Marocco

Opération Marhaba : La position finale du gouvernement connue ce lundi

Aujourd'hui le Maroc - Dom, 05/07/2020 - 22:30

Les MRE attendent impatiemment la réouverture des frontières

La Commission des affaires étrangères, de défense, des affaires islamiques et des MRE tiendra ce lundi 6 juillet à la Chambre des représentants une réunion portant sur l’examen de l’opération Marhaba 2020. La réunion se tiendra à 17h juste après la séance plénière.
Le ministre des affaires étrangères, Nasser Bourita, devra répondre aux questions des députés sur les mesures préventives à prendre afin d’assurer la sécurité sanitaire et les mesures d’accompagnement des conditions appropriées pour l’opération de cette année. La position finale du gouvernement sur cette opération sera enfin connue. Cette réunion décisive intervient après les déclarations du ministre des affaires étrangères le 22 juin dernier devant le Parlement. M. Bourita avait déclaré : «L’opération Marhaba est un concept auquel il faut se préparer dès le mois d’avril et qui nécessite une coordination avec plusieurs pays. Il ne s’agit pas d’un simple passage mais d’une animation avec des activités culturelles et de divertissement. Il est évident et naturel que l’opération Marhaba, telle que nous la connaissons avec sa préparation et sa programmation, n’ait pas lieu». De son côté, l’Espagne a annoncé vendredi qu’elle ne rouvrirait pas ses frontières aux voyageurs venant du Maroc, d’Algérie et de Chine tant que ces pays ne laisseront pas entrer les visiteurs venant d’Espagne. Le décret permettant l’ouverture des frontières aux quinze pays figurant sur la liste publiée par l’Union européenne le 30 juin est entré en vigueur à minuit dans la nuit de vendredi à samedi, permettant l’entrée effective des résidents de ces États. Cela dit, dans le cas de la Chine, du Maroc et de l’Algérie, la réouverture des frontières reste conditionnée à une action réciproque de la part de ces pays et à la réouverture de leurs frontières aux résidents en Espagne, a précise le ministère de l’intérieur. Le ministre espagnol de l’intérieur, Fernando Grande-Marlaska, avait déclaré le jeudi 2 juillet que son pays était prêt à soutenir l’opération Marhaba si le Maroc décidait de rouvrir ses frontières au transit de ses ressortissants. «Tous les préparatifs sont en cours pour faire face à toutes les circonstances», a précisé le ministre espagnol de l’intérieur dans des déclarations à la presse, ajoutant que cela se fera avec toutes les garanties de sécurité et de santé pour tous les ressortissants.
La réouverture des frontières est aussi fortement espérée par les millions MRE qui retournent au pays chaque été. Pour l’heure aucune information n’a été donnée sur la réouverture des frontières.

Dispositif spécial

Pour rappel, la Direction de la marine marchande (DMM) dépendant du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, avait dévoilé le 11 juin dernier le détail du dispositif spécial prévu cette année dans le cadre de l’opération Marhaba. Les armateurs ont ainsi été appelés à adopter plusieurs mesures pour limiter les risques de propagation du virus. Selon un document de la Direction de la marine marchande (DMM), 23 navires devraient être mobilisés pour l’arrivée des MRE sur les 11 lignes maritimes. Les capacités des bateaux devront être limitées à 50%. Au cas où cette limite est dépassée, les armateurs devront confirmer que des mesures d’atténuation appropriées ont été mises en place pour limiter les risques de propagation de la Covid-19. Les navires auront un espace d’isolement pour les potentiels cas de Covid-19 signalés à bord. Selon le document, l’armateur doit observer plusieurs mesures, dont l’instauration d’un système de réservation sur toutes les lignes maritimes (aucune vente directe ne sera autorisée ni en agence ni dans le port). Il doit également informer les passagers avant l’achat des billets qu’ils doivent être munis d’un justificatif du test négatif à la Covid-19 qui leur sera demandé au moment de l’embarquement, et que les personnes présentant des symptômes de Covid-19 ne seront pas autorisées à monter à bord du navire. Le port du masque et la prise de température pour chaque passager sont obligatoires.

Categorie: Marocco

Rapatriement des Marocains bloqués en Turquie : 2 nouveaux vols et 230 citoyens transportés samedi

Aujourd'hui le Maroc - Dom, 05/07/2020 - 21:20

L’opération de rapatriement des Marocains bloqués en Turquie s’est poursuivie, samedi, avec l’organisation de deux vols transportant 230 citoyens marocains et environ 70 ressortissants de Thaïlande, d’Indonésie, de Malaisie, des Philippines et d’Ukraine, dont le rapatriement a fait l’objet d’une coordination à Istanbul.

Ces deux vols s’inscrivent dans le cadre du programme de rapatriement des Marocains bloqués de Turquie pour cette semaine, et qui comprend neuf vols ayant permis le rapatriement de plus de 1.300 Marocains suite à la décision du Royaume de fermer ses frontières pour endiguer la propagation de l’épidémie de coronavirus. Le consul général du Maroc à Istanbul, M’hamed Ifriquine, a indiqué que les services du consulat ont supervisé, la semaine dernière, l’opération de rapatriement de plus de 1.500 citoyens, soulignant que la liste des bénéficiaires de cette opération humanitaire a été établie selon des critères précis, stricts et transparents et en coordination avec l’administration centrale. Il a rappelé dans ce contexte que le consulat avait pris en charge les frais d’hébergement, dans des hôtels classés à Istanbul et Bursa pendant plus de trois mois, d’environ 3.000 Marocains bloqués en Turquie.
Par ailleurs, le consulat général du Royaume à Istanbul a appelé les citoyens marocains qui ne disposent pas de passeport à contacter ses services afin de fixer une date pour identifier les personnes concernées et établir des passeports de passage leur permettant de regagner le Maroc.

Categorie: Marocco

Noureddine Miftah élu à l’unanimité président et Mahtat Rakas vice-président

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 21:18

La FMEJ élit son Conseil fédéral et son bureau exécutif

La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a tenu, vendredi à Casablanca, deux Assemblées générales, l’une extraordinaire et l’autre ordinaire, qui interviennent dans le sillage des récents développements organisationnels qui ont marqué le secteur de l’édition de journaux au Maroc. Un communiqué de la Fédération a été rendu public, à cette occasion.

Ainsi, lit-on dans ce communiqué, lors de l’Assemblée générale extraordinaire, des amendements ont été apportés aux statuts de la Fédération. Il s’agit, d’abord, de l’augmentation à 37 le nombre des membres de son Conseil fédéral, contre 27 auparavant.

