Marocco

A la demande de la CGEM, la Mauritanie met en place une procédure spéciale et allégée pour les chefs d’entreprises marocains

Aujourd'hui le Maroc - 2 ore 27 min fa

Dans le cadre du renforcement des relations d’affaires entre le Royaume du Maroc et la République Islamique de Mauritanie, la CGEM a demandé, aux autorités mauritaniennes, l’octroi de visas d’une plus longue durée avec des entrées multiples pour le compte de ses entreprises membres. La demande de la Confédération a été acceptée et désormais, les entreprises membres de la CGEM pourront obtenir un visa d’affaires multi-entrées d’une validité de deux ans, attribué sous réserve de présentation d’une demande signée de la CGEM qu’elles pourront demander par mail à [email protected].
Categorie: Marocco

La situation épidémiologique au 23 novembre 18H00

Aujourd'hui le Maroc - 2 ore 33 min fa

Entre hier à 18H00 et aujourd’hui à 18H00 2.587 nouveaux cas soit un cumul de 327.528 cas à ce jour 4.701 guérisons soit un cumul de 275.158 à ce jour
80 nouveaux décès donc un cumul de 5.396 à ce jour.

Categorie: Marocco

Covid-19 au Maroc : 2 587 nouveaux cas confirmés et 4 701 guérisons en 24H

La vie eco - 2 ore 39 min fa
Covid-19 au Maroc

Le nouveau bilan porte à 327 528 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé le 2 mars et à 275 158 celui des personnes totalement rétablies.

Le nombre de décès est passé à 5 396 avec 80 nouveaux cas recensés en 24 heures.

Categorie: Marocco

Tourisme : lancement de l’appel à projets de la 2ème édition de « Madaëf Eco6 »

La vie eco - 3 ore 38 min fa
Casa Green Golf

« Une nouvelle édition est lancée dans le cadre du programme Madaëf Eco6, visant la dynamisation de l’entreprenariat et le développement d’écosystèmes autour des projets et destinations touristiques de Madaëf », indique lundi un communiqué conjoint des Groupes Madaëf Golfs et Madaëf Eco6.

Cette 2ème édition, dédiée à Madaëf Golfs, premier réseau de golfs au Maroc, est ouverte à tous les porteurs de projets, Startups, TPE/PME, grandes entreprises, et professionnels des métiers du golf, fait savoir le communiqué, précisant que l’appel à projets pour Madaëf Golfs Edition démarrera le 24 novembre 2020 et les candidatures seront admissibles jusqu’au 04 janvier 2021 via la plateforme « madaef-eco6.ma« .

À travers le lancement de cette édition, Madaëf golfs vise à améliorer l’expérience des golfeurs au sein de ses golfs, à intégrer des solutions innovantes et durables pour une meilleure optimisation des ressources de ses actifs, et à faciliter l’accès à la pratique du golf en favorisant la mobilité et l’usage des nouvelles technologies.

Ainsi, les candidats à cette 2ème édition auront accès au réseau Madaëf Golfs, Casa Green Golf, Noria Golf Marrakech, Royal Golf El Jadida, Golf des Lacs et Golf Teelal Saïdia, Oued Fès Golf, Royal Golf Fès, Tazegzout Golf Taghazout Bay et Golf Les Dunes Agadir, soit 9 golfs répartis sur 6 destinations du Royaume, note le communiqué. Selon la même source, les projets éligibles doivent avoir trait aux activités et animations orientées autour du golf, aux solutions digitales, au développement durable et, plus généralement, aux services permettant d’améliorer l’expérience des golfeurs.

Les candidats sélectionnés bénéficieront de 6 plateformes d’accompagnement de Madaëf Eco6, dont notamment un accompagnement professionnel à travers une équipe d’experts, un accès aux marchés, aux financements et à des espaces de coworking, ainsi que des avantages exclusifs Eco6.

Pour rappel, une première édition de Madaëf Eco6 dédiée à Taghazout Bay est actuellement en cours. Lancé le 8 octobre, l’appel à projets pour Taghazout Bay Edition a été prolongé jusqu’au 30 novembre 2020. Quatre autres éditions de Madaëf Eco6 suivront : Saïdia Resorts, Al Hoceima, Tamuda Bay et Fès.

Madaëf Golfs, filiale à 100% de Madaëf, est une société de gestion de parcours de golfs. Madaëf Golfs gère le premier réseau de golfs au Maroc. Le Groupe possède 9 parcours de golfs à horizon 2021, regroupe 6 destinations à travers le Royaume, et organise plus de 60 tournois par an sur les différents parcours du réseau.

Il ambitionne de développer une expérience golfique avec des services innovants, offrir des expériences personnalisées et uniques sur l’ensemble de son réseau golfique, créer une communauté et un style de vie pour ses membres ainsi que pour les golfeurs de passage, favoriser l’accès aux dernières technologies digitales à toutes les étapes de l’expérience golfeur, et instaurer des actions privilégiant le respect de l’environnement.

