Marocco

BERKLEE expose la musique d’Egypte

L'economiste - 26 min 59 sec fa

L’Ecole de musique BERKLEE College of Music à Boston aux Etats-Unis tiendra, le 5 août prochain en ligne, une rencontre virtuelle sur la musique égyptienne. Un wébinaire organisé en collaboration avec l’école OZ’Arts de Casablanca et qui exposera au public participant la scène contemporaine et les artistes actuels les plus en vogue dans ce pays. Par ailleurs, les nombreux experts invités rattachés à l’établissement de renom – dont notamment l’alumni Ahmed El Haggar et l’étudiant Yassin El Noshokaty - y présenteront sa vie estudiantine et ses multiples voies de formation actuelles.

Categorie: Marocco

Management et bien être

Aujourd'hui le Maroc - 1 ora 6 min fa

En ce temps de pandémie, le télétravail qui s’impose comme une solution de fait éloigne cela dit les collègues entre eux.

A l’étranger et en France particulièrement, les jeux permettent de connecter les collègues, le temps d’une pause virtuelle. Voici 3 jeux sélectionnés sur le blog de Eurécia intitulé Vie de Bureau

1. Le petit bac

C’est le jeu pour lequel tout le monde est toujours partant ! Et bien sachez qu’il est également très drôle entre collègues, pour la simple raison que tout le monde peut y jouer, du patron au salarié, peu importe l’âge du collaborateur ! la partie dure environ 5 minutes.

2. Un Escape game en ligne

L’escape game permet aux collaborateurs de s’immerger dans une enquête et de découvrir ainsi d’autres facettes de la personnalité de leur collègue. La durée du jeu est d’environ 1 h.

3. Pictionary

Le site Skribbl propose des parties multi-joueurs de Pictionary, pour le plaisir des dessinateurs et des devineurs. Il faut 3min par devinette.

Categorie: Marocco

Covid-19 au Maroc : Le pic attendu « dans les tout prochains jours »

La vie eco - 1 ora 12 min fa
Abdelkrim Meziane BellefquihAbdelkrim Meziane Bellefquih

Le Maroc se trouve « dans une phase progressive de la courbe épidémiologique qui pourrait atteindre le pic dans les tout prochains jours », a fait savoir le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, au cours de la présentation du bilan, qui fait état d’une augmentation des contaminations dans toutes les régions.

Les nouveaux cas ont progressé de 133% durant la période allant du 20 juillet au 02 août, au cours de laquelle on a enregistré à deux reprises des bilans quotidiens record frôlant la barre des 10.000 cas, a-t-il détaillé.

Le taux de reproduction du virus s’est aggravé pour la sixième semaine consécutive, s’établissant à 1,47, un taux deux fois supérieur à l’objectif fixé par le Plan national de veille et de riposte à l’infection par le Coronavirus, qui est de 0,7.

De même, le taux de positivité est passé de 10,7% à 20,38% durant cette période. Le taux le plus élevé a été signalé dans la région Guelmim-Oued Noun (39%) et le plus bas à Fès-Meknès (4%).

Les cas positifs enregistrés jusqu’au 02 août se sont élevés à 633.923, soit un taux d’incidence cumulée de 1.739 pour 100.000 habitants, alors que le nombre des décès s’est établi à 9.885 cas, soit un taux de létalité de 1,6%, contre un taux mondial de 2,1%.

Les cas actifs ont également connu une augmentation inquiétante, passant de 15.253 à 54.586 en date du lundi 2 août 2021 (+257%). Les nouveaux cas critiques aux soins intensifs ont suivi la même tendance haussière, s’élevant à 860 cas contre 413, il y a deux semaines (+108%).

Le nombre de tests hebdomadaires continue d’enregistrer une hausse significative, passant de 140.000 à plus de 250.000 la dernière semaine, soit une moyenne quotidienne de 35.000. De ce fait, le Maroc a franchi la barre des 7 millions de tests effectués.

Les nombres des patients intubés et des décès ont progressé respectivement de 22% et de 75% durant les deux dernières semaines, a poursuivi M. Bellefquih, qui a exhorté les citoyens à bien se préparer pour faire face à cette situation, éviter de nouvelles pertes humaines et « mettre le système de Santé à l’abri d’une épreuve dont on ignore l’issue ».

Le ministère appelle, par conséquent, à davantage de responsabilité et de citoyenneté, au strict respect des mesures de prévention et à une participation active dans la campagne nationale de vaccination, a-t-il lancé.

Par ailleurs, le responsable a souligné la poursuite de la campagne de vaccination pour la 27-ème semaine consécutive, depuis son lancement par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 28 janvier dernier, notant que plus de 24,25 millions de doses ont été injectées, avec 10.283.660 de personnes complètement vaccinées.