Le second amendement stipule la création de trois coordinations pour la presse régionale, électronique et papier.

Le troisième amendement est relatif à l’élection du président de la FMRJ par le Congrès, en lieu et place du Conseil fédéral.

D’autres amendements procéduraux ont été adoptés et  portent sur les modalités de vote, les conditions d’adhésion et d’éligibilité aux organes décisionnels.

L’Assemblée générale s’est confiée, à titre exceptionnel, la prérogative de s’accorder sur la composition des organes de la Fédération, poursuit le communiqué, ajoutant que les accords de l’Assemblée générale, à laquelle ont assisté 58 membres, dont quatre relevant de la section régionale de la Fédération dans les Provinces du Sud, ayant représenté 30 adhérents, a donné lieu aux résultats suivants:

Membres du Conseil fédéral:

– Mohamed Abderrahmane Berrada (Jihat News, fondateur de Sapress)

– Youssef Chmirou (Zamane)

– Mahtat Rakas (groupe Al Bayane)

– Abdellah Amrani (La Vérité)

– Naïm Kamal (Quid.ma)

– Mustapha Badri (Almountakhab)

– Mohamed Asli (Massae Média)

– Fatima Zahra Kadiri (Le Desk)

– Rachid Sebbahi (Kech24)

– Ali Achibane (Al Haraka)

– Noureddine Miftah (Al Ayam – Alayyam24)

– Meriem Moukrim (Febrayer.com)

– Abdelhakim Badii (Annahar Al Maghribia- Achtari)

– Abdessalam Azzouzi (Al Mounaataf)

– Abdelhak Bakhat (Le Journal de Tanger – Chamal 2000)

– Younes Meskine (Akhbar Al Youm – Alyoum24)

– Soubha Es-Siari (Ecoactu.ma)

– Said Raihani (Al-Ousboue Assahafi)

– Hassan Aarab (Hadatcom.com)

– Mohamed Chaouki (membre du CNP au nom de la FMEJ)

– Mohamed Ezzouak (Yabiladi.com)

– Salma Alaoui (Aldar, MarocTélegraph)

– Said Charrat (Al Alam Riyadi)

– Mohamed Lagross (Al3omk.com)

– Mohamed Ababou (Afrique News -Alassima24)

– Abdellah Jeddad (président de la section régionale de la FMEJ dans les Provinces du Sud)

– Taki Allah Aba Hazim (Al Watan Média)

– Ibrahim Sarout (Al-Intifada.com)

– El Houssine Yazi (Agora)

– Khalid Rhamni (Maghrib Al Assala Wal Mouwatana)

– Braik Abboudi (Haqaïq Jihawiya)

– Aziza Ahrich (Telexpresse.com)

– Ahmed Sabbar (Al Mountada)

– Mohamed Tafrout (Milafat Tadla)

– Ali Laili (Awassim.ma)

– El Houssine Byadi (Chabab El Arab)

– Hajiba Maelainin (Almasdare Media)

Le Bureau exécutif issu du Conseil fédéral:

Président: Noureddine Miftah

Vice-président: Mahtat Rakas

Rapporteur général: Abdelhakim Badii

Conseil de la présidence:

– Mohamed Abderahmane Berrada

– Mohamed El Assili

– Mustapha Badri

– Ali Achiban

– Abdellah El Amrani

Secrétaire générale: Maria Moukrim

Vice-Secrétaire général: Mohamed Lagross

Trésorière: Fatima Zahra Kadiri

Vice trésorier: Abdelhak Bakhat

Conseillers:

– Younes Masskine

– Said Raihani

– Abdeslam EL Azzouzi

– Mohamed Ezzouak

– Rachid Sabbahi

– Mohamed Chaouki

– Hajiba Maelainin
Coordinations :

Coordination presse papier:

– Abderrazak Bidar (Al Massae)

– Ahmed Sabbar (Al Mountada)

– Mohamed Bouraoui (Al Bayane)

– Saïd Charrat (Al Alam Arryadi)

Coordination presse électronique:

– Aziza Ahrich (Telexpresse.com)

– Soubha Es-Siari (ecoactu.ma)

– Hassan Aarab (Hadath.com)

– El Houssine Yazi (Agora)

Coordination presse régionale:

– Mohamed Ababou (Afrique News)

– Ibrahim Sarout (Al-Intifada.com)

– Abdellah Jeddad (Laayoune Akhbar)

– Khalid Rhamni (Maghrib Al Assala Wal Mouwatana).

L’article Noureddine Miftah élu à l’unanimité président et Mahtat Rakas vice-président est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Une nouvelle organisation pour la BCP

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 20:59

Kaoutar khennach

Le Groupe de la Banque Centrale populaire (BCP) adopte une nouvelle organisation. Celle-ci vise à accompagner l’inflexion stratégique du Groupe, améliorer davantage la proposition de valeur pour les clients et assurer une croissance solide et pérenne des différentes activités, dans le respect des valeurs et de l’ADN unique du Groupe. La nouvelle organisation sera  effective à partir du 6 Juillet 2020.

Cette nouvelle organisation a pour objectif  la transformation du modèle opérationnel vers un modèle Producteur, Distributeur et Plateformes ;  la redéfinition des périmètres d’intervention de chaque acteur, afin de garantir une meilleure expérience client, renforcer l’efficacité opérationnelle et accélérer les synergies Groupe.

Aussi, elle vise la mise en place d’un pilotage plus fin des objectifs commerciaux et opérationnels, à travers l’instauration de contrats de performance et de service entre les différents acteurs du nouveau modèle, le renforcement du dispositif de gestion des talents à l’échelle du Groupe pour dynamiser l’émergence de hauts potentiels, qui seront associés aux grands chantiers de développement du Groupe.

Cette nouvelle organisation, fruit d’un travail de co-construction avec les instances de gouvernance du Groupe et l’équipe dirigeante, s’articule autour de la Direction Générale Banque Commerciale, dirigée par  Jalil SEBTI, est structurée autour d’entités Producteurs par segment de clientèle (Particuliers, Professionnels, Marocains du Monde, TPE, PME et GE) et d’entités Distributeurs, au Maroc et dans les pays de présence en Europe, au Moyen Orient et en Amérique;  la Direction Générale BCP et International, dirigée par Mohammed Kamal MOKDAD, est structurée autour, d’une part, d’entités Plateformes Produits et Services, spécialisées et mutualisées à l’échelle du Groupe et, d’autre part, de la Banque de l’International en charge du développement et du pilotage des activités du Groupe en Afrique Subsaharienne, au Moyen Orient et dans l’Océan Indien; la Direction Générale Risques Groupe, dirigée par  Choukri OIMDINA, est structurée autour des filières de maîtrise et de gestion des risques ayant une portée Groupe, menant une triple mission : normative, de contrôle et de service.