Ayant été conçus par différents architectes de golf réputés, les parcours Madaëf Golfs se caractérisent par leur diversité et leur complémentarité. Ils répondent aux normes internationales et offrent les principales commodités habituelles : proshop, clubhouse, practice, académie, restaurant, etc.

(Avec MAP)

Categorie: Marocco

MICE et tourisme de niche : la ministre reçoit les professionnels du secteur

La vie eco - 3 ore 49 min fa
Moroccan Travel Management DMC Club

 

 

Lors de cette rencontre, une étude relative au Plan de relance d’Activités à l’horizon 2022 a été présentée à la ministre. Les membres de la délégation ont également abordé la situation actuelle du secteur. Ils ont évidemment évoqué l’impact économique et social drastique à cause de la pandémie dans une conjoncture marquée par la complexité, l’incertitude et le manque de visibilité, affirme un communiqué de cette organisation professionnelle. D’après eux,  2020 sera certainement une “année blanche”, notamment pour cette branche du tourisme qu’est le secteur des réceptifs et spécialistes du MICE. Pour surmonter cette situation, le secteur doit se redimensionner et se réinventer pour préparer 2022, tout en mettant en place une gouvernance appropriée pour répondre à des attentes légitimes. D’où la nécessité de s’adapter et entrevoir une autre façon de faire dans les relations tant au niveau stratégique qu’opérationnel. Il sera également question d’envisager une “union sacrée pour espérer sortir du marasme”. Il faut aussi agir au niveau de la promotion et commercialisation du produit sous ses multiples facettes, redynamiser le projet Moroccan Convention Bureau et lancer une campagne pour le MICE national et International. Les membres de la délégation suggèrent également à la ministre d’intervenir auprès de la Royal Air Maroc pour la signature de la convention MTM-RAM. Ils proposent par ailleurs d’étudier avec acuité le Projet de labellisation des agences de voyages réceptives – DMC en y consacrant un budget adéquat ainsi que de former des talents futurs (Prise en charge d’une quarantaine de stagiaires de l’ISITT niveau Master) et mettre en place des promotions de conseillers de voyages : MTM Academy. En somme, il est question, assurent-ils, de « développer le tourisme national selon un nouveau processus ». De son côté, la ministre a mis l’accent sur plusieurs volets importants. Entre autres points soulevés, la nécessité de développer des rencontres, dans le cadre de journées portes ouvertes, sur des sujets qui interpellent le secteur pour mieux saisir les tenants et aboutissants en faisant intervenir des professionnels et des experts. La ministre a évoqué le MICE en tant que niche très importante pour un tourisme qualitatif et de référence qu’il faudra développer avec l’ONMT et le Ministère. Elle a également mis en avant le rôle du “tout technologique” pour répondre aux besoins actuels et futurs tout en proposant une nouvelle configuration, qui devrait être concrétisée prochainement, concernant les écoles hôtelières avec l’implication du secteur privé.

Moroccan Travel Management DMC Club et Nadia Fettah Alaoui ministre du Tourisme xMoroccan Travel Management DMC Club et Nadia Fettah Alaoui ministre du Tourisme
Categorie: Marocco

L’Institut Cervantès de Rabat initie une conférence sur «l’impact psychologique de la Covid-19»

Aujourd'hui le Maroc - 3 ore 59 min fa

L’Institut Cervantès de Rabat organise, le 24 novembre courant, sa 4ème conférence en ligne sous le thème «L’impact psychologique de la Covid-19».

Cette conférence, qui se déroulera à travers la plateforme Zoom avec la traduction simultanée vers l’arabe, sera animée par le professeur et psychiatre marocain Mehdi Paes, et modérée par le directeur de l’Institut Cervantès de Rabat, José María Martínez.

Au cours de cette rencontre, le conférencier abordera plusieurs thématiques liées aux inquiétudes et aux réactions psychiques provoquées par cette pandémie invisible et imprévisible. Il traitera également des questions relatives à l’impact psychologique de la Covid-19, aux réactions psychiques les plus fréquentes et à la tolérance au confinement et à la distanciation sociale.

Categorie: Marocco

Détournement de fonds : Ahmad Ahmad, le patron du foot africain, suspendu 5 ans

Maroc Press - 4 ore 17 min fa

Ahmad Ahmad mis hors-jeu : la justice interne de la FIFA a suspendu ce lundi 23 novembre pour cinq ans le président de la Confédération africaine de football (CAF), pour plusieurs manquements éthiques dont des détournements de fonds, alors que le dirigeant malgache briguait un deuxième mandat.
à lire aussiCAF : suspens inédit dans la course vers la présidenceEnquête sur un CAFouillage