Le Maroc a reçu en fin de semaine dernière de nouvelles quantités des vaccins chinois Sinopharm et américain Janssen, ce qui permet aux autorités sanitaires de continuer l’opération de vaccination dans de bonnes conditions.

En vue d’intensifier cette campagne, la vaccination a été élargie aux personnes âgées de plus de 25 ans et les centres de vaccination restent ouverts tous les jours jusqu’à 20H00, sans prise de rendez-vous ni condition de l’adresse de résidence.

Categorie: Marocco

Covid-19: Le pic attendu « dans les tout prochains jours »

Aujourd'hui le Maroc - 1 ora 38 min fa

L’ensemble des indicateurs épidémiologiques confirme l’entrée du Maroc dans la phase de transmission communautaire depuis cinq à six semaines, avec un pic attendu « dans les tout prochains jours », a indiqué, mardi, le ministère de la Santé dans son bilan bimensuel sur l’évolution de la situation de Covid-19.

Le Maroc se trouve « dans une phase progressive de la courbe épidémiologique qui pourrait atteindre le pic dans les tout prochains jours », a fait savoir le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, au cours de la présentation du bilan, qui fait état d’une augmentation des contaminations dans toutes les régions.
Les nouveaux cas ont progressé de 133% durant la période allant du 20 juillet au 02 août, au cours de laquelle on a enregistré à deux reprises des bilans quotidiens record frôlant la barre des 10.000 cas, a-t-il détaillé.
Le taux de reproduction du virus s’est aggravé pour la sixième semaine consécutive, s’établissant à 1,47, un taux deux fois supérieur à l’objectif fixé par le Plan national de veille et de riposte à l’infection par le Coronavirus, qui est de 0,7.
De même, le taux de positivité est passé de 10,7% à 20,38% durant cette période. Le taux le plus élevé a été signalé dans la région Guelmim-Oued Noun (39%) et le plus bas à Fès-Meknès (4%).
Les cas positifs enregistrés jusqu’au 02 août se sont élevés à 633.923, soit un taux d’incidence cumulée de 1.739 pour 100.000 habitants, alors que le nombre des décès s’est établi à 9.885 cas, soit un taux de létalité de 1,6%, contre un taux mondial de 2,1%.
Les cas actifs ont également connu une augmentation inquiétante, passant de 15.253 à 54.586 en date du lundi 2 août 2021 (+257%). Les nouveaux cas critiques aux soins intensifs ont suivi la même tendance haussière, s’élevant à 860 cas contre 413, il y a deux semaines (+108%).

Le nombre de tests hebdomadaires continue d’enregistrer une hausse significative, passant de 140.000 à plus de 250.000 la dernière semaine, soit une moyenne quotidienne de 35.000. De ce fait, le Maroc a franchi la barre des 7 millions de tests effectués.
Les nombres des patients intubés et des décès ont progressé respectivement de 22% et de 75% durant les deux dernières semaines, a poursuivi M. Bellefquih, qui a exhorté les citoyens à bien se préparer pour faire face à cette situation, éviter de nouvelles pertes humaines et « mettre le système de Santé à l’abri d’une épreuve dont on ignore l’issue ».

Le ministère appelle, par conséquent, à davantage de responsabilité et de citoyenneté, au strict respect des mesures de prévention et à une participation active dans la campagne nationale de vaccination, a-t-il lancé.
Par ailleurs, le responsable a souligné la poursuite de la campagne de vaccination pour la 27-ème semaine consécutive, depuis son lancement par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 28 janvier dernier, notant que plus de 24,25 millions de doses ont été injectées, avec 10.283.660 de personnes complètement vaccinées.

Le Maroc a reçu en fin de semaine dernière de nouvelles quantités des vaccins chinois Sinopharm et américain Janssen, ce qui permet aux autorités sanitaires de continuer l’opération de vaccination dans de bonnes conditions.
En vue d’intensifier cette campagne, la vaccination a été élargie aux personnes âgées de plus de 25 ans et les centres de vaccination restent ouverts tous les jours jusqu’à 20H00, sans prise de rendez-vous ni condition de l’adresse de résidence.

Categorie: Marocco

Mastères en France : Face à la rareté, les délais de soumission plus courts pour la rentrée prochaine?

Aujourd'hui le Maroc - 1 ora 51 min fa

Après la licence c’est un nouveau parcours de combattant qui se déclare lors de la recherche d’un master ou plutôt du meilleur master dans le domaine du nouveau lauréat.

 

Les choses se corsent dans le public où les places se comptent sur le bout des doigts. Entre 30 et 70 places selon les spécialités, les masters classés sont très difficilement accessibles. Les étudiants doivent donc postuler à plusieurs pour augmenter leur chance. Autre nouveauté pour la rentrée 2021/2022, la procédure de candidature sur Campus France Maroc ne démarrera que le 1er octobre prochain. Les délais de soumission sur la plateforme «Etudes en France» seront écourtés. Au-delà de ces obstacles, la France demeure la destination prisée des étudiants marocains compte tenu de la langue et de la proximité géographique.