L’article Une nouvelle organisation pour la BCP est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

«Quand l’investissement boursier tourne au jackpot!»

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 20:49

Trois questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma

Est-ce que  l’investissement boursier peut tourner au jackpot?

Tout à fait et c’est ce qui constitue le meilleur atout commercial de la Bourse comme instrument efficace de placement de l’épargne. Ainsi, à Wall Street, le cours de Tesla a de nouveau pris près de 8% lors de la dernière séance, affichant un gain de 26% en 4 séances et de 438% en un an glissant. En conséquence, le groupe d’Elon Musk affiche désormais une capitalisation de 224 Mrds $, figurant à la première place mondiale des constructeurs automobiles, devant Toyota et Volkswagen.

Comment expliquer cet engouement récent sur Tesla?

Tesla a livré 90.650 véhicules au deuxième trimestre 2020, en baisse contenue de -4,8% par rapport au deuxième trimestre 2019, malgré la crise. En effet, Tesla prévoit de livrer 500.000 voitures cette année, même si le consensus est à 400.000. Pour se faire, Tesla compte augmenter ses capacités en Chine et en Europe. Aussi, le titre de Tesla pourra intégrer dans le futur l’indice du S&P 500. Une telle intégration va mécaniquement propulser Tesla dans les portefeuilles indiciels et dans les ETF, en plus de la nouvelle notoriété. Celle-ci bénéficie déjà de la personnalité d’Elon Musk dont la vision futuriste est scrutée par les marchés. En effet, Elon Musk qui a accumulé les succès dans les affaires (ex:PayPal), a surtout cru dans le lancement privé de satellites ainsi que dans la voiture électrique rapide, à large autonomie et au style élancé.

Est-ce que cette sucess story est possible au Maroc?

Tout d’abord, les OPCVM et les institutionnels marocains peuvent investir une part, certes minime, de leurs placement dans les marchés boursiers de l’OCDE. Aussi, même à la Bourse de Casablanca, le cours de HPS affiche depuis le début de 2017, une performance de 468%. Aussi, sur la même période, Microdata affiche une hausse de 254%. De même, ceux qui ont cru à l’introduction en bourse de Dari Couspate en 2005, ont multiplié leur mise par plus de 13 fois. Naturellement, malgré ces success story, l’investissement en Bourse demeure risqué surtout pour les néophytes. Aussi, un deuxième conseil de la part d’un expert n’est pas de trop surtout que les rendements se construisent sur du moyen terme avec une implémentation rigoureuse des investissements.

L’article «Quand l’investissement boursier tourne au jackpot!» est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Grosse chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume

Aujourd'hui le Maroc - Dom, 05/07/2020 - 20:45

Une forte vague de chaleur est attendue du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume, avec des températures oscillant entre 39°C et 49°C, a annoncé la Direction générale de la météorologie (DGM) dans un bulletin spécial de niveau rouge.

Ainsi, des températures allant de 45 à 49°C sont attendues lundi et mardi à Taroudant, Agadir-Ida-Ou-Tanane, Inzegane-Ait-Melloul, Chtouka Ait-Baha, Essaouira (intérieur), Guelmim, Youssoufia, Es-Semara et Assa-Zag, indique la DGM. Des températures allant de 40 à 45°C concerneront, durant la même période, les provinces de Rehamna, Marrakech, Fquih Ben Salah, El Kelaa des Sraghna, Tata, Chichaoua, Berrechid, Benslimane, Boulemane, Nouasseur, Settat, El-Jadida, Meknès, El-Hajeb, Fes, Ouezzane, Moulay Yacoub, Larache, Khenifra, Beni-Mellal, Azilal, Khouribga, Khemisset, Kenitra, Sidi Slimane, Sidi Kacem, Sidi Bennour, Tiznit, Sidi Ifni (intérieur), Laayoune (intérieur), Tarfaya (intérieur), Taounate, Safi (intérieur), Aousserd, Boujdour, Zagoura, Errachidia, Tan-Tan et Oued Ed-Dahab, ajoute la même source. Des températures oscillant entre 35 et 39°C sont prévues, mardi, à Mediouna, Skhirat-Temara, Salé, Rabat, Mohammedia et Casablanca, précise le communiqué, notant que le temps chaud persistera, mercredi, sur l’intérieur du Souss et des provinces Sud, du Saiss et des plaines intérieures.

Categorie: Marocco

Castex et Macron mettent les «bouchées doubles»

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 20:45

Le nouveau gouvernement probablement connu aujourd’hui

Régler «à court terme» le dossier des retraites, relocalisation, formation: tout en mettant les «bouchées doubles» pour composer le nouveau gouvernement, le Premier ministre Jean Castex a levé un coin de voile sur le plan de relance voulu par Emmanuel Macron face à la crise économique et sociale post-coronavirus.

«Le fait est que l’épidémie a changé la donne. La France se retrouve face à deux défis : la crise sanitaire, dont je souligne qu’elle n’est pas terminée et qu’elle nous oblige à rester très vigilants ; la reconstruction de notre économie et la protection des Français, en amortissant les impacts immédiats sur leur quotidien et en aidant à la survie des entreprises», affirme l’ancien «Monsieur déconfinement» dans un entretien au JDD.

Le nouveau Premier ministre a d’ailleurs tenu à faire sa première sortie officielle samedi dans une entreprise de haute technologie en difficultés, «symbolique» selon lui de la politique voulue par l’exécutif.

L’objectif n’est pas «simplement agir sur le court terme» pour «éviter le maximum de licenciements» mais aussi regarder «comment on peut assurer le fondement d’une relocalisation, d’un maintien durable des emplois industriels et exposés à la concurrence» internationale en France, a dit le nouveau chef du gouvernement, insistant aussi sur l’insertion.

Dans le JDD, Jean Castex affirme aussi vouloir s’attaquer rapidement aux dossiers sensibles, comme celui des retraites qui a donné lieux à des mois de conflit social et qu’il entend régler «à court terme», avec, «a minima, un nouvel agenda social».

Quant au Ségur de la Santé, suspendu en fin de semaine faute d’accord avec les syndicats avant le remaniement, il a dit vouloir le conclure «la semaine prochaine», alors qu’une enveloppe de sept milliards d’euros se trouve désormais sur la table pour les salaires des soignants.