Le vice-président congolais de la CAF Constant Omari, qui assurait l’intérim depuis mi-novembre pendant que Ahmad Ahmad récupérait du coronavirus, conserve donc cette fonction, a indiqué l’instance du football africain, qui doit élire son nouveau président le 12 mars 2021.
“Mauvaise gestion”
Saisie en 2019 par une plainte pour “mauvaise gestion” d’un ancien secrétaire général de la CAF, la commission d’éthique de la FIFA a estimé qu’Ahmad Ahmad avait “manqué à son devoir de loyauté, accordé des cadeaux et d’autres avantages, géré des fonds de manière inappropriée et abusé de sa fonction de président de la CAF”.
L’enquête a “porté sur diverses questions liées à la gouvernance de la CAF, dont l’organisation et le financement d’un pèlerinage à La Mecque, ses accointances avec l’entreprise d’équipement sportif Tactical Steel…”
Son enquête a “porté sur diverses questions liées à la gouvernance de la CAF, dont l’organisation et le financement d’un pèlerinage à La Mecque, ses accointances avec l’entreprise d’équipement sportif Tactical Steel et d’autres activités”, explique la FIFA dans un communiqué. “La CAF et le Président de la CAF prennent acte de cette décision”, s’est bornée à commenter la Confédération africaine dans un communiqué, tout en se disant “inquiète des conséquences sur sa réputation”.
Cette procédure disciplinaire, dont la motivation complète sera dévoilée d’ici 60 jours sur le site de la FIFA, recoupe donc en partie l’enquête pénale ouverte en mai 2019 à Marseille, notamment pour corruption, et qui avait valu au dirigeant malgache d’être interpellé et placé en garde à vue avant de ressortir sans poursuites.
185.000 euros d’amende
Dans ce dossier, la CAF avait dans un premier temps signé avec Puma fin 2017 pour la fourniture d’équipements habillant les 580 bénévoles du Championnat d’Afrique des nations, mais avait rompu cet accord au profit de la PME française Tactical Steel, pour un montant supérieur au contrat initial.
Ahmad Ahmad, qui a succédé en 2017 au Camerounais Issa Hayatou, se voit donc interdire pour cinq ans “toute activité relative au football”, aux niveaux national et international, et pourra faire appel de cette suspension auprès du Tribunal arbitral du sport. La justice interne de la FIFA lui a par ailleurs infligé une amende de 200.000 francs suisses, soit 185.000 euros (environ 2 millions de dirhams).
Cet ancien entraîneur de football et homme politique, qui a été secrétaire d’État au Sport et ministre de la Pêche à Madagascar, avait annoncé fin octobre qu’il briguerait un deuxième mandat à la tête de la CAF, bien que le premier ait été émaillé par une série de polémiques.
À l’été 2019, Ahmad Ahmad avait demandé l’aide de la FIFA pour superviser son organisation, fragilisée par divers problèmes de gouvernance. La N.2 de la FIFA Fatma Samoura avait notamment effectué un mandat de six mois, mais celui-ci, qui visait à accélérer le processus de réforme au sein de l’instance, n’avait pas été renouvelé début février 2020.
Accusé de corruption et harcèlement sexuel
Par ailleurs, licencié en avril 2019, le secrétaire général de la CAF Amr Fahmy avait envoyé une lettre à la FIFA dans laquelle il accusait M. Ahmad de corruption — paiement de pots-de-vin à plusieurs dirigeants, usage personnel de fonds de la CAF — et de harcèlement sexuel à l’encontre de plusieurs salariées de la Confédération.
Quatre candidats se sont déclarés pour prendre la tête du football africain : le Sénégalais Augustin Senghor, avocat et neveu de l’ancien président Léopold Sédar Senghor, le Mauritanien Ahmed Yahya, réputé proche d’Ahmad Ahmad, l’Ivoirien Jacques Anouma et le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe.

Categorie: Marocco

Interprété en single : «Laki Lâahdou ya Sahra», nouveau poème chanté de Samira Faraji

Aujourd'hui le Maroc - 5 ore 5 sec fa

C’est leur deuxième collaboration. Après le poème «Limada» (Pourquoi), la poétesse Samira Faraji, le compositeur Azzeddine Montassir et le chanteur Fouad Tarab, viennent de lancer «Laki Lâahdou ya Sahra» (Oh Sahara, tu as toutes nos promesses).

Conçu par Mme Faraji, ce nouveau poème, tout récemment composé et chanté, est écrit en belle langue poétique, forte et enthousiaste. Quant à la musique, elle est faite en airs sahraouis exaltant le courage et la persévérance. Aussi, l’interprétation cohérente du chanteur est marquée par les souvenirs de la Marche Verte. Bien que cette œuvre, réalisée par des créateurs marocains, soit consacrée à cet événement national pour exprimer la fierté de sa partie, elle peut être dédiée à toute circonstance du genre.
Outre cette œuvre, la poétesse a déjà collaboré avec l’artiste Fouad Tarab et le même compositeur le temps d’une première expérience concrétisée par le single «Limada» (Pourquoi). En fait, la poésie de Samira Faraji suscite l’intérêt de plusieurs artistes dans le monde arabe pour sa force d’expression et la beauté de ses figures ainsi que son rythme suave.

