ». Selon le producteur de musique, Dolores O'Riordan semblait dans son message « pleine de vie » et avait notamment blagué et dit à son ami son impatience de le revoir lui et sa femme.
Dan Waite a conclu son message avec une pensée aux proches de la chanteuse des Cranberries : « La nouvelle de son décès est un choc et mes pensées vont à Don, son ex-mari, ses enfants, et sa mère ».

Eco Trail au lac Lalla Takerkoust

2 giorni 15 ore ago
Eco Trail au lac Lalla Takerkoust La première édition Eco Trail prévue le 18 février prochain aura lieu  au lac Lalla Takerkoust près de Marrakech.
Au programme, trois courses sur des distances de 7 km, 17 km et 27 km.
L’objectif est d’organiser un planning de trail avec la participation ouverte au plus grand nombre en favorisant la cohabitation entre l’élite et les amateurs avec un éventail d’épreuves et difficultés qui permettent des modes d’engagement variable selon les parcours et le niveau de chacun.
Après l’Eco Trail du lac Lalla Takerkoust, d’autres événements attendent les trailers, à savoir l’Eco Trail d’Amizmiz programmé le 29 avril avec une étape extrême de 57 km et l’Eco Trail de  Dar Bouazza prévu fin septembre 2018.

Un tournoi de mini-foot au profit de détenus de 12 pays africains

2 giorni 15 ore ago
Un tournoi de mini-foot au profit de détenus de 12 pays africains Un tournoi de mini-foot rassemblant des équipes de détenus de 12 pays africains a démarré, jeudi à Casablanca, au Centre de rééducation pour jeunes d'Aïn Sebaa, parallèlement au CHAN-2018.
Le match d’ouverture a été remporté sur un score fleuve (13-3) par l’équipe marocaine face à son homologue nigériane, en présence de représentants de la Confédération africaine de football (CAF) et d’officiels marocains.
Tenu à l’initiative de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) et de la FRMF, le tournoi se déroulera dans les quatre villes accueillant les joutes du Championnat d’Afrique de nations des joueurs locaux (CHAN-2018).
Outre la capitale économique du Royaume, il s’agit d’Agadir (prison locale d’Ait Melloul II), de Marrakech (prison locale de l’Oudaya) et Tanger (prison locale de Sat Village).
Les équipes de détenus sont issues de l’Algérie, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée-Bissau, de la Guinée-Conakry, du Mali, du Nigeria, du Sénégal, de la Sierra Leone, de la Tunisie, en plus du Maroc, pays organisateur.
Le coup d’envoi officiel du tournoi a enregistré la participation, notamment, du délégué général, Mohamed Salah Tamek, du secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Mohamed Sebbar, et du coordonnateur de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, Azeddine Belmahi.
L’organisation de ce tournoi témoigne de l’attention portée aux pensionnaires de ces établissements et de la volonté d’humanisation des lieux de détention, a expliqué le directeur de l’Action sociale à la DGAPR, Mustapha Ferrakhi.
L’ancien international marocain Noureddine Naybet, qui représentait la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), a mis en exergue l’importance du sport et du football pour faciliter la réintégration sociale de ces jeunes.
C’est aussi une occasion pour les détenus engagés dans ce tournoi de faire montre de leurs talents et de leurs capacités, a-t-il dit, estimant que les joueurs de l’équipe marocaine ont de grandes qualités techniques qui les qualifient pour bénéficier de sessions de formation.
En marge de la cérémonie d’ouverture, égayée par des danses et chants africains, la DGAPR et la FRMF ont signé une convention relative à l’encadrement sportif des détenus, l’aménagement et l’équipement d’un nombre de stades et la création d’un centre sportif pour mineurs à Casablanca, à l’instar des autres structures chapeautées par la Fédération.

Puente de Villa Lucre estará cerrado hasta el 28 de enero

2 giorni 17 ore ago

El puente vehicular de Villa Lucre estará cerrado a partir de las 6:00 a.m. de este sábado 20 de y hasta el sábado 28 de enero debido a las 9:00 p.m. mantenimiento de la infraestructura anunciado este viernes por el Ministerio de Obras Públicas.

De acuerdo con el MOP a partir del sábado se realizarán trabajos sobre la rodadura del puente, para colocar un recubrimiento conocido como overlay sobre la misma, como parte de las últimas etapas de la rehabilitación y mantenimiento del paso vehicular.

Sostienen que una vez se concluyan las obras los vehículos podrán circular por el lugar de forma más segura y disfrutar de un mejor servicio del tráfico.