Rappelant sa volonté de dialogue et son «souci de rassembler», il a toutefois averti: «Attention, je ne crois pas au consensus mou. Le temps est à l’action».

Il assure d’ailleurs mettre «les bouchées doubles» avec Emmanuel Macron pour annoncer au plus vite le nouveau gouvernement dont le secret est bien gardé. Un remaniement qui s’annonce «de grande ampleur», selon l’entourage d’Emmanuel Macron assurant qu’il y aurait «de nouveaux talents» et «des personnalités venues d’horizons différents».

Mais, répondant aux rumeurs sur une équipe resserrée autour de grands pôles principaux, Jean Castex a affirmé ne «pas être sûr que des périmètres trop étendus soient forcément la garantie d’une plus grande efficacité».

Reste qu’après la forte percée verte aux municipales, l’écologie n’est «pas une option» mais «une obligation», a répété M. Castex. Il entend «accélérer» les décisions en listant «avec les acteurs locaux tout ce que l’on peut faire immédiatement» comme la lutte contre les fuites dans les réseaux d’eau, contre l’artificialisation des terres, pour l’isolement thermique ou encore le bien-être animal.

Pas de quoi convaincre les Verts ni les autres oppositions. Le chefs de file européen d’EELV Yannick Jadot voit une «parfaite continuité entre Jean Castex et Edouard Philippe» qui, selon lui, «n’ont jamais marqué un quelconque intérêt pour le climat ou la biodiversité».

Au-delà, face à la précarité et au chomâge qui s’annoncent avec la crise, «le président recommence à pointer du doigt les Français avec la même rengaine du travailler plus et de la préférence pour le chômage», estime-t-il dans le JDD.

«On a un homme de droite remplacé par un homme plus à droite encore», a aussi fustigé Olivier Faure (PS) samedi.

Au sein des Républicains, qui perdent un nouveau transfuge après Edouard Philippe, Bruno Le Maire ou encore Gérald Darmanin, le vice-président de LR Gilles Platret a mis en garde contre les futures tentatives de recrutement gouvernemental, appelant à dire «non» pour «ne pas se renier».

Si Edouard Philippe, qui retrouve dès dimanche la mairie du Havre, n’a jamais pris sa carte chez LREM, Jean Castex, ex-secrétaire général adjoint de l’Elysée sous Nicolas Sarkozy qui vient de rendre sa carte chez Les Républicains, a estimé «naturel» de s’inscrire «sans ambiguité» dans la majorité présidentielle qu’il estime devoir «animer».

Mais face à ses détracteurs qui le voit comme un simple exécutant d’un Emmanuel Macron «Jupiter», il a tenu à souligner que le chef de l’Etat ne voulait pas faire de lui «un subordonné voué aux tâches secondaires».

Et de poursuivre: «Quand vous aurez appris à me connaître, vous verrez que ma personnalité n’est pas soluble dans le terme de +collaborateur +».

L’article Castex et Macron mettent les «bouchées doubles» est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Hong Kong: c entre Londres et Pékin

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 20:41

Nabil El Bousaadi

Après l’adoption, par le Parlement chinois de son fameux projet de loi portant sur la sécurité nationale à Hong Kong mis en place à l’effet d’«empêcher, stopper et réprimer toute action qui menace gravement la sécurité nationale, comme le séparatisme, la subversion, la préparation ou la commission d’activités terroristes ainsi que les activités de forces étrangères qui constituent une ingérence dans les affaires», Londres a tendu la main à son ancienne colonie.

Par ce nouveau texte de loi, la Chine entend avoir juridiction sur certaines affaires tombant sous le coup de la loi ; ce qui, du point de vue judiciaire et en conférant aux policiers chinois le droit d’opérer sur le sol hongkongais, va à l’encontre de toute idée d’un territoire souverain.

Aussi, pour voler au secours de son ancienne protégée, le gouvernement de Londres a officiellement fait part de son intention « d’élargir les droits à l’immigration » pour les Hongkongais en leur permettant de venir s’installer au Royaume-Uni et, à terme, de se voir même octroyer la citoyenneté britannique.

Mais l’attitude de Londres et notamment «le droit à l’immigration» qu’elle compte offrir aux hongkongais, est loin d’être du goût de la Chine qui, dès le lendemain, a menacé  le Royaume-Uni de représailles.

Considérant que le changement d’attitude effectué par Londres constitue « une rupture de sa propre position ainsi que de la loi internationale », l’ambassade de Chine en Grande-Bretagne a déclaré, dans un communiqué qu’elle s’y opposera « fermement » et se réservera «le droit de prendre des mesures adéquates».

Mais en jugeant «très préoccupante» la situation de Hong Kong, certains pays se sont immédiatement rangés du côté du Royaume-Uni. C’est le cas notamment de l’Australie dont le Premier Ministre Scott Morrison a annoncé son intention d’accueillir les hongkongais, de Taïwan qui a ouvert un bureau pour aider les hongkongais à fuir et, enfin, des Etats-Unis qui prévoient, de leur côté, d’élaborer un projet de loi visant à offrir l’asile aux hongkongais.

C’est donc en étant «renforcés» par le soutien clair et sans équivoque de leur ancienne puissance protectrice et de ses alliés, que les hongkongais  sont descendus, en masse, ce mercredi dans la rue pour condamner, vigoureusement, la nouvelle loi qui leur est imposée par Pékin et qui contrevient aux dispositions dûment arrêtées par l’accord sino-britannique de 1997 en vertu duquel Londres avait convenu de rétrocéder ce territoire à la Chine sous réserve de l’application du principe « Un pays, deux systèmes » qui lui garantit, jusqu’en 2047, des libertés sans commune mesure avec celles en vigueur dans le reste du pays.

Or, pour faire taire les contestataires, la police a dû faire usage de canons à eau, de gaz lacrymogène et de gaz poivré et procédé à l’arrestation de près de 400 manifestants dont une dizaine en vertu de la nouvelle loi.

Au terme de ces échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre, sept policiers ont été blessés et l’un d’entre eux aurait même «été poignardé à l’épaule». Le suspect aurait été arrêté, dans la soirée, alors qu’il s’apprêtait à embarquer dans un avion de Cathay Pacific en partance pour Londres.

Enfin, cette nouvelle «loi sur la sécurité à Hong Kong» concoctée par la Chine semble être, à la fois, une réponse à la crise politique qu’avait connu en 2019 l’ancienne colonie britannique lorsque les hongkongais avaient manifesté durant plusieurs mois pour dénoncer les ingérences chinoises dans les affaires intérieures de leur territoire et réclamer davantage de libertés ainsi qu’un prélude à une grande opération de répression de la part des autorités de Pékin.