Aussi, ces créateurs ont récemment lancé, en reconnaissance des efforts énormes des cadres médicaux, militaires, sécuritaires et autoritaires, qui sont les «soldats» en première ligne lors de ces temps de corona et qui sacrifient quotidiennement leur vie avec abnégation pour la sécurité de notre «chère» patrie, le poème «Ana Ibn Al Watan» (Je suis fils de la patrie). Cette œuvre est interprétée, sur la base d’un texte de la même poétesse, par les artistes Fouad Tarab et Hajar Abbas sur composition de l’artiste Azzeddine Mountassir. Ce single à caractère national, chargé d’émotions, exalte la persévérance marocaine unifiée dans un berceau de militantisme, symbole d’éternité, et les qualités des Marocains, qu’ils soient amazighs, arabes ou sahraouis, connus pour leur alliance pour défendre la patrie.
Aussi, la chanteuse libanaise Ghada Choubir, à la voix d’opéra, a interprété en 2017 le poème «Wahdaka» (Toi seul) de la même auteure marocaine. A son tour, la star tunisienne Lotfi Bouchnak a interprété et composé trois poèmes de Mme Faraji appelée «La dame de la poésie».

Pour rappel, Samira Faraji, d’origine oujdie, est considérée parmi les voix poétiques classiques rares. A propos d’elle, docteur Abbas El Jirari, indique que c’est une poétesse «unique». A son sens, elle maîtrise le poème classique du vingt-et-unième siècle. Il l’a d’ailleurs qualifiée de «planète qui illumine notre firmament». Une qualification poétique.

Categorie: Marocco

Légère atténuation du rythme baissier des recettes touristiques en septembre

La vie eco - 5 ore 21 min fa
Tourisme

« Suite à l’allégement des mesures de restriction aux voyages internationaux à partir du 6 septembre 2020, le rythme baissier des recettes touristiques a enregistré une légère atténuation courant ce mois, pour se réduire de 89,1%, après une baisse de 96,7% un mois plutôt », indique la DEPF dans sa note de conjoncture de novembre 2020.

Cet allégement est prévu de se maintenir parallèlement à l’atténuation continue de la baisse moyenne observée durant les trois derniers mois du mouvement journalier des avions enregistré au niveau des aéroports nationaux, estime la même source.

En effet, poursuit-elle, ce mouvement a reculé en moyenne de 71,2% au mois d’octobre, après -77% en septembre et -80,7% en août 2020, notant qu’au titre des 16 premiers jours du mois de novembre 2020, le retrait moyen de ce trafic s’est situé à -68,7%.

Par ailleurs, la DEPF fait savoir que les recettes touristiques se sont repliées de 59,5% au terme des neuf premiers mois de 2020, après une hausse de 7,1% il y a un an, soit une perte de 35,8 milliards de dirhams (MMDH), ajoutant que les arrivées touristiques ont affiché, quant à elles, une baisse de 78% à fin septembre 2020, contre un repli de 70% au niveau mondial.

(Avec MAP)

Categorie: Marocco

Légère atténuation du rythme baissier des recettes touristiques en septembre

Maroc Press - 5 ore 21 min fa

« Suite à l’allégement des mesures de restriction aux voyages internationaux à partir du 6 septembre 2020, le rythme baissier des recettes touristiques a enregistré une légère atténuation courant ce mois, pour se réduire de 89,1%, après une baisse de 96,7% un mois plutôt », indique la DEPF dans sa note de conjoncture de novembre 2020.
Cet allégement est prévu de se maintenir parallèlement à l’atténuation continue de la baisse moyenne observée durant les trois derniers mois du mouvement journalier des avions enregistré au niveau des aéroports nationaux, estime la même source.
En effet, poursuit-elle, ce mouvement a reculé en moyenne de 71,2% au mois d’octobre, après -77% en septembre et -80,7% en août 2020, notant qu’au titre des 16 premiers jours du mois de novembre 2020, le retrait moyen de ce trafic s’est situé à -68,7%.
Par ailleurs, la DEPF fait savoir que les recettes touristiques se sont repliées de 59,5% au terme des neuf premiers mois de 2020, après une hausse de 7,1% il y a un an, soit une perte de 35,8 milliards de dirhams (MMDH), ajoutant que les arrivées touristiques ont affiché, quant à elles, une baisse de 78% à fin septembre 2020, contre un repli de 70% au niveau mondial.
(Avec MAP)

Categorie: Marocco

Casablanca : Interpellation de 13 supporters de football pour refus d’obtempérer et vandalisme

Maroc Press - 5 ore 27 min fa

Les services de police du district de Moulay Rachid avaient reçu un appel téléphonique dénonçant des individus, vraisemblablement affiliés à des groupes de supporters de clubs de football locaux, pour dommages causés à quatre voitures privées, échange de violence et menace à la sécurité des personnes et des biens, indique lundi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Ces actes ont nécessité l’intervention de patrouilles de police auxquelles les personnes concernées ont opposé une résistance farouche par jet de pierres, poursuit la même source, faisant savoir que l’intervention a permis d’interpeller 13 d’entre les suspects.
Les mis en cause majeurs ont été placés en garde à vue, tandis que les mineurs ont été mis sous surveillance à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de ces actes criminels, et en interpeler tous les auteurs présumés, conclut la DGSN.
(Avec MAP)

