Traduci pagina

English French German Italian Portuguese Russian Spanish

Marocco

Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 20 mai 2022 à 15H00

Aujourd'hui le Maroc - Ven, 20/05/2022 - 4:37pm

153 nouveaux cas soit un cumul de 1 166 377 cas à ce jour.
59 guérisons soit un cumul de 1 149 399 à ce jour.
ZÉRO DÉCÈS donc un cumul de 16 075 à ce jour.

Nombre de personnes vaccinées au 20 mai à 15H00

1ère dose : 24 823 148

2ème dose : 23 303 577

3ème dose : 6 368 007

Categorie: Marocco

Stratégie bas carbone : Signature d’un protocole d’accord entre le Maroc et la France

La vie eco - Ven, 20/05/2022 - 4:25pm

Un protocole d’accord a été signé, ce vendredi 20 Mai 2022, entre le Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable et l’Agence Française de Développement (AFD) visant à renforcer la coopération entre le Royaume du Maroc et la France dans le domaine du climat et du développement durable.

Au titre de ce protocole, l’AFD appuie le Maroc pour la formulation de la Stratégie bas carbone quantitative à Long Terme.

Cette stratégie quantitative a notamment pour objectif l’élaboration des Plans d’Actions sectoriels de décarbonation à long-terme, et ce dans les secteurs de l’énergie et de la production d’électricité, de l’industrie, de l’agriculture, du bâtiment, du transport, des forêts, ainsi que des déchets.

L’AFD appuiera son élaboration, en partenariat avec « Pathways 2050 Platform », initiative lancée lors de la COP22 à Marrakech, visant à soutenir les pays souhaitant s’engager dans l’élaboration de telles stratégies, et le PNUE.

La stratégie vise une transition bas-carbone ambitieuse et résiliente aux effets extrêmes des changements climatiques qui constitue une source d’opportunités pour les opérateurs sociaux économiques, de gains de productivité et de compétitivité ainsi que de créations d’emplois.
Elle s’appuiera entre autres sur les scénarios de modélisation des trajectoires technico-économiques et des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) du Maroc à long terme ainsi que sur les orientations du nouveau Modèle de Développement.

Ce processus, qui sera mené selon une approche participative et inclusive, connaitra la tenue d’une série d’ateliers de formation et de renforcement des capacités au profit du maître d’ouvrage et des partenaires sectoriels en matière de modélisation des scénarios de décarbonation et d’estimation des coûts et bénéfices résultants des politiques et mesures technologiques d’atténuation proposées.

Il est à signaler que le Maroc avait déjà élaboré une stratégie bas carbone qualitative à long terme, et l’a soumise au Secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique conformément aux dispositions de l’Accord de Paris en décembre 2021.

Categorie: Marocco

Zahir Zahra: «Le carrefour Noun Niswa met en lumière les performances de la femme roudanaise»

Aujourd'hui le Maroc - Ven, 20/05/2022 - 3:30pm

Entretien avec Zahir Zahra Présidente de l’Association Noun Niswa

Selon Zahir Zahra, la deuxième édition du carrefour Noun Niswa qui se tient du 8 au 22 mai à Taroudant offre un espace propice à la femme roudanaise pour dévoiler ses talents dans différents domaines.

ALM : En quoi consiste le programme de votre carrefour qui se déroule à Taroudant ?
Zahir Zahra : Le programme de la deuxième édition de notre carrefour qui se tient à Taroudant du 8 au 22 mai est riche et varié avec au menu une série d’activités concoctées par les militantes de notre association pour mettre en œuvre les potentialités, le savoir-faire et le savoir-être de la femme roudanaise qui a su se démarquer dans les différents domaines grâce à sa compétence, sa persévérance et sa détermination. Ainsi cette rencontre assure un espace propice pour présenter au public et aux visiteurs de Taroudant de nombreux produits qui démontrent l’ingéniosité de la femme roudanaise.