Est-ce à dire que la situation de Hong Kong ne va pas se limiter à une opposition entre l’ancienne colonie britannique et les autorités chinoises mais qu’elle aura, incontestablement, des répercussions internationales ? Attendons pour voir…

L’article Hong Kong: c entre Londres et Pékin est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Phraséologie humaniste, Horreur impérialiste

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 20:31

Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad

Par Mohammed Berrezzouk

Avant d’être un écrivain, Joseph Conrad était un marin, un voyageur infatigable et un aventurier tenace. «Chevalier errant de la mer», il a parcouru le monde à bord de plusieurs bateaux et il en a tiré par conséquent la matière riche de ses futurs romans. Ses périples en Australie, en Amérique latine, en Asie et en Afrique l’ont mis face aux horreurs de la conquête impérialiste européenne. Il en a gardé, à son corps défendant, des souvenirs tristes et amers, des images sombres et horrifiantes.

Désormais, nul discours à prétention civilisatrice ne pourrait le duper ni le sidérer. Joseph Conrad a été le spectateur direct d’une réalité atroce et le témoin incontournable d’une vérité qu’il tenait inlassablement à traduire en plusieurs récits. Pour ce faire, il a inventé des personnages (Kaspar dans La folie Almayer ; Makola, Kayerts et Carlier dans Avant-poste du progrès, etc.) auxquels il a conféré des rôles précis et délégué la parole pour dénoncer le colonialisme occidental, en dévoiler les discours mensongers, en démystifier l’apparat philanthropique, en dire les violences et en décrire les crimes.

Ainsi, dans Au cœur des ténèbres, roman publié en 1899, Joseph Conrad passera le relais à Marlow qui, lui aussi, est un marin bourlingueur. Ancré à la Tamise, et attendant que le jusant lui permette de quitter Londres, il raconte à ses compagnons le voyage vertigineux qui le menait autrefois de la «cité sépulcrale» (Bruxelles) au centre de l’Afrique (Le Congo). A travers son récit, il leur égrène lentement, de bouche à oreille, les péripéties d’une aventure tourmentée qui le pousse à suivre les traces du capitaine Kurtz qu’il rencontre enfin, sur son lit de mort. Le destin mystérieux de ce dernier le fascine et l’interpelle, si bien qu’il suscite en lui à la fois la curiosité et le questionnement. Marlow veut connaître et comprendre. Les choses, les paysages, les bruits, les hommes, leurs rapports de force, leurs paroles, leurs gestes, leurs comportements, etc., tout attire son attention et rien ne doit échapper à ses yeux et ses oreilles.

Sur cette toile de fond se détache donc la réflexion caustique que Joseph Conrad nourrit subtilement à l’égard de l’expansionnisme occidental. Chez lui, le mythe (récit et parole) va de pair avec la pensée. L’écrivain relate, décrit, fait parler ses personnages et, en même temps, il se questionne, se positionne, prend parti. Le mérite du roman conradien, c’est de s’interroger – à la lumière de ce que les Occidentaux ont fait aux non-Occidentaux – sur ce qu’est l’homme blanc, sur les crimes qu’il a perpétrés, sur la mort qu’il a semée aux quatre horizons.

A bien des égards, l’expérience de Marlow au cœur des ténèbres de l’Afrique s’avère fort édifiante. Elle lui apprend que l’homme blanc ne cherche en réalité ni à porter l’« étincelle du feu sacré » aux Noirs ni à « arracher ces millions d’ignorants à leurs mœurs abominables.» Sa prétendue volonté de leur offrir le progrès et la modernité n’est au fond que du «meurtre à grande échelle», de «la rapine à mains armées», du pillage à feu et à sang, de la rapacité sans égale. Les colons ne servent pas la «Noble Cause» dont ils se targuent sans cesse, mais ils œuvrent finalement pour leurs intérêts économiques. Ils sont des chercheurs d’or, des cueilleurs d’ivoire, des ramasseurs de caoutchouc, des négriers invétérés, de riches fermiers qui voient en l’Afrique une vaste mine inépuisable, qui la considèrent comme une terre vierge, qui la prennent pour leur propre propriété : «Nous aurions pu nous prendre pour les premiers hommes prenant possession d’un héritage maudit à maîtriser à force de profonde angoisse et de labeur immodérée».

Il en ressort que les conquérants se donnent volontiers le droit de faire usage de toutes les formes de violences, de sévices, d’exactions, de mutilations, d’insultes, de mépris. Ils exploitent incommensurablement les Africains, leur mettent des colliers de fer autour du coup, les enchaînent les uns aux autres. Ils les considèrent tout simplement comme des machines musculaires : «ils avaient des visages comme des masques grotesques, ces types; mais ils avaient des os, des muscles, une vitalité sauvage, une énergie intense de mouvement». Cette description en dit long sur le regard xénophobe que le Blanc porte souvent sur les Noirs. Il les réduit à l’utilité de quelques parties de leurs corps, il les associe à des bêtes de somme, il les condamne aux travaux forcés.

Comparer leurs visages aux masques et les placer tous sous le signe de l’anonymat, cela revient en dernier ressort à les réifier et les désincarner. Autrement dit, les dévêtir de leur humanité. Joseph Conrad nous fait comprendre que la domination des Européens ne doit rien à leur intelligence. La relation entre les Blancs et les Noirs est fondée a priori sur la disproportion des forces : «il ne faut que la force brute, pas de quoi se vanter, quand on l’a, puisque cette force n’est qu’un accident, résultant de la faiblesse des autres». Avec ce constat alarmant, Marlow fait la lumière sur le vrai visage de la conquête européenne au centre des terres africaines. Elle est l’expression d’une mégalomanie haute en couleur, mêlée à un paternalisme ethnocentriste.

L’autorité et la souveraineté des Blancs sont systématiquement bâties sur la soumission et l’asservissement des Noirs. La puissance des premiers n’est pas dissociable de la servilité des seconds. Dans ce contexte, suivant Hannah Arendt, les Européens «traitaient les indigènes comme une matière première et se nourrissaient d’eux comme on pourrait se nourrir des fruits d’un arbre sauvage». Ils s’en débarrasseraient de but en blanc et les abandonneraient au désespoir et à la mort s’ils devenaient affaiblis ou tombaient malades. C’est-à-dire s’ils cessaient d’être des instruments et des outils. 