Categorie: Marocco

Casablanca : Interpellation de 13 supporters de football pour refus d’obtempérer et vandalisme

La vie eco - 5 ore 27 min fa
urgence sanitaire DGSN

Les services de police du district de Moulay Rachid avaient reçu un appel téléphonique dénonçant des individus, vraisemblablement affiliés à des groupes de supporters de clubs de football locaux, pour dommages causés à quatre voitures privées, échange de violence et menace à la sécurité des personnes et des biens, indique lundi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Ces actes ont nécessité l’intervention de patrouilles de police auxquelles les personnes concernées ont opposé une résistance farouche par jet de pierres, poursuit la même source, faisant savoir que l’intervention a permis d’interpeller 13 d’entre les suspects.

Les mis en cause majeurs ont été placés en garde à vue, tandis que les mineurs ont été mis sous surveillance à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de ces actes criminels, et en interpeler tous les auteurs présumés, conclut la DGSN.

(Avec MAP)

Categorie: Marocco

Pedro Sanchez: «Le Maroc souffre d’une pression migratoire»

ALBAYANE - 5 ore 33 min fa

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a souligné que le Maroc, en tant que pays de transit, souffre d’une «pression migratoire» en provenance des pays d’Afrique subsaharienne.

«Le Maroc et d’autres pays de transit subissent également une pression migratoire de l’Afrique subsaharienne», a indiqué, dimanche, M. Sanchez lors d’une conférence de presse à l’occasion de la tenue du Sommet du G20.

Dans ce sens, le président du gouvernement espagnol a ajouté que son pays «consolide une politique migratoire» qui inclut le dialogue avec les pays d’origine et de transit, précisant que la visite effectuée vendredi dernier au Maroc par le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, s’inscrit dans le cadre de cette politique.

L’Afrique subsaharienne subit l’impact du Covid-19 en termes de baisse du tourisme, de l’activité économique et des envois de fonds des migrants, a-t-il estimé, mettant l’accent sur l’importance d’activer «des politiques de solidarité dans tout le pays» et de renforcer la coopération avec les pays d’origine et de transit.

«L’Espagne ne permettra pas le trafic irrégulier d’êtres humains et va faire face à ce défi», a insisté le chef du gouvernement espagnol, notant que l’immigration clandestine est un défi qui va prendre de l’ampleur avec la pandémie.

Et d’ajouter que le gouvernement y fera face sur tous les plans : sécuritaire, humanitaire et de la coexistence.

L’article Pedro Sanchez: «Le Maroc souffre d’une pression migratoire» est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Patients atteints de maladies rares, les laissés-pour-compte de la crise sanitaire

Maroc Press - 5 ore 36 min fa

Pour Khadija Moussayer, docteure spécialisée en médecine interne et gériatrie, et présidente de l’Alliance maladies rares Maroc (AMRM), la mise en place d’un plan national des maladies rares est une urgence. Par maladie rare, on entend officiellement une maladie qui touche moins d’une personne sur 2000. Il existe plus de 8000 maladies rares, et selon Khadija Moussayer, elles concernent approximativement 1,5 million de Marocains. “Ce nombre est supérieur aux cas de cancer ou de diabète”, avance la spécialiste, qui déplore que le parcours de soin des patients atteints de maladies rares reste chaotique. “Cela se justifie principalement par le fait que nous manquons de recherche, de spécialistes et de centres spécialisés de proximité.” Un parcours de soin qui s’est d’autant plus complexifié avec la crise sanitaire qui a mis…

Categorie: Marocco

Le butin qui trahit l’expédition du «Polisario»

ALBAYANE - 5 ore 39 min fa

El Guerguarat

Envoyé spécial: Mohamed Touzani

Les reporters qui ont assuré la couverture des derniers développements dans la zone tampon d’El Guerguarat après l’intervention résolue des FAR n’en croyaient pas leurs yeux, en fouillant les ruines des tentes incendiées par les milices du «Polisario» avant de prendre la poudre d’escampette dans le désert.

Plusieurs objets et gadgets trouvés sur place suscitent en effet des interrogations légitimes sur la nature de l’expédition des séparatistes et sur les mauvaises intentions des maitres éphémères des lieux.

En prenant la fuite, ces «bandits au vrai sens du terme», selon l’expression même du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, ont abandonné des boîtes de conserve de thon, de lait, des dattes, des sacs de lentilles, des bouteilles de limonade, des médicaments, des ustensiles, des paquets de cigarettes et des postes TV. Mais pas seulement.

Il y avait aussi des haches, des bâtons en fer, des plaques d’immatriculation algériennes, de la chicha, des produits aphrodisiaques, des tracts de propagande et même des seringues et du sérum.