Quels sont les moments forts de cette rencontre ?
Cette édition organisée par l’Association Noun Niswa en partenariat avec la Direction provinciale de la culture et les Conseils communal et provincial a connu l’organisation d’un exposé des produits du terroir, des conférences thématiques et rencontres culturelles, une foire de l’artisanat local, un exposé d’arts plastiques, des soirées artistiques et des ateliers de formation au profit de la femme locale pour renforcer ses capacités dans différents secteurs d’activité, ainsi que des séances de sensibilisation au cancer du sein. A cela s’ajoute l’hommage rendu à plusieurs figures féminines locales et qui sont des exemples à suivre.

Quelle est la valeur ajoutée de ce carrefour pour l’animation de la scène culturelle à Taroudant ?
L’organisation de ce carrefour à Bab Zerkane, l’un des endroits historiques de Taroudant, vient au moment opportun, dans la mesure où il contribue à l’animation culturelle de cette ville. Elle vient aussi pour mettre en valeur la femme qui se sent complètement marginalisée. Ainsi notre évènement lui assure un espace convenable pour exposer ses produits et s’imposer en tant que partenaire incontournable dans le processus de développement local. D’ailleurs, le programme de cette édition est marqué par la participation de nombreuses femmes en dehors de la province de Taroudant qui vont partager leurs expériences avec la femme roudanaise.

Quel est le thème de cette édition ?
Pour cette édition on a choisi comme thème «Notre histoire, notre civilisation, notre culture, notre créativité : une véritable lumière étincelante». Il résume à lui seul le contenu riche de ce carrefour réussi et qui vient pour valoriser le patrimoine roudanais et mettre en lumière toutes les composantes de celui-ci, en l’occurrence le volet animé par la femme.

Quels sont les projets futurs de votre association ?
Nous avons un projet très ambitieux qui vise à impliquer davantage toutes les femmes de la ville dans l’animation de la scène locale à tous les niveaux. Nous aspirons aussi à faire de ce carrefour l’un des grands rendez-vous culturels à l’échelle régionale, nationale et pourquoi pas internationale.

Categorie: Marocco

Embellissement et entretien des espaces publics, nettoyage des plages… Al Hoceima se prépare pour l’été

Aujourd'hui le Maroc - Ven, 20/05/2022 - 3:00pm

A l’instar des autres villes côtières au Maroc, la perle de la Méditerranée vient de connaître le lancement des préparatifs pour la saison estivale, permettant au secteur du tourisme de se redresser, après deux années perturbées par la pandémie de Covid-19.

Ainsi et parmi les lieux de forte affluence en été, les plages d’Al Hoceima ont bénéficié des opérations de nettoyage et d’entretien afin de pouvoir répondre aux attentes de la population locale et des visiteurs de la ville. Les agents communaux ont procédé par la même occasion au curage des réseaux d’assainissement dans les différentes rues et avenues de la ville ainsi qu’à l’entrée des deux célèbres plages de Quemado et Cala Bonita et tout au long de la corniche Sabadia.

Améliorer l’attractivité de la ville auprès des estivants

Al Hoceima connaît aussi à l’approche de l’été des travaux d’embellissement et d’entretien de ses espaces verts, et ce à travers l’élagage des arbres et l’enlèvement des sables des herbes mortes. Et dans le cadre de l’opération de nettoyage et de propreté des espaces publics, la mairie a annoncé sur son site web que la ville préservera les deux couleurs bleu et blanc des façades des bâtiments de la perle de la Méditerranée, connue par sa vocation touristique balnéaire par excellence.
Il s’agit également de renforcer les performances de l’éclairage public sur les zones côtières et les autres quartiers de la ville. L’objectif étant bien évidemment d’améliorer l’attractivité de la ville auprès des visiteurs nationaux et internationaux de la ville.