Qui plus est, la conquête impérialiste avance des explications d’ordre racialiste pour se légitimer. Les Noirs sont des sauvages, des primitifs, des barbares, des sous-hommes. Donc il faut les civiliser, les éduquer, les évangéliser, leur apporter les lumières de la science, leur faire don de cette humanité qu’ils n’ont pas. Kurtz, ce pilleur d’ivoire, souscrit de fond en comble à cet enthymème. Dans son rapport pour l’«Association internationale pour la suppression des coutumes sauvages», il écrit avec orgueil : «Nous autres Blancs, du point de développement auquel nous sommes arrivés, devons nécessairement leur apparaître (aux sauvages) comme une classe d’êtres surnaturels – à notre approche ils perçoivent une puissance comme d’une déité, etc. Par le simple exercice de notre volonté nous pouvons exercer un pouvoir bénéfique pratiquement sans limites».

Cette équation qui fait du racisme un moyen de domination pousse Kurtz à tenir un discours extrémiste et homicide : «Exterminez toutes ces brutes !» C’est l’impératif le plus cruel et le plus brutal qu’un Blanc raciste ait jamais proféré sans scrupules. Un cri qui déchire le masque de l’altruisme sous lequel se drape souvent l’entreprise coloniale, qui montre que les présumées lumières et civilisation que la race blanche prétend léguer à la race noire ne sont en réalité que des menteries, des mystifications, des mirages, des fictions. L’appel de Kurtz – incarnation de l’entreprise coloniale – est l’expression de la «vanité qui consiste à poser le moi (occidental) en tant qu’opposition absolue au non-moi (non occidental)» (Achille Mbembe). Une vanité qui repose injustement sur la dyade civilisé/barbare et qui pousse corollairement l’Européen à chosifier l’Africain, à en faire un esclave, à l’anéantir. 

Au cœur des ténèbres semble réussir un pari de taille : déconstruire les mythes fondateurs du projet colonial, démystifier sa rhétorique mensongère, dévoiler son programme génocidaire. Joseph Conrad, à travers son héros, nous a appris une leçon non moins importante : l’Occident dissimule son «Horreur» impérialiste sous une phraséologie prétendument humaniste. Les beaux paradis qu’il promet aux indigènes ne sont de facto que des enfers ténébreux : «mais je ne m’y trouvai pas plutôt que je crus être entré dans le sombre cercle de quelque Enfer», se dit Marlow avec consternation. Le projet colonial a beau  enrober sa conquête déshumanisante dans «l’éloquence des mots nobles et brûlants», il finira par être démasqué au grand jour de la vérité.

L’article Phraséologie humaniste, Horreur impérialiste est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n’est plus

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 20:22

Mohamed Nait Youssef

Une pyramide de la scène artistique et cinématographique arabe s’en est allée. En effet, la comédienne et actrice égyptienne, Raja Jeddaoui a passé larme à gauche, dimanche 05 juillet, après une lutte acharnée contre la maladie. Elle avait  82 ans. Testée positive de la Covid-19, l’actrice hospitalisée depuis mai dernier,  a tiré sa révérence après 43 jours de son atteinte au virus.

Née en septembre 1938, Jeddaoui  a passé son enfance avec sa tante,  la danseuse et actrice Tahya Karyouka qu’elle avait incarné dans le feuilleton ‘’ Cinderella’’ du réalisateur Samir Youssef.  La défunte a commencé sa carrière  dans le monde du mannequinat avant de se lancer dans le 7e art en dénichant  un rôle dans le film « Douaa al-kawrawan» ( l’Appel du courlis), sorti en 1959, du réalisateur scénariste, producteur et monteur égyptien Henri Barakat ayant  réuni une belle brochette d’acteurs dont Faten Hamama , Amina Rizk, Zahrat Al-oula, Abdel Alim Khattab et Ahmed Mazhar.

Infatigable et prolifique. Raja Jeddaoui, un visage familier aux yeux du public arabe, a laissé sa propre empreinte avec des rôles marquants dans les films entre autres «le prix de l’étrangeté», «l’éclat de tes yeux», «depuis 30 ans», «Taymour et Chafika».

Dans le milieu artistique, une amitié si forte et solide s’est tissée entre la défunte et la star du cinéma égyptien Adel Imam qui ont joué ensemble dans des films comme «Hanfy El Obaha»,  les séries « Les rêves de garçon oiseau», «Mondes cachés» et les pièces de théâtre « Sayed le servant», «le Leader» et bien. Sur le petit écran, elle a brillé de mille feux dans les feuilletons « Hend et le docteur Nouaman», «Tamer et Chawqiya», «la famille de Haj Metwali», «le jeu de l’oubli» qui a été diffusé pendant le mois de Ramadan.

L’article Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n’est plus est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Chelsea, Manchester United et Arsenal victorieux

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 20:05

Premier League

Lors de la 33e journée de Premier League, Chelsea s’est imposé contre Watford, alors que Manchester United a étrillé Bournemouth et Arsenal s’est relancé contre les Wolves de Romain Saiss.

Les hommes de Frank Lampard ont repris leur 4e place au classement grâce à une victoire écrasante contre Watford (3-0). L’international français Olivier Giroud a ouvert le score pour les blues (28e), avant que Willian ne transforme un penalty obtenu juste avant la pause. La 3e réalisation est l’œuvre de Ross Barkley dans les temps additionnes (90+3).

Ce dix-septième succès de la saison permet à Chelsea de reprendre la quatrième place du classement à une longueur de Leicester.

Manchester United écrase Bournemouth

Manchester United a enregistré son 16e match sans défaite cette saison toutes compétitions confondues, en battant largement Bournemouth (5-2). Les buteurs des RedDevils sont Mason Greenwood (29e-54e), Marcus Rashford (35e), Anthony Martial (45+2) et l’intraitable Bruno Fernandes à la 59e minute de jeu.

Wolverhampton chute contre Arsenal

Arsenal a vaincu Wolverhampton (2-0) grâce à des réalisations dans le money time de chaque mi-temps de Bukayo Saka (43e) et Alexandre Lacazette (86e). L’international marocain Romain Saiss a participé à la totalité de la rencontre, mais n’a rien pu faire face à l’attaque des Gunners qui reviennent à trois longueurs des Wolves au classement.

O.Z

L’article Chelsea, Manchester United et Arsenal victorieux est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

NordinAmrabat testé positif au Coronavirus !

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 20:01

Lions de l’Atlas

L’international marocain et attaquant d’Al Nassr, NordinAmrabat, a été testé positif au Covid-19 après avoir subi un examen de dépistage en Arabie Saoudite.