Un arsenal de guerre qui trahit le caractère civil et spontané de ce camp, car seule une organisation militaire peut acheminer cette grande logistique des camps de Tindouf, à plus d’un millier de km plus loin, et l’installer au beau milieu du désert.

La majorité des produits proviennent de l’Algérie. Normal puisque le parrain principal de cette guerre fratricide contre le Maroc n’est autre que ce pays qui n’a jamais caché son rêve d’encercler le Maroc et de le couper de l’Afrique subsaharienne.

D’autres produits sont fabriqués en Europe et envoyés aux camps de Tindouf par le Programme alimentaire mondial, ce qui pose encore une fois la question légitime sur l’usage et la destination finale de l’aide humanitaire internationale.

Dès le départ, le Maroc avait mis en garde l’ONU et la communauté internationale contre le caractère militaire de cette expédition suicidaire du «Polisario», puisque les hommes et femmes, présents sur place, n’ont pas parcouru de leur propre gré des centaines de km, en plein désert, sans être encadrés par les milices des séparatistes et sans la bénédiction de leur maître, l’Algérie.

Les cartes des champs de mines, trouvées dans les tentes brûlées, attestent de la manière la plus éloquente de l’implication des milices dans l’organisation de cette infiltration dans une zone tampon, au mépris du droit international et en violation des accords de cessez-le-feu.

La logistique mobilisée prouve que la soixantaine d’individus ayant investi les lieux au départ avaient l’intention de rester aussi longtemps que possible et allaient être rejoints ultérieurement par d’autres groupes. L’objectif est d’installer un grand camp à l’image du tristement célèbre Gdeim Izik, près de Laâyoune.
Bref, il s’agit bel et bien de boucliers humains dans cette nouvelle croisade contre le Maroc.

Mais c’était sans compter avec la réaction prompte du Maroc qui a étouffé dans l’oeuf le projet pernicieux qui se tramait contre sa sécurité et son intégrité territoriale.

Après avoir laissé sa chance à la diplomatie et fait preuve d’une grande retenue, le Royaume a donc décidé de déloger ces coupeurs de routes qui ont semé la terreur dans la zone tampon après avoir attaqué les camions, agressé leurs chauffeurs et provoqué le personnel de la MINURSO.

L’article Le butin qui trahit l’expédition du «Polisario» est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Akharbach plaide pour une plus grande contribution des médias

ALBAYANE - 5 ore 45 min fa

Citoyenneté mondiale et solidaire

La Présidente de la HACA, Latifa Akharbach, a plaidé, jeudi lors d’un webinaire organisé par le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe, pour une plus grande contribution des médias à la citoyenneté mondiale et solidaire.

«Du point de vue du régulateur, l’apport des médias classiques et nouveaux à la mobilisation internationale et au développement de l’action solidaire est précieux et spécifique, mais le traitement de ces questions par les grands médias internationaux n’est pas exempt de stéréotypes, de simplifications abusives, de superficialité ou de partialité», a souligné Mme Akharbach lors de ce webinaire sous le thème «Solidarité internationale : Quels chemins pour des changements durables ?».

Pour illustrer la contribution des médias classiques et nouveaux à la mobilisation des solidarités nationale et internationale, Mme Akharbach a relevé que «l’action et le suivi médiatiques facilitent la compréhension des inégalités économiques et sociales, des diversités culturelles et humaines, des interdépendances internationales, des solutions efficaces pour construire un monde solidaire».

Cependant, a-t-elle estimé, le traitement médiatique consacré aux questions humanitaires et aux multiples actions de solidarité dans le monde d’aujourd’hui appelle de nombreuses remarques.

Les régulateurs des médias au Maroc comme ailleurs, s’intéressent à cette question car «leur mission est de promouvoir dans les contenus médiatiques, les principes des Droits Humains et les valeurs démocratiques d’égalité citoyenne, d’inclusion et de vivre-ensemble ; mais aussi de lutter contre les stéréotypes de genre, le discours de haine et le racisme», a observé la présidente de la HACA.

A cet égard, Akharbach a pointé certains manquements et distorsions de la couverture médiatique internationale des questions de solidarité et de développement tels que l’intérêt sélectif, le traitement déséquilibré, l’inégal accès aux médias et le défaut d’investigation.

«L’intérêt pour les victimes des attentats terroristes dans le monde n’est pas le même», a-t-elle donné en exemple, faisant observer que «les musulmans sont de loin les premières victimes du terrorisme islamiste mais ils ne bénéficient pas du même intérêt médiatique que les victimes de ce terrorisme dans les pays occidentaux».

Tout en rappelant l’engagement de la HACA dans le suivi du traitement médiatique de la question migratoire, Mme Akharbach a rappelé que, réunis en marge de la conférence onusienne sur le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, tenue à Marrakech, en décembre 2018, les régulateurs africains avaient relevé que «la migration internationale implique moins de 4% de la population mondiale mais était présentée par certains médias puissants comme un «raz-de-marée», un «tsunami» ou encore une «invasion», entre autres.