La France est d’ailleurs, dans les classements, parmi les leaders dans l’enseignement supérieur international. Les programmes des masters sont souvent dispensés en anglais, dans les domaines de la business international, management, marketing, économie et MBA, mais aussi dans l’ingénierie, la technologie et le droit. Il s’agira de faire les bons choix et surtout d’en décrocher au moins un ! Le portail national Trouvermonmaster.gouv.fr recense l’intégralité des diplômes nationaux de master (DNM) proposés par les établissements d’enseignement supérieur français. Tel que conçu, il permet de donner une information claire, précise et complète sur l’ensemble des diplômes nationaux de master délivrés par les établissements d’enseignement supérieur français. Ils ont tous été recensés. Cela dit les candidats devront envisager les plans B et même ceux qui coûtent. Les masters des grandes écoles sont aussi très prisées par les étudiants et les prêts accordés pour y accéder donnent droit aux plus méritants quelle que soit la situation financière des parents. On parle cela dit de plus de 17.000 Euros soit près de 200.000 DHS par an…. Les calculs sont vite faits !

Il reste que décrocher un master classé du public ou du privé donne un coup d’accélérateur dès le début de la carrière et les étudiants qui ont pu décrocher des masters de grandes écoles mais qui hésitent à s’endetter doivent faire le calcul en faisant des simulations dans les grilles de salaires. C’est à cette fin que chaque année, Eduniversal, anciennement SMBG, étudie et dresse le palmarès des formations de l’enseignement supérieur français. Son site meilleurs-masters.com permet de publier les meilleurs masters, tous domaines confondus. « L’agence de notation prend en compte la notoriété de la formation, le salaire de sortie et le retour de satisfaction des étudiants. Nous avons sélectionné les cursus les plus demandés et nous vous donnons le nom des établissements qui ont rempli tous les critères », expliquent ses auteurs. Aux étudiants de dénicher le cursus où ils seront le plus susceptibles de réussir. Les domaines de spécialisation ne manquent pas.

Diplomeo.com est également une référence dans l’orientation. Il est né grâce à l’initiative de deux citadins Antoine et Charles qui après leur diplôme d’école de commerce et plusieurs stages à leur actif ont tenu à aller plus loin et décrocher un mastère spécialisé. Et c’est en cherchant, à l’époque, pour eux-mêmes le meilleur mastère, ils se sont rendus compte de l’importance de l’orientation. A l’époque, il n’y avait rien. Aucun outil aucune boussole. Et c’est ainsi qu’ils décidèrent de mettre en place un service en ligne d’orientation.

Autres profils, de personnes intéressées par des masters, les adultes actifs qui souhaitent améliorer leur carrière professionnelle ou lui donner une autre orientation. A ce stade, la possibilité de suivre des formations diplômantes sont accessibles en ligne. Le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), par exemple, en dispense plusieurs et les marocains sont très intéressés par ce type de formation. En général, ce passage rime avec un changement de cap certain.

Categorie: Marocco

Helios Investment Partners appuie la MedTech marocaine

Aujourd'hui le Maroc - 2 ore 5 min fa

Désormais majoritaire dans l’un des plus grands groupes du secteur

Helios Investment Partners s’associe à Abderraouf Sordo pour créer le plus grand groupe de distribution Medtech d’Afrique francophone. L’acteur du capital investissement en Afrique a conclu récemment un accord pour acquérir une participation majoritaire dans le plus grand groupe marocain du secteur des MedTech. Le groupe consolidé opère dans la distribution d’équipements médicaux et IVD (in vitro diagnostic) ainsi que la production de produits pharmaceutiques au travers de quatre sociétés : Techniques Science Santé (T2S), IM Alliance, Cyclopharma et Binarios. «Nous sommes très enthousiastes à l’idée de nous associer à M. Sordo et à son équipe dirigeante, pionniers du secteur de la santé au Maroc et dans le reste de l’Afrique francophone.

Au cours des dernières décennies, le Groupe s’est imposé comme un partenaire fiable et incontournable pour les centres de santé publics et privés, fournissant des dispositifs médicaux et des consommables à la pointe de la technologie pour des segments critiques tels que la radiologie, l’oncologie, la cardiologie et le diagnostic in vitro», indique Mme Zineb Abbad El Andaloussi, Associée chez Helios. Et d’ajouter que «la consolidation des quatre sociétés forme aujourd’hui le plus grand groupe MedTech de la région, bien positionné pour soutenir le fort potentiel de croissance d’un marché en expansion en Afrique Francophone.