Ante esto en conjunto con la empresa contratistas coordinaron con la Autoridad de Tránsito y Transporte Terrestre para habilitar dos vías alternas, la primera para los que van de Villa Lucre a Santa Clara, quienes podrán utilizar el retorno que se encuentra en la Avenida Domingo Díaz al lado de la estación del Metro que está en cosntrucción.

Por su parte los usuarios que utilizan el puente de Santa Clara hacia Villa Lucre podrán tomar el retorno ubicado en la avenida Domingo Díaz a la altura de Plaza Conquistador.

El puente vehicular de Villa Lucre fue reabierto el pasado 3 de octubre luego que se le realizara trabajos de reemplazo de vigas postes, barandales, de juntas y pernos del puente.

Redacción Digital El Siglo

Prohíben uso de bolsas plásticas

2 giorni 17 ore ago

El mandatario Juan Carlos Varela sancionó este viernes la Ley 1 de 19 de enero de 2018 que adopta medidas para promover el uso de bolsas reutilizables en establecimientos comerciales y prohíbe su uso en nuestro país.

Luego de su aprobación en tercer debate en la Asamblea Nacional, en agosto de 2017, Varela vetó parcialmente algunos artículos del proyecto, que retornó con modificaciones al Pleno.

La nueva ley establece un plazo para que los locales comerciales hagan el reemplaso progresivo de las bolsas de polietileno:

- 18 meses (a partir de la promulgación del decreto) para supermercados, farmacias y minoristas
- 24 meses, para almacenes y mayoristas.

Corresponde al Ministerio de Ambiente velar por el cumplimiento de esta legislación, y a la Autoridad de Protección al Consumidor y Defensa de la Competencia la fiscalización en aquellos comercios que decidan optar por el cobro de las bolsas reutilizables, lo que deberá ser a precio de costo.

Redacción Digital El Siglo

Ulvemobilisering

2 giorni 17 ore ago
– Ulvemotstanderne overdriver. Nå er det viktig at de mange som vil ha ulv, ytrer seg. Det sier Emte Jahnsen som selv bor i et ulverevir.
Tor Sandberg

– Vi anbefalte politianmeldelse

2 giorni 17 ore ago
Høyres tidligere generalsekretær Lars Arne Ryssdal ble varslet om seksuell trakassering og ville støtte en politianmeldelse, men sier saken stoppet opp da jentene fryktet de ikke ville bli trodd.
Karin L. Fladberg

مقتل مواطن باكستاني بنيران القوات الهندية بين شطري إقليم كشمير

2 giorni 17 ore ago
إسلام آباد في 20 يناير/بنا/ أعلنت باكستان عن مقتل أحد مواطنيها بنيران أطلقتها القوات الهندية اليوم على قرية باكستانية عبر الخط الفاصل بين شطري إقليم كشمير. وأوضح مسئول الإدارة الحكومية المحلية في الشطر الخاضع للسيادة الباكستانية من إقليم كشمير شودري غفتار أن "القوات الهندية أطلقت قذائف هاون على قرية باكستانية قريبة من الخط الفاصل مما أدى إلى مقتل مواطن باكستاني".
واشارت تقارير محلية إلى أن هذا التطور جاء بعد يوم من مقتل امرأتين باكستانيتين، وإصابة خمسة مدنيين بهجمات شنتها القوات الهندية على قرية باكستانية في إقليم البنجاب المحاذي للحدود مع الهند، وبعد أربعة أيام من مقتل أربعة جنود باكستانيين بهجوم مماثل نفذته القوات الهندية عبر الخط الفاصل بين شطري إقليم كشمير. خ.أ بنا 0239 جمت 20/01/2018

وزير يمني يمتدح دور الامارات في إنشاء وتأهيل العديد من مشاريع الكهرباء والطاقة في المدن اليمنية