Elle a également regretté lors de son intervention que «pour attirer et retenir l’attention d’un public nombreux, les médias privilégient de plus en plus un traitement basé sur l’émotion et le spectaculaire au détriment de l’investigation».

Ce webinaire organisé par le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe s’inscrit dans le cadre de la campagne «Un monde, Notre monde #Solidaction» qui constitue un appel mondial à la mobilisation collective pour la solidarité et la lutte contre les inégalités.

Le Centre Nord-Sud, créé en 1989 et basé à Lisbonne, est la plus ancienne organisation politique des États européens. Comptant 21 Etats membres dont 4 membres non-européens dont le Maroc. Il opère principalement via des actions de sensibilisation, de renforcement des compétences ou encore de plaidoyer dans les domaines de l’éducation à la citoyenneté et du renforcement du rôle de la jeunesse et des femmes.

L’article Akharbach plaide pour une plus grande contribution des médias est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Benchaâboun: «Près de 13 MMDH de dépenses fiscales au profit des ménages»

ALBAYANE - 5 ore 50 min fa

PLF-2021

Le projet de loi de finances (PLF) au titre de l’exercice 2021 prévoit un total de 13 milliards de dirhams (MMDH) de dépenses fiscales au profit des ménages, a souligné, vendredi à Rabat, le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

«Le gouvernement veille à la préservation du pouvoir d’achat de la classe moyenne. En témoigne le PLF-2021 qui, en dépit de l’impact de la conjoncture sur les ressources du Budget général de l’Etat, prévoit plus de 14 MMDH pour les engagements du gouvernement dans le cadre du dialogue social et 13,6 MMDH pour la poursuite du subventionnement des biens de consommation de base», a dit M. Benchaâboun dans sa réponse aux interventions à la Commission des finances, de la planification et du développement économique relevant de la Chambre des Conseillers, lors de la discussion générale du PLF-2021.

Le ministre a, par ailleurs, rappelé les principales mesures fiscales prises en faveur des ménages au cours des dernières années, notamment l’allégement de la charge fiscale supportée par cette classe et ce, en restructurant le barème de l’impôt sur le revenu (IR) afin de permettre une réduction d’impôt proportionnelle aux revenus.  Il s’agit aussi de la promotion de l’épargne via l’instauration de plusieurs dispositions fiscales incitatives liées aux contrats d’assurance retraite, d’assurance-vie et de capitalisation, ainsi qu’aux plans d’épargne actions, d’épargne éducation et d’épargne en entreprise, a-t-il ajouté.

Ces mesures fiscales, a poursuivi M. Benchaâboun, concernent également l’encouragement des ménages à acquérir un logement pour habitation principale, en leur accordant des incitations fiscales comme la déductibilité, dans la limite de 10%, du revenu global imposable du montant des intérêts afférent au prêt qui leur a été accordé, outre l’exonération de la contribution sociale de solidarité sur les livraisons à soi-même de construction d’habitation personnelle dont la superficie ne dépasse pas les 300 m, instituée par la loi de finances de 2013.

Le ministre a, aussi, cité le relèvement du seuil d’assujettissement à la taxe sur la valeur ajoutée de 180.000 dirhams à 500.000 dirhams en faveur des petits fabricants et petits prestataires, ajoutant que la dernière mesure concerne la prolongation, jusqu’au 30 juin 2021, de la réduction des droits d’enregistrement au profit des acquéreurs de logements et l’augmentation du montant de la base imposable à 4 millions de dirhams (MDH), ce qui va faciliter l’accès de la classe moyenne à la propriété du logement.

«Et si l’on ajoute à tous ces efforts, un montant d’environ 10 MMDH alloué à divers programmes sociaux tels que l’Initiative nationale pour le développement humain, le Programme de réduction des disparités et Tayssir, outre le gros effort d’investissement estimé à 230 MMDH, l’adoption de la contribution de solidarité ne va nullement à l’encontre de la politique budgétaire contracyclique adoptée par notre pays face à cette crise», a t-il fait valoir.

L’article Benchaâboun: «Près de 13 MMDH de dépenses fiscales au profit des ménages» est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

Le Maroc réitère son attachement aux principes de la Convention

ALBAYANE - 5 ore 54 min fa

18è Réunion des Etats Parties à la Convention sur les Mines Antipersonnel

Le Maroc a réitéré à Genève son attachement aux principes fondamentaux humanitaires de la Convention sur les mines anti-personnel «qui relève d’un engagement stratégique, depuis les premières phases de sa négociation, jusqu’à son adoption, et aujourd’hui encore».