Nous sommes ravis d’accompagner le Groupe dans cette nouvelle phase de développement pour continuer à étendre sa présence locale et concrétiser notre vision commune pour développer la plateforme dans d’autres pays africains à l’avenir». Pour sa part, Abderraouf Sordo, Fondateur et PDG du Groupe, indique que Helios jouera un rôle central dans la réalisation de la stratégie de croissance du Groupe et de son engagement continu à améliorer l’offre de soins de santé au Maroc. «Nous sommes convaincus que cet investissement nous permettra de concrétiser pleinement notre potentiel en tant qu’entité combinée, en consolidant notre position de leader au Maroc et en continuant à étendre notre réseau et expertise sur de nouveaux marchés en Afrique», précise-t-il. Notons que le Groupe constitué de T2S, IM Alliance, Cychlopharma et Binarios a été fondé en 1992. Il s’est depuis développé pour devenir le plus grand distributeur MedTech au Maroc, avec une expansion récente en Afrique francophone.

Categorie: Marocco

Europa Oil & Gas lance le processus d'affermage pour l’exploration du permis d’Inezgane

L'economiste - 2 ore 12 min fa

La société britannique d'exploration de pétrole et de gaz, Europa Oil & Gas, annonce l’obtention et le lancement officiel de l'accord d'amodiation pour le permis offshore d’Inezgane situé à Agadir. Ce permis, attribué à la société en 2019, pourrait disposer d’un volume "important" de ressources pétrolière, dépassant les 2 milliards de barils, "rien que dans les cinq premiers prospects classés", affirme Europa Oil & Gas.

Categorie: Marocco

AGR: Le marché monétaire maintient son équilibre

L'economiste - 2 ore 33 min fa

Le marché monétaire a maintenu son équilibre au cours de la période allant du 23 au 29 juillet 2021, indique Attijari Global Research (AGR) dans sa note hebdomadaire "Weekly Hebdo Taux-Fixed income".

Categorie: Marocco

Covid-19 au Maroc : L’édition 2021 du Festival Visa for Movie Rabat reportée

La vie eco - 2 ore 42 min fa
Coronavirus Covid-19 MarocCoronavirus Covid-19 Maroc

« Face à la situation pandémique liée au Covid-19 et par mesure de précaution, nous avons décidé en collaboration avec la Wilaya de la région Rabat-Salé-Kénitra de reporter l’édition 2021 du festival Visa for Movie à une date ultérieure », indique l’Association du Festival international de cinéma d’auteur de Rabat dans un communiqué.

« La santé du public est notre unique priorité. C’est évidemment une décision difficile à prendre, mais les conditions ne sont pas réunies aujourd’hui pour que cet évènement se déroule en toute sérénité », a-t-on expliqué. Saluant le public de Visa for Movie ainsi que les autorités locales pour leur accompagnement de « longue date » et leur soutien renouvelé pendant cette période compliquée, la même source a souligné sa volonté de faire de cet évènement une réussite. La date de l’évènement sera annoncée ultérieurement, a conclu le communiqué.

Categorie: Marocco

Ryanair relira Rome à Fès

L'economiste - 2 ore 50 min fa

La compagnie aérienne low cost Ryanair va renforcer ses dessertes vers le Maroc. Elle va lancer des vols au départ de Rome et à destination de Fès. Cette ligne, desservie il y a quelques années, avait été abandonnée. Elle sera relancée à partir du 1er novembre prochain jusqu’au 25 mars 2022.

Categorie: Marocco

Bank Al Maghrib : Un résultat net de 1,68 milliard de dirhams

Aujourd'hui le Maroc - 3 ore 50 min fa

Affichant une légère hausse de 1% contre 69% observée en 2019

412,8 milliards de dirhams est le total bilan de Bank Al Maghrib en 2020. Il marque ainsi une progression de 25% plus prononcée que celle enregistrée en 2019 (6%). Cette évolution reflète selon la Banque centrale une hausse des avoirs et placements en devises à l’actif et de la monnaie fiduciaire ainsi que des engagements envers des organismes financiers internationaux au passif. Le résultat net de la Banque a en revanche marqué une légère progression grimpant ainsi de 1% contre 69%.

Il s’est établi à fin 2020 autour de 1,68 milliard de dirhams. En commentant l’évolution de son résultat net, Bank Al Maghrib indique qu’elle recouvre « une décélération du rythme de progression du résultat des activités de 26% à 5%, une progression des charges générales d’exploitation de 6% contre un repli de 1% une année auparavant et une baisse du résultat non courant». La Banque Centrale relève par ailleurs une amélioration de 4% du résultat des opérations de gestion des réserves de changes ayant atteint à fin 2020 les 2,39 milliards de dirhams.