En attendant les premières réservations…

Ces travaux d’embellissement et d’entretien sont salués par les professionnels du tourisme et les représentants des autres secteurs. La ville continue pour le moment de miser sur le tourisme interne en ces temps de reprise de leurs activités. Les touristes internationaux se font toujours rares dans les lieux les plus animés de la ville. Dans ce sens, les professionnels ainsi que les commerçants et les artisans se préparent pour répondre aux besoins de leurs clientèles à leur tête les nationaux et les MRE. Surtout que comme c’est le cas pour les autres destinations balnéaires du Nord, dont Tanger, Asilah, M’diq-Fnideq et les zones côtières de Tétouan, la perle de la Méditerranée se distingue par ses belles plages sur son territoire urbain ou sur son arrière-pays. Parmi lesquelles il y lieu de citer Quemado, Tala Youssef, Badès ou encore Sfiha qui sont les plus plébiscitées par les familles marocaines en été. Il en résulte une forte affluence pendant la saison estivale des touristes nationaux dans la province. Ainsi, 60% de l’ensemble des nuitées dans cette province sont réalisées par les nationaux.

Categorie: Marocco

Norvège: une agression au couteau fait trois blessés

L'economiste - Ven, 20/05/2022 - 2:38pm

La police norvégienne a annoncé vendredi qu'au moins trois personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans une agression "à l'aveugle" dans le village de Nore (sud-est de la Norvège).

Categorie: Marocco

Conclusion d’une convention-cadre pour la gestion du Centre d’argan

Aujourd'hui le Maroc - Ven, 20/05/2022 - 2:00pm

Composantes d’animation de la destination Taghazout Bay

La Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST) et la Fondation du Sud pour le développement et la solidarité ont signé une convention de partenariat relative à la gestion du Centre d’argan, une des principales composantes d’animation de la destination Taghazout Bay. Ce partenariat conclu le 10 mai 2022 intervient à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’arganier. Dans le but de promouvoir un développement équilibré de ce Centre, la SAPST a décidé de le mettre à la disposition, à titre gracieux, à la Fondation du Sud pour le développement et la solidarité, fondation d’utilité publique à but non lucratif. L’objectif de ce partenariat est de faire de ce centre un site d’animation touristique et culturel incontournable de la destination mais également un moteur de développement socio-économique local.

«Le Centre d’argan, composante essentielle de la destination Taghazout Bay, a été développé, aménagé et équipé par la SAPST pour valoriser le patrimoine culturel et immatériel lié à l’argan, mais également dans l’optique de promouvoir le processus de production de l’huile d’argan ainsi que ses dérivés auprès des touristes et visiteurs, améliorer les conditions économiques des femmes de la région tout en renforçant le positionnement de la destination en matière de développement social», apprend-on d’un communiqué de la SAPST.

Et de préciser que «le centre est constitué d’un Musée de l’argan, composante didactique et pédagogique, d’Ateliers de production, où les visiteurs pourront suivre le processus d’extraction de l’huile d’argan, d’un espace dégustation et dermo-conseil, d’une boutique pour la commercialisation des produits issus de l’argan à usage culinaire et cosmétique ainsi que d’un restaurant proposant des plats à base d’argan». Par ailleurs, la SAPST, dans la continuité de son approche intégrée et volontariste, a également procédé à la signature de conventions de partenariat avec le Réseau de développement du tourisme rural (RTDR) et le Centre régional d’investissement de Souss-Massa.

«L’objectif majeur étant la promotion et le développement de la destination Taghazout Bay tout en assurant l’amélioration du tissu économique local», relève-t-on de la SAPST. La convention de partenariat signée entre la SAPST et le Réseau de développement du tourisme rural (RTDR) a pour principal objectif d’assurer une meilleure promotion et commercialisation des circuits touristiques de l’arrière-pays de la destination Taghazout Bay et d’offrir une réponse et un produit touristique rural adapté aux besoins et aux attentes de la clientèle marocaine et étrangère.

En parallèle, la convention signée entre la SAPST et le CRI consiste en la promotion et la valorisation commerciale des produits «made in Souss-Massa» et à la contribution au développement économique et social, particulièrement de la région. Il s’agira principalement d’améliorer la situation des coopératives et leurs performances en leur offrant les bonnes conditions de production (ateliers de production plug and play).