L’information a été partagée par la presse saoudienne, qui affirme que le Lion de l’Atlas, de retour à Al Nassr pour la reprise des entrainements, a passé des examens médicaux avec toutes les composantes du club, malheureusement pour lui, son résultat était positif.

Jusqu’à présent, Amrabat ne s‘est toujours pas prononcé sur le sujet. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

O.Z

L’article NordinAmrabat testé positif au Coronavirus ! est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Le Bayern remporte la Coupe d’Allemagne

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 19:58

Le Bayern, déjà sacré champion de Bundesliga, a remporté sa 20e Coupe d’Allemagne en s’imposant lors du derby contre Leverkusen (4-2).

En effet, le club bavarois a signé un doublé (Championnat-Coupe) ce samedi après sa victoire (4-2) contre Leverkusen à l’Olympiastadion de Berlin.

David Alaba a ouvert le score pour les siens sur coup franc dès la 17e minute, avant que Serge Gnabry ne fasse le break (24e). L’international polonais Robert Lewandowskis’est offert un doublé (69e-90e) et dépasse, par la même occasion, la barre des 50 buts cette saison (51).

O.Z

L’article Le Bayern remporte la Coupe d’Allemagne est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Serie A: large succès de la Juventus et de l’AC Milan

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 19:56

Oussama Zidouhia

Pour le compte de la 30e journée du championnat italien, la Juventus a remporté le derby de Turin, alors que l’AC Milan a confirmé sa belle forme face à la Lazio.

En effet, la Juventus a corrigé le Torino (4-1), grâce à  des buts de Paulo Dybala (3e), Cuadrado (29e), Cristiano Ronaldo (61e) et d’un csc de Djidji (87e). Un résultat qui permet aux hommes de Zidane de prendre 7 points d’avance en tête du classement de la Serie A.

L’international portugais, Ronaldo, est devenu le premier joueur de la Vieille Dame à inscrire 25 buts en Serie A (en seulement 26 matchs) depuis presque 60 ans et l’Argentin Omar Sivori lors de la saison 1960/61.

L’ex-Madrilène est également devenu le seul de joueur de l’histoire à réussir une saison à au moins 25 buts dans trois championnats (Premier League-Manchester United, Espagne-Real Madrid et Italie avec la Juventus).

L’AC Milan domine la Lazio

Dans l’autre choc du Week end en Serie A, l’AC Milan n’a fait qu’une bouchée de son adversaire la Lazio (3-0), les buts de la rencontre ont été l’œuvre d’Hakan Calhanoglu (23e), Zlatan Ibrahimovic (34e sur penalty) et Ante Rebic (59e).

Une mauvaise opération pour le club de la capitale italienne qui se retrouve relégué à sept longueurs de la Juventus.

L’article Serie A: large succès de la Juventus et de l’AC Milan est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Fonction publique: La suppression des postes budgétaires aggravera la crise

ALBAYANE - Dom, 05/07/2020 - 19:44

Nabil Benabdallah rejette la décision du chef de gouvernement

M’Barek Tafsi

Le Secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme, Mohammed Nabil Benabdallah, a souligné, vendredi, le rejet par le parti de la «grave et étrange» décision du chef du gouvernement de supprimer la programmation de tous les postes de recrutement dans la fonction publique (à l’exception du ministère de l’Intérieur, de l’enseignement et la santé) au cours des trois prochaines années.

Cette décision a été rendue publique à travers une circulaire envoyée, mercredi, par le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, aux ministres, aux ministres délégués et aux hauts commissaires, leur demandant de ne pas prévoir de postes budgétaires pour l’année 2021, de se contenter des dépenses nécessaires et de poursuivre la rationalisation de celles-ci. Cette circulaire concerne l’actualisation des propositions relatives à la programmation budgétaire pour les trois prochaines années.

Une décision d’une «extrême gravité »

Dans une réaction via le site officiel du PPS-Maroc, le Secrétaire général a rappelé que cette décision vient d’être prise au moment où la pandémie du Corona a dévoilé au grand jour la grave extension de la pauvreté et de la précarité dans le pays.

Selon le PPS, a-t-il dit, la question sociale et l’amélioration de la situation de l’homme marocain doivent être au cœur du décollage économique. Quant au soutien de l’entreprise, il doit être conditionné par la préservation des postes d’emploi.

D’après lui, la décision annoncée par le gouvernement est d’une «extrême gravité». Elle est «incompréhensible et dénote une absence du sens politique pour rapport à ce gouvernement ». C’est pourquoi le PPS « ne la soutient pas», étant donné qu’elle « donne un signal très négatif par rapport à l’avenir».

Elle intervient aussi au moment où l’on s’attendait plutôt à l’adoption de politiques publiques allant dans le sens contraire vers la relance de l’économie nationale, la lutte contre les maux sociaux, l’éradication de la précarité et de la pauvreté, la garantie des droits sociaux des citoyennes et citoyens et le développement du pays.

Tout en exprimant ses regrets, le Secrétaire général du PPS demande au gouvernement de revenir sur cette décision, étant donné qu’elle sape les attentes des citoyennes et citoyens à l’amélioration de leur situation sociale.s

L’article Fonction publique: La suppression des postes budgétaires aggravera la crise est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

La réponse d’Amnesty se fait toujours attendre

Aujourd'hui le Maroc - Dom, 05/07/2020 - 19:30

Les autorités marocaines veulent les preuves scientifiques probantes

Une sortie du bureau régional d’Amnesty international ne convainc pas. En effet, les autorités marocaines sont «toujours en attente» de la réponse d’Amnesty international à la lettre du chef de gouvernement, a souligné samedi à Rabat, Hasna Tribak, directrice des études juridiques et de la coopération internationale au ministère d’Etat chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement. «Les autorités marocaines sont toujours en attente de la réponse à la lettre du chef de gouvernement, de la part du destinataire saisi. Les autorités marocaines attendent toujours, aussi, les preuves scientifiques probantes qu’elles ont demandées», a déclaré Mme Tribak. Au niveau de la forme, la lettre de la directrice régionale ne répond pas à la correspondance du chef de gouvernement, a précisé Mme Tribak, relevant que la directrice régionale «n’en est ni le destinataire, ni le niveau auquel le chef de gouvernement s’est adressé».
Elle a tenu à rappeler que le chef de gouvernement avait saisi la secrétaire générale par intérim de l’Organisation et non pas sa directrice du Bureau régional MENA. «De même, il s’est adressé au siège à l’Organisation à Londres, et non pas au Bureau régional à Tunis», a-t-elle ajouté.
Au niveau du fond, a poursuivi Mme Tribak, la lettre «se contente de rabâcher les mêmes allégations légères et accusations gratuites contenues dans le rapport, sans apporter de preuves scientifiques ou d’arguments objectifs».