«Cette hausse intervient en lien avec l’augmentation de 14% du revenu net du portefeuille obligataire», explique Bank Al Maghrib. Et d’ajouter que «cette évolution résulte de la hausse à la fois des plus-values nettes sur titres de placement à 592,21 millions de dirhams, dans un contexte marqué par une baisse importante des taux de rendements en dollar, et des intérêts générés par le portefeuille investissement à 1,69 milliard de dirhams (+7%), suite à l’accélération des acquisitions au niveau de cette tranche notamment après le tirage sur la LPL, alors que les intérêts nets relatifs aux placements monétaires ont accusé une régression à -73,77 millions de dirhams». Notons qu’après une tendance haussière depuis 2017, le résultat des opérations de politique monétaire a enregistré une diminution de 2% revenant ainsi à 1,72 milliard de dirhams. Une baisse qui, selon Bank Al Maghrib, intervient sous l’effet principalement de la réduction du taux directeur de 75 points de base à 1,50% dont l’impact a été atténué par le renforcement des injections de la Banque, en vue de satisfaire les besoins accrus en liquidités des banques.

Categorie: Marocco

Endettement des ménages : Près de 14 milliards DH de crédits contractés en 2020

Aujourd'hui le Maroc - 4 ore 6 min fa

Ils se sont repliés de 6,6 milliards de dirhams comparé à une année auparavant

«Les flux financiers entre les secteurs résidents ont été marqués en 2020 par une décélération des crédits contractés par les agents non financiers et de leurs détentions en parts des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM)». Un constat fait par Bank Al Maghrib dans son dernier rapport annuel de l’année 2020. Tout un chapitre a été réservé à l’analyse des flux financiers entre les secteurs résidents notamment ceux des ménages des administrations publiques et des sociétés non financières. S’agissant des ménages, la Banque Centrale relève une amélioration de 104,1 milliards de dirhams de leurs avoirs financiers en 2020.

«Cette évolution traduit essentiellement une hausse de 50,4 milliards de dirhams de leurs détentions en numéraire, ainsi qu’un accroissement de 42,8 milliards de leurs dépôts, avec en particulier un rebond de 45,1 milliards de dirhams ceux à vue», explique Bank Al Maghrib dans son rapport. Et de préciser que «les détentions en titres d’OPCVM sont restées stables après une amélioration de 1,2 milliard une année auparavant». En parallèle, le flux des emprunts contractés par les ménages auprès des sociétés financières s’est établi à 13,9 milliards de dirhams en 2020 contre 20,5 milliards de dirhams en 2019. Dans le détail, les crédits à la consommation ont reculé de 2,6 milliards de dirhams après une progression de 6,8 milliards de dirhams au moment où les prêts à l’habitat ont affiché un accroissement de 7,4 milliards de dirhams contre 7,9 milliards de dirhams en 2019. De l’autre côté, les opérations financières des administrations publiques avec les résidents ont été marquées par une progression du flux de leurs engagements ainsi qu’un ralentissement de celui de leurs créances. Se référant aux chiffres de Bank Al Maghrib, les émissions nettes en bons du Trésor ont atteint à fin 2020 les 43,6 milliards de dirhams après s’être établies à 10,9 milliards de dirhams en 2019.

Les dépôts auprès du Trésor ont affiché, quant à eux, un repli de 6,9 milliards de dirhams contre une progression de 7,6 milliards de dirhams un an auparavant. Constitués principalement des placements des organismes de prévoyance et retraite à régime obligatoire, les actifs financiers des administrations publiques se sont améliorés de 5,4 milliards de dirhams. Leurs détentions en titres d’OPCVM s’inscrivent toutefois en hausse. Elles ont affiché une augmentation de 13 milliards de dirhams au moment où leurs dépôts ont totalisé un additionnel de 2,8 milliards de dirhams. Cependant, leurs avoirs en bons du Trésor se sont inscrits en baisse de 11,9 milliards de dirhams. Pour ce qui est des sociétés non financières, leurs engagements se sont alourdis de 21,3 milliards de dirhams. Bank Al Maghrib explique cela par l’accroissement de 10,7 milliards de dirhams des émissions nettes de titres en dette. La Banque centrale relève également un flux de 10,6 milliards de dirhams des crédits contractés auprès des sociétés financières. Les crédits bancaires à l’équipement destinés aux sociétés non financières privées ont reculé, à cet effet, de 5,4 milliards de dirhams après une hausse de 5,6 milliards en 2019. En analysant les actifs des sociétés non financières, Bank Al Maghrib relève une hausse de 2,2 milliards de dirhams à fin 2020. Cette progression résulte de la hausse de 10,1 milliards de leurs dépôts à vue et de 2,9 milliards de leurs détentions en Bons du Trésor. La Banque centrale observe dans le même sens une baisse de 6,3 milliards de dirhams des dépôts à terme et un repli de 2,1 milliards de dirhams de leur portefeuille de titres d’OPCVM.