Categorie: Marocco

Contrebande, contrefaçon, devises : Le bilan des saisies en 2021

Aujourd'hui le Maroc - Ven, 20/05/2022 - 2:00pm

La Douane renforce le contrôle

La contrebande a régressé au Maroc, selon le rapport d’activité 2021 de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII). La pandémie, le renforcement des contrôles douaniers et le durcissement des sanctions à l’encontre des fraudeurs ont eu un effet dissuasif sur ce phénomène. Selon l’ADII, la fermeture des postes frontières de Bab Sebta et Bab Melilla a aussi contribué à la régression de ce phénomène et a même induit une augmentation des recettes douanières de 4 MMDH.

L’ADII précise dans son rapport que les services douaniers ont saisi des quantités considérables de marchandises de contrebande (tissus, articles d’habillement, chaussures de sport, quincaillerie, équipements électroniques, produits alimentaires, unités de tests de dépistage de la Covid-19, etc.) d’une valeur estimée à 152 MDH contre 242 MDH en 2020.

Par ailleurs, la Brigade nationale des douanes (BND) a réalisé 30 interventions ponctuelles et ciblées sur les différents canaux de fraude, à savoir les axes routiers, les dépôts de stockage de marchandises ainsi que les unités de production clandestines. Ces actions de contrôle ont ainsi permis la saisie de marchandises de contrebande d’une valeur de 31 MDH, en plus du démantèlement d’une plateforme abritant 10 ateliers clandestins de fabrication de sacs en plastique prohibés et la saisie de 100 tonnes de produits finis et de matières premières ainsi que des machines servant à leur production. Dans la lutte contre la contrefaçon, les services douaniers ont intercepté 740.120 articles contrefaits en 2021 d’une valeur totale de 26,75 MDH.

Par ailleurs, 619 demandes de suspension de mise en libre circulation des marchandises soupçonnées d’être contrefaites ont été prises en charge et 97 mesures de suspension ont été appliquées. Signalons que l’ADII a renforcé ses mécanismes de lutte contre ce phénomène en mettant en place une nouvelle fonctionnalité permettant aux titulaires de droits, ou leurs mandataires, le dépôt automatique sur le système BADR des documents relatifs aux demandes de suspension de mise en libre circulation des marchandises soupçonnées de contrefaçon.

Devises : Saisie de 58 MDH

La lutte contre le trafic des devises s’est intensifiée en 2021. Celle-ci a permis de réaliser des saisies en devises, lors des opérations de contrôle des voyageurs, ayant atteint 58 MDH contre 40,6 MDH en 2020. L’ADII signale que la publication de la loi n°12-18 a apporté de nouvelles dispositions en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. La Douane a organisé une série de rencontres au profit des commerçants de métaux, pierres précieuses et œuvres d’art en vue de les sensibiliser à la gravité du délit de blanchiment de capitaux.

Les obligations légales leur incombant leur ont été exposées. Signalons qu’afin de consolider sa lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, le Maroc a mis en place ce nouveau dispositif qui a pris effet le 28 avril 2022. Les voyageurs marocains et étrangers doivent désormais remplir un formulaire, à l’entrée comme à la sortie du territoire national, pour déclarer les fonds en devises aux services douaniers. Cette obligation de déclaration concerne les effets de commerce, les moyens de paiement et les instruments financiers dont le montant est égal ou supérieur à 100.000 dirhams. Des poursuites judiciaires sont prévues contre toute personne qui refuse de remplir le formulaire en question.

Categorie: Marocco

Assistance: La Marocaine Vie s'associe à Africa First Assist

L'economiste - Ven, 20/05/2022 - 1:36pm

Afin de réinventer l’expérience de ses assurés, la Marocaine Vie annonce la signature d’un partenariat avec Africa First Assist.

Un partenariat qui démarre par un enrichissement de Sehha, l’offre santé phare de La Marocaine Vie, mêlant désormais assurance et assistance.