«Partant de cette conscience responsable, le Royaume du Maroc participe activement, aussi bien par ses Forces Armées Royales, qu’avec les experts de différents départements et la société civile, à toutes les réunions de la Convention, respecte sans relâche ses fondements et principes humanitaires et contribue de manière volontaire à son renforcement à travers la soumission volontaire du Rapport National de Transparence, en vertu de son article 7», a affirmé l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, Omar Zniber qui s’exprimait au titre du débat général de la 18ème Réunion des Etats Parties à la Convention sur les Mines Antipersonnel, tenue dans le courant de la semaine dernière à Genève.

«C’est en ce sens que l’adhésion à la Convention d’Ottawa demeure une priorité nationale, qui sera honorée aussitôt le différent régional artificiel sur le Sahara marocain, dûment résolu», a-t-il poursuivi.

Il a mis en avant dans ce sens les efforts entrepris par les autorités marocaines, conformément aux engagements internationaux, depuis 1975 et dans le cadre de l’Accord signé avec la MINURSO en 1999, relatif à l’échange d’information, le marquage des zones de mines, le déminage et la destruction des mines et des restes non explosés.

Zniber a indiqué que 13 modules de déminage sont déployés sur le terrain en permanence. Entre janvier 2014 et septembre 2020, seulement, 377 détachements de déminage ont été déployés, tandis que 964 interventions d’urgences ont été réalisées au cours de cette même période.

L’ensemble de ces opérations ont permis d’éliminer la menace sur une superficie de 5763,88 km², en découvrant et neutralisant 96 758 mines terrestres dont 49 336 mines antipersonnel et 21 035 Restes Explosifs de Guerre, a-t-il poursuivi.

Il a rappelé, en outre, que le Royaume réalise des campagnes de sensibilisation multiples sur les risques des mines et restes explosifs de guerre, au niveau des provinces du sud du Royaume, grâce aux bureaux régionaux des départements concernés, dans les trois régions du Sahara marocain, en coopération avec le Croissant Rouge Marocain et le Comité International de la Croix Rouge, et un grand nombre d’acteurs de la société civile.

Ces campagnes de sensibilisation ont bénéficié à 83 545 personnes (47,6% de femmes) dont 52 910 enfants, notamment par 200 séances d’éducation en milieu scolaire et 360 journées de travail en milieu rural, a-t-il fait savoir.

«Néanmoins, sur la période de 1975 à aujourd’hui, un nombre important de victimes, s’élevant à 2692, est à déplorer, dont 813 décès, du fait des mines posées de manière anarchique par les milices séparatistes dans nos provinces du sud», a-t-il fait remarquer.

A ces victimes, a-t-il poursuivi, le Maroc accorde une assistance complète et une prise en charge totale de la situation allant des soins, jusqu’aux opérations chirurgicales, rééducation, pose de prothèses et soutien psychosocial.

Ces victimes bénéficient également des dispositions comprises dans la Convention Internationale relative aux droits des personnes handicapées, à laquelle le Maroc a adhéré en 2009, en vue de leur autonomisation et réinsertion dans la société nationale, de manière effective, a souligné l’ambassadeur.

De plus, le cadre législatif national assure une indemnisation à toutes les victimes de mines antipersonnel et des restes explosifs de guerre, sans tenir compte de leur source, bien qu’elle soit, à grande échelle, posées par les séparatistes, a-t-il rappelé.

L’article Le Maroc réitère son attachement aux principes de la Convention est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco

BCIJ: Démantèlement d’une cellule terroriste à Inzegane et Ait Melloul

ALBAYANE - 5 ore 58 min fa

Dans le cadre des efforts continus pour lutter contre les menaces terroristes qui guettent la sécurité du Royaume, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a démantelé, lundi, une cellule terroriste composée de trois individus, âgés entre 26 et 28 ans, affiliés à « daech » et s’activant dans les villes d’Inzegane et d’Ait Melloul.

Les recherches et investigations préliminaires révèlent que le chef de cette cellule et ses complices ont prêté allégeance au calife autoproclamé de « daech », avant de planifier l’exécution d’opérations terroristes visant à porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du Royaume, indique un communiqué du BCIJ.

D’après les procédures d’enquête et de suivi, les membres de cette cellule terroriste cherchaient à obtenir des armes à feu et des produits et substances utilisés dans la fabrication d’engins explosifs, tout en faisant l’apologie des opérations terroristes de « daech » dans plusieurs pays étrangers, ajoute la même source. Cette opération, précise le BCIJ, s’est soldée par la saisie d’armes blanches de taille grande et moyenne, d’appareils électroniques et de documents à caractère extrémiste.

L’opération intervient dans un contexte marqué par la recrudescence des menaces terroristes visant la sécurité du Royaume, et la persistance des individus imprégnés de l’idéologie extrémiste à servir les agendas destructeurs des différentes organisations terroristes, a poursuivi la même source.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue afin d’approfondir l’enquête avec eux sous la supervision du parquet compétent, dans l’attente de les déférer devant la justice dès clôture de l’enquête, a conclu le communiqué.

L’article BCIJ: Démantèlement d’une cellule terroriste à Inzegane et Ait Melloul est apparu en premier sur ALBAYANE.

Categorie: Marocco