Categorie: Marocco

Maroc : Le taux de chômage à 12,8%

La vie eco - 4 ore 22 min fa
Chomage MarocChomage Maroc

Ce taux a enregistré une forte hausse en milieu urbain, passant de 15,6 à 18,2%, et une baisse en milieu rural de 7,2% à 4,8%, précise le HCP dans une note d’information relative à la situation du marché de travail au T2-2021.

Ce taux a enregistré une hausse modérée parmi les hommes, de 11,3% à 11,9%, et les femmes, de 15,6% à 15,9%. Il a connu une baisse de 2,6 points parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, passant de 33,4% à 30,8%.

S’agissant des diplômés, le taux de chômage a enregistré une hausse de 2,2 points, passant de 18,2% à 20,4% entre les deuxièmes trimestres de 2020 et de 2021.
Le taux de chômage des diplômés de niveau supérieur est passé à 25,3% et le taux de chômage des diplômés de niveau moyen à 17,6%.

Le nombre de chômeurs a augmenté de 128.000 personnes entre le deuxième trimestre de l’année 2020 et celui de 2021, passant de 1.477.000 chômeurs à 1.605.000, ce qui correspond à une augmentation de 9%. Cette hausse résulte d’une réduction de 100.000 chômeurs en milieu rural et d’une augmentation de 228.000 en milieu urbain.

Par ailleurs, le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a baissé de 360.000 au niveau national, entre T2-2020 et T2-2021, passant de 1.359.000 à 999.000 personnes, de 753.000 à 551.000 personnes dans les villes et de 606.000 à 448.000 à la campagne.

Le taux de sous-emploi est ainsi passé de 13% à 9,2% au niveau national, de 12,2% à 8,9% en milieu urbain et de 14,1% à 9,5% en milieu rural, tandis que le volume de la population active occupée en situation de sous-emploi lié au nombre d’heures travaillées, a baissé à 470.000 personnes au niveau national.

Ladite note fait, également, ressortir que la population active occupée en situation de sous-emploi lié à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé est passée de 402.000 à 529.000 personnes au niveau national. Le taux correspondant est passé de 3,8% à 4,9%.

Les catégories de la population qui ont connu les plus grandes baisses du taux de sous-emploi sont les personnes âgées de 25 à 34 ans (-4,4 points), les personnes n’ayant aucun diplôme (-4,3 points) et les hommes (-3,8 points).

Categorie: Marocco

Chèques: Légère hausse des incidents de paiement

L'economiste - 4 ore 24 min fa

Les incidents de paiement ont légèrement augmenté en 2020, selon Bank Al-Maghrib. Un total de 472.519 incidents de paiement par chèques a été enregistré, en hausse de 0,4% par rapport à une année auparavant. Ces incidents représentent un montant de 11,8 milliards de DH. Quant aux régularisations, elles ont plus que doublé passant de 111.375 à 250.646, "en liaison essentiellement avec le lancement, en janvier 2020, de l'opération d’amnistie fiscale relative à la contribution libératoire au titre des amendes afférentes aux incidents de paiement sur chèques".

Categorie: Marocco

Les besoins du Trésor baissent en août

L'economiste - 4 ore 30 min fa

Les besoins prévisionnels du Trésor au titre du mois d'août baissent. Ils varient entre 5,5 et 6 milliards de DH), a annoncé la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE). En juillet dernier, les besoins prévisionnels du Trésor oscillaient entre 10 et 10,5 milliards de DH.

Categorie: Marocco

Agriculture, forêt et pêche : 318 000 postes créés entre T2-2020 et T2-2021

La vie eco - 4 ore 42 min fa
HCPHCP

Ce secteur a enregistré une perte de 477.000 postes l’année précédente et une perte annuelle moyenne de 90.000 postes entre les deuxièmes trimestres des trois années précédant la pandémie, précise le HCP dans sa note d’information sur la situation du marché du travail au T2-2021.

Le secteur de l' »industrie y compris l’artisanat » a perdu 53.000 postes d’emploi, contre une perte de 69.000 l’année dernière et contre une création annuelle moyenne de 32.000 postes entre les deuxièmes trimestres des trois années pré-pandémie.

De son côté, le secteur des « services » a créé 40.000 postes d’emploi, contre une perte de 30.000 au cours de la même période de l’année dernière et une création annuelle moyenne de 149.000 postes entre les deuxièmes trimestres des trois années pré-pandémie.

Le secteur des bâtiments et travaux publics (BTP) a créé 108.000 postes d’emploi, contre une perte 9.000 postes au cours de la même période de l’année dernière et une perte annuelle moyenne de 27.000 postes entre les deuxièmes trimestres des trois années précédant la pandémie.