Categorie: Marocco

Covid-19 / Maroc: 393 nouveaux cas confirmés, 396 guérisons en 24H

Aujourd'hui le Maroc - Dom, 05/07/2020 - 19:26

Trois cent quatre-vingt-treize nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et trois cent quatre-vingt-seize  guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, a annoncé dimanche le ministère de la Santé.

Ce nouveau bilan porte à 14.215 le nombre de contaminations dans le Royaume depuis la déclaration du premier cas le 2 mars dernier, et à 9.725 le nombre des personnes totalement rétablies, soit un taux de guérison d’environ 68,4%, a précisé la cheffe du service des maladies épidémiques à la Direction de l’épidémiologie relevant du ministère de la Santé, Mme Hind Ezzine.

Le nombre des morts a atteint 235, après l’annonce de trois nouveaux décès, soit un taux de létalité de 1,7%, a-t-elle ajouté.

Le ministère invite les citoyens à respecter les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire ainsi que les mesures préventives prises par les autorités, en faisant preuve de responsabilité et de patriotisme.

Categorie: Marocco

Covid-19 au Maroc : le bilan du ministère de la Santé, ce Dimanche 5 Juillet à 18h

La vie eco - Dom, 05/07/2020 - 19:16
Coronavirus

Voici les principaux points de la déclaration donnée ce Dimanche à 18h00, par la cheffe du service des maladies épidémiques à la Direction de l’épidémiologie relevant du ministère de la Santé, Hind Ezzine :

– 14 215  est le nombre total des personnes contaminées au Covid-19 depuis de début de l’épidémie au Maroc, Soit une hausse de 393 cas en 24 heures.

– Ces nouveaux cas ont été enregistrés dans les régions de Marrakech-Safi (215), Casablanca-Settat (65), Laâyoune-Sakia El Hamra (38), Fès-Meknès (35), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (31), Rabat-Salé-Kénitra (3), L’Oriental (3) et Guelmim-Oued Noun (3).

– 396 nouvelles rémissions ont été enregistrées lors de ces dernières 24h. Le nombre total de guérisons s’élève à 9 725 Le taux de rémission national est de 68.4%.

–3 nouveaux décès ont été enregistrés. Le nombre total de décès dus au coronavirus s’établit désormais à 235. Le taux de létalité s’établit à 1.7%.

– Le nombre des cas actifs, soit les personnes toujours prises en charge par les établissements de santé, est de 4 255 dont 17 cas critiques.

– Le nombre de personnes contacts a atteint 75 731, dont 15 321  toujours sous suivi médical ;

Le classement des cas par régions :

IMGCovid-19 au Maroc : le bilan du ministère de la Santé, ce Dimanche 5 Juillet à 18h

L’article Covid-19 au Maroc : le bilan du ministère de la Santé, ce Dimanche 5 Juillet à 18h est apparu en premier sur La Vie éco.

Categorie: Marocco

Coronavirus : 310 nouveaux cas ce dimanche à 10h, Safi placée en quarantaine

Aujourd'hui le Maroc - Dom, 05/07/2020 - 19:09

La ville de Safi a été placée en quarantaine totale par les autorités.

Cette mesure annoncée ce dimanche par les autorités fait suite à l’apparition d’un important foyer dans une usine de transformation de poisson qui a entraîné une explosion des cas de contamination. Ses quelque 300.000 habitants sont soumis à un confinement total. Marrakech-Safi arrive désormais en tête des régions les plus touchées, avec 266 cas samedi et 203 ce dimanche à 10h. Le bilan des contaminations dans la ville de Safi devrait s’aggraver dans les prochains jours. Désormais toutes les issues et tous les accès de la ville de Safi sont fermés. Des barrages aux accès de la ville ont été renforcés. D’autres mesures ont été prises pour le contrôle de la situation, à savoir la fermeture totale du 3ème district urbain relevant de la ville de Safi où se concentrent les cas positifs à la Covid-19, la fermeture et l’interdiction des déplacements de et vers la Cité des Océans sauf dans des cas déterminés et la fermeture immédiate des 18 unités de conservation, situées dans la ville et l’arrêt du transport de leurs employés.

Il a été aussi décidé la fermeture des locaux de commerce à 18h00, la fermeture des cafés à 20h00, l’interdiction d’accès à la plage de la ville et la fermeture de deux marchés de proximité «Assalam» et «Siha» dans le troisième district. Parmi les autres mesures figure l’intensification de la cadence des opérations de stérilisation et de désinfection au niveau dudit district, en particulier dans les zones où sont concentrés les cas positifs détectés, la stérilisation et la désinfection des places publiques, des parcs et des moyens de transport public, la multiplication des campagnes de sensibilisation et de conscientisation pour informer les citoyens des mesures entreprises ainsi que la prise en charge des cas confirmés dans les hôpitaux de la ville de Safi et des autres régions. Côté chiffres, le ministère de la santé a annoncé ce dimanche 5 juillet à 10h l’apparition de 310 nouveaux cas de Covid-19.

Le nombre de cas cumulés s’établit à 14.132 cas. 81 nouvelles guérisons sont annoncées portant le cumul à 9.410. Deux nouveaux décès ont été enregistrés portant le cumul à 234. Par ailleurs, le nombre des cas exclus après des résultats négatifs d’analyses effectuées au laboratoire s’établit à 739.908. Les 310 cas testés positifs ont été recensés dans les régions de Marrakech-Safi avec 203 nouveaux cas, soit 2.518 cas au total, Casablanca-Settat (62 nouveaux cas, soit 3.660 au total), Laâyoune-Sakia El Hamra (38 nouveaux cas, soit 676), Fès-Meknes (2 nouveaux cas, soit 1.516), Tanger-Tétouan Al Hoceima (2 nouveaux cas , soit 2.602), Rabat-Salé-Kenitra (1 nouveau cas, soit 2.003), l’Oriental (2 nouveaux cas, soit 220), Darâa-Tafilalet (aucun nouveau cas, 586 au total) Beni Mellal-Khénifra (1 nouveau cas, soit 160), et Guelmim-Oued Noun (3 nouveaux cas, soit 83). Rappelons que le samedi 4 juillet 2020 à 17h, le Maroc avait enregistré un nouveau record de contaminations avec 534 nouveaux cas confirmés au coronavirus.

Categorie: Marocco