2 giorni 17 ore ago
أبوظبي في 20 يناير /بنا/ امتدح وزير الكهرباء والطاقة اليمني المهندس عبد الله محسن الأكوع الأدوار المهمة التي تلعبها دولة الامارات العربية المتحدة في بلاده، مثمنا الأثر الإماراتي الواضح والبصمات الكبيرة في إنشاء وتأهيل العديد من مشاريع الكهرباء والطاقة في المدن اليمنية وذلك من خلال تعزيز القدرات التوليدية الحالية للمحطات وخاصة في مدينة عدن.
وحسب وكالة الانباء الاماراتية (وام) أن الوزير اليمني اشار إلى أن ما تقوم به دولة الامارات من جهد كبير عبر الهلال الأحمر الإماراتي في إعادة تأهيل محطات الكهرباء ومنها محطة توليد مدينة المخا التي تم تشغيلها بعد غياب 3 سنوات حيث ينعم المواطنون اليمنيون بالكهرباء وعودة الحياة الطبيعية بفضل الدعم والجهد الإماراتي الكبير. وقال على هامش فعاليات أسبوع أبوظبي للاستدامة "إن هناك مشاريع مستقبلية في قطاع الكهرباء والطاقة مقدمة من دولة الإمارات إلى الشعب اليمني"، مبينا "أن أبوظبي قررت إهداء مدينة عدن محطة لتوليد الكهرباء بقدرة 100 ميجاواط وجار العمل حاليا على قدم وساق لدخولها الخدمة في أقرب وقت، إضافة إلى عدد من المشاريع التنموية في مختلف المحافظات اليمنية التي تعكس مدى الرؤية الجادة لدولة الإمارات لدعم أبناء اليمن من خلال عدد كبير من مشاريع البني التحتية، إضافة إلى ما تقدمه من مساعدات سخية تعكس نهج الخير المتأصل في نفوس الشعب الإماراتي الأصيل". ولفت وزير الكهرباء والطاقة اليمني إلى أن المشاريع التنموية التي تقوم بها الإمارات في اليمن إضافة إلى المساعدات الإغاثية تعكس النظرة الواسعة لدى قيادة وشعب الإمارات تجاه الشعب اليمني وتضافر جهود الأشقاء لنجدته في هذا الظرف العصيب حيث تشمل مساعدات الإمارات إلى اليمن كافة المجالات التي تعين الناس على تجاوز هذه الظروف المعيشية القاسية وتساهم بفاعلية في عودة الحياة الطبيعية. ونوه إلى أن المساعدات الإماراتية تراعي الجانبين التنموي والإنساني إضافة إلى تقديم الخدمات اليومية للمواطنين اليمنيين ما لاقى أطيب الأثر في نفوس ووجدان الشعب اليمني، مؤكدا "أن أبناء اليمن ممتنون إلى قيادة وشعب دولة الإمارات لما يلمسوه من خدمات ودعم ورعاية في مجالات كثيرة خففت بشكل مباشر من معاناتهم اليومية"، مشيرا في الوقت نفسه إلى "أن القيادة الرشيدة لدولة الإمارات لم تأل جهدا في دعم اليمن وهذا ما لمسناه خلال مقابلة المسؤولين في دولة الإمارات حيث لديهم التوجيهات بتقديم كافة سبل الدعم السخي للشعب اليمني دون تردد". وعبّر وزير الكهرباء والطاقة اليمني عن تقدير وامتنان أبناء اليمن لقيادة دولة الإمارات وشعبها الأبي على هذا الموقف التاريخي الإنساني الشجاع وعلى كل ما يقدموه لهم في هذا الظرف العصيب، موضحا "أن الإمارات بذلت جهودا حثيثة في إعادة الإعمار في المناطق المحررة باليمن مقدمة دعما سخيا لمشاريع تأهيل قطاع البنية التحتية الأساسية التي شملت إمدادات التيار الكهربائي وإنشاء محطات لتوليد الكهرباء وتأهيلها عدد منها وغيرها من المرافق الخدمية المتنوعة". وقال وزير الكهرباء والطاقة اليمني المهندس عبد الله محسن الأكوع "أن الهلال الأحمر الإماراتي يسهم بشكل كبير في استعادة دورة الحياة الطبيعية في اليمن والتخفيف عن أبناء الشعب اليمني ومساعدتهم وهو ما كان له أفضل الأثر ويعتبره الشعب اليمني موقفا تاريخيا". خ.أ بنا 0248 جمت 20/01/2018

فشل مجلس الشيوخ الأمريكي في اقرار مشروع الموازنة يهدد بتوقف أنشطة المؤسسات الحكومية

2 giorni 17 ore ago
واشنطن في 20 يناير/ بنا / بات اغلاق مؤسسات الحكومة الاتحادية الأمريكية وشيكا بعد إخفاق مجلس الشيوخ الأمريكي في تمرير مشروع موازنة قصيرة الأجل بعد تصويت إجرائي في وقت متأخر من الليلة الماضية. ويلوح في الأفق عند منتصف الليل توقف الأنشطة الحكومية غير الضرورية بعد أن عجز مجلس الشيوخ عن تمرير مشروع قانون الانفاق الذي يستمر لمدة 30 يوما.
وفشلت الغالبية الجمهورية في اقناع عدد كاف من الديموقراطيين بالموافقة على تمويل الميزانية الاتحادية بشكل موقت جدا. وكان التصويت في مجلس الشيوخ الذى يضم 100 عضو يتطلب أغلبية كبيرة من 60 عضوا لوقف النقاش والسماح بالتصويت الرسمي على التشريع. و.ش بنا 0450 جمت 20/01/2018