Parmi les 10.892.000 actifs occupés estimés au deuxième trimestre de 2021, le secteur des « Services » emploie 45,2%, suivi de l' »agriculture, forêt et pêche » avec 33,1%, de l’ « industrie y compris l’artisanat » avec 11,1% (dont 44% sont des activités artisanales) et des « BTP » 10,5%.

Près de 7 actifs occupés ruraux sur 10 (70,7%) exercent dans le secteur de l’agriculture, forêts et pêche, et près de deux tiers des actifs occupés citadins (66,6%) travaillent dans le secteur des services.

Categorie: Marocco

Le Maroc reçoit le réseau africain des «Delivery Units» gouvernementales

La vie eco - 4 ore 58 min fa

Pour rappel, les DUs (Delivery Units) sont des structures créées auprès des présidences et chefferies du gouvernement dans le cadre de l’appui aux politiques publiques, le monitoring, le suivi d’exécution et l’évaluation de leurs impacts.

Lors de la séance inaugurale de cette visite, tenue lundi 26 juillet 2021 à Rabat, le Chef du Gouvernement, Saad Dine Elotmani, s’est dit, «très heureux d’accueillir cet évènement au Maroc en souhaitant que les travaux des rencontres prévues puissent contribuer à améliorer l’expérience de ces unités».

«Le concept de Delivery Unit est une expérience innovante au Maroc, institutionnalisé et que nous partageons avec nos homologues dans le monde et en Afrique», précise M. Elotmani avant d’ajouter :  «Fort de la vision clairvoyance de Sa Majesté le Roi Mohammed VI Que Dieu l’Assiste, le Maroc s’attelle à gérer les impacts de la pandémie, avec, notamment, la généralisation de la couverture sociale, le plan de relance économique et la poursuite de la stratégie de vaccination. Ce sont des chantiers avec une forte convergence des différentes politiques publiques. L’apport de la Delivery Unit dans ce sens est important pour suivre les différents indicateurs et atteindre les objectifs tracés».
Lors de cette séance inaugurale, M. Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement (BAD) pour la région de l’Afrique du Nord, a salué cette initiative et l’accueil réservé par le Maroc. «En plus de quelques gouvernements, la pratique d’unité de monitoring est également répandue dans les grandes institutions. Elle permet de disposer d’une information fiable sur le niveau d’exécution des mesures et procéder aux arbitrages nécessaires pour atteindre les objectifs souhaités. » Il a également évoqué éun outil additionnel mais essentiel pour le suivi de la performance et qui est le Contrat de performance ou Service delivery agreement. Une réflexion pourrait être engagée sur l’opportunité d’étendre les responsabilités de la Delivery Unit à la conception et le suivi de ces Contrats de performance. »

Pour sa part, M. El Ousseyni Kane, Directeur Général du BOS, la Delivery Unit rattaché à la Présidence du Sénégal, et président du réseau africain des Delivery Units (DUs) a, quant à lui, insisté sur l’importance de la mesure d’impact des différentes réformes menées par les gouvernements. «C’est à ce titre que les populations pourront s’approprier les politiques publiques et y participer. Une vision qui n’est pas délivrée reste une simple vision, or, justement, les DUs pratiquent l’art de rendre les politiques publiques mesurables, évaluables et améliorables».

Avec un programme dense, la délégation présentes ont rencontré plusieurs responsables publics au Maroc, dans plusieurs villes du Royaume. Les participants aux différents ateliers, rencontres et travaux vont débattre des questions en lien avec les plans de sorties de crise post-covid, le développement de l’habitat, la mobilisation du foncier, l’écotourisme ou encore la croissance verte et l’innovation. De même que la visite a été l’occasion de s’enquérir de près de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain, témoignant de la vision Royale audacieuse pour le développement humain et inclusif de tous les marocains.

Cette visite intervient dans le cadre du don de la Banque Africaine de développement (BAD) au Royaume du Maroc n°5500155013907, destiné à financer le Programme d’Appui à l’Amélioration du Climat des Affaires et à la Relance (PAACAR) au profit des Services du Chef du Gouvernement.

Categorie: Marocco

Des projets pilotes pour l’artisanat : Deux «Centres d’excellence» pour le Tapis et la Poterie

Aujourd'hui le Maroc - 5 ore 6 min fa

Constituant un des piliers de l’identité culturel du Maroc, l’artisanat participe au rayonnement du pays à l’international.

La transmission de ce savoir-faire nécessite la mise en place d’infrastructures d’accompagnement pour les artisans et l’ouverture vers de nouvelles perspectives de développement, notamment dans ce contexte de crise sanitaire où de nombreuses activités se trouvent durement impactées.

Visant de nouvelles opportunités pour le secteur, la Maison de l’artisan planche sur la réalisation de deux centres d’excellence au profit des acteurs de l’artisanat. Dans un premier temps, deux filières pilotes seront lancées, à savoir le Tapis et la Poterie/Céramique. Cette initiative intervient dans le cadre du programme «Centres d’Excellence».

C’est un dispositif qui vise le renforcement de l’excellence des opérateurs dans le domaine de l’artisanat avec l’objectif d’améliorer la production et la qualité des produits. Ces centres d’excellence devront participer à la structuration des acteurs et la création d’acteurs locomotives reconnus. Il s’agit de contribuer à la modernisation et à la transformation des entreprises du secteur tout en améliorant leur performance opérationnelle. Ce programme devra également permettre d’augmenter le chiffre d’affaires des entreprises bénéficiaires et améliorer le volume des exportations. Il vise aussi à créer un maillage entre les entreprises et les autres maillons de leur écosystème concernant notamment la matière première, le design, la recherche et le développement ou encore la formation. Ledit programme ambitionne de développer la production tant au niveau des procédés que des outillages et machines utilisées.

Cette initiative a aussi pour but de disséminer les principes d’excellence vers l’ensemble de l’écosystème, à travers les opérateurs bénéficiaires et les experts mobilisés. Dans ce sens, le concept de base repose sur le développement d’une offre de service qui sera conçue et déployée à travers les centres d’excellence. En plus des entreprises, ce programme cible les coopératives de production et agrégateurs de production. Le choix repose sur deux filières à savoir le Tapis avec une attention particulière accordée au Tapis rural et la Poterie/ céramique. Ce patrimoine ancestral fait vivre plus de 2,4 millions de ménages avec une part de 7% du PIB. Le secteur réalise un chiffre d’affaires global d’environ 120 millions de dirhams dont près de 700 millions de dirhams à l’export annuellement. A l’instar des autres activités, ce secteur a été fragilisé par les conséquences de la pandémie de la Covid-19. Une situation qui impacte particulièrement les artisans individuels, les coopératives d’artisanat et les PME.

La crise sanitaire a révélé les défaillances du secteur et donc permis de mettre en lumière les vulnérabilités de ses acteurs, le poids de l’informel, le besoin de structurer les acteurs et d’améliorer leur compétitivité. Il faut rappeler que dans ce cadre le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat du Transport Aérien, et de l’Economie Sociale avait préparé un plan intégré de relance pour que le secteur de l’artisanat puisse sortir de l’impasse. La tutelle a d’ailleurs présenté récemment la dernière mouture de la nouvelle stratégie 2021-2030. Parallèlement, la Maison de l’artisan, veut renforcer et moderniser son rôle dans le développement du secteur et l’accompagnement des acteurs. Ainsi, plusieurs programmes ont été identifiés pour appuyer les différentes catégories d’artisans sur toute la chaîne de valeur, notamment un programme de transformation et d’amélioration de la compétitivité des entreprises du secteur à travers la mise en place de «Centres d’Excellence».

Categorie: Marocco

Phishing et applis de messagerie Kaspersky fait le bilan et et présente ses recommandations état des lieux

Aujourd'hui le Maroc - 5 ore 13 min fa

Une étude réalisée à partir de données anonymes fournies volontairement par les utilisateurs de Kaspersky Internet Security pour Android a permis de classer les applications de messagerie les plus populaires auprès des cybercriminels.

Sur la période allant de décembre 2020 à mai 2021, WhatsApp était l’application où a circulé le plus grand nombre de liens frauduleux (89,6% du total), loin devant Telegram (5,6%). Viber arrive en troisième position (4,7%), tandis que Hangouts ferme la marche (moins de 1%). Les pays les plus exposés aux tentatives de phishing sont la Russie (46%), le Brésil (15%) et l’Inde (7%). De son côté, La France a seulement subi 0,55% tentatives. Au total, 480 tentatives par jour ont été détectées dans le monde.

D’après l’étude, les applications de messagerie sont devenues les outils de communication les plus populaires en 2020, avec un nombre d’utilisateurs actifs mensuels supérieur de 20% à celui des réseaux sociaux. Les résultats montrent également qu’en 2020, 2,7 milliards de personnes utilisaient des applications de messagerie, chiffre qui devrait atteindre 3,1 milliards à l’horizon 2023, soit près de 40% de la population mondiale.

Categorie: Marocco

Justice: De nouveaux procureurs et présidents de Cour d’appel installés

L'economiste - 5 ore 36 min fa

De nouveaux hauts responsables judiciaires ont été installés lundi dans quatre villes. Dans la capitale, le nouveau premier président de la Cour d'appel de Rabat, Mounir El Mountassir Billah, a été installé dans ses fonctions, en remplacement d’Abdelaziz El Ouakidi, lors d’une cérémonie présidée par Abdelkader Chentouf, juge d'instruction chargé des affaires de terrorisme.

Categorie: Marocco