Categorie: Marocco

Monkeypox : Le Maroc pas encore inquiété

La vie eco - Ven, 20/05/2022 - 1:18pm

« Ces cas de variole déclenchent sur le plan sanitaire des alertes sanitaires et une veille sanitaire à ce sujet de la part des autorités de santé de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au vu de la découverte de plus en plus de cas en Europe et en Amérique du Nord », a expliqué M. Himdi dans un article intitulé « Situation et alertes sanitaires à surveiller et à suivre, mais sans raisons d’inquiétude pour le moment, ni pour le Maroc ni pour les autres pays ».
Dans ce contexte, M. Himdi a souligné que cette maladie virale est un virus qui se transmet de l’animal infecté, surtout les primates et les rongeurs, spécifiquement en Afrique central et de l’ouest, dont les forêts tropicales sont humides et où on retrouve plus de cas infectés d’animaux ou transmis aux humains.
Ce qui fait l’actualité de cette maladie virale connue cependant depuis sept décennie et qui est « spécifique à une région donnée en Afrique », c’est la découverte de plus en plus de cas en Europe ou aux USA, a-t-il noté, ajoutant que le mode de transmission spécifique à ces cas là, est la principale raison des investigations et de la surveillance.
Les cas qui ont été découverts sont liés à trois familles de symptômes: la pseudo-grippe, les adénopathies gonflées et les lésions sur la peau, a-t-il relevé, notant qu’en ce qui concerne la pseudo-grippe, les symptômes sont classiques tels que la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et/ou articulaires et de la fatigue.
« Pour les adénopathies, on remarquera des gonflements au niveau du cou et un peu partout sur le corps, alors que les lésions sur la peau se verront quelques jours après les premiers symptômes, sous forme de vésicules et de pustules ressemblant à celle qu’on a vu par le passé avec la variole », a-t-il poursuivi, expliquant que la variole est une maladie qui a été éradiqué, il y a plus de 40 ans, grâce à la vaccination, et qui est de la même famille de virus et les lésions ressemble plus ou moins à celle de la varicelle. A cet égard, le chercheur a expliqué que les cas découverts concernent essentiellement les homosexuels, cependant, cela ne veut aucunement dire que c’est une maladie sexuellement transmissible. Pour l’expert, la transmission inter-humaine de ce virus est généralement limitée, et la transmission du virus de l’animal à l’homme peut se faire, soit en touchant le sang ou tout autres liquides biologiques des animaux infectés, soit à travers la respiration ou un contact rapproché.
« Le fait que ce virus concerne, actuellement, un groupe spécifique, ne veut pas dire que les autres modes de contamination ne sont pas possibles », a-t-il noté. « C’est pour cela qu’il y a des recherches et des investigations, afin de justement voir comment et pourquoi cette maladie se transmet de cette manière », a souligné le chercheur. Sur ce registre, M. Himdi a indiqué que suite à ces symptômes, l’évolution de la maladie est favorable, voire bénigne, assurant que la majorité des cas infectés se rétablissent après 2 à 4 semaines de l’évolution du virus.
« Chez les jeunes enfants, des fois cela devient grave, alors que l’OMS estime que le taux de létalité est de 1 à 10% pour les personnes touchées », a-t-il fait savoir. Selon le chercheur, il n’y a pas de traitement spécifique pour ce virus, ni de vaccin, toujours est-il que le vaccin contre la variole est efficace à 90% contre la Monkeypox, mais dès lors l’éradication de la variole, la production du vaccin contre cette dernière n’est plus produit.
Il a appelé les personnes ressentant ces symptômes à se présenter à la consultation et à être référées aux autorités sanitaires des pays concernés, pour suivre et déterminer le mode de transmission exact et ses causes.
Et de conclure, que les cas découverts actuellement sont sous investigation afin de comprendre et voir, pourquoi cette transmissibilité? par quelle voie ce virus se transmet entre humains? Y-a-t-il un rôle d’animaux? y a-t-il une transmissibilité interhumaine qui devient de plus en plus facile par rapport au passé? y a-t-il une mutation du virus? y a-t-il d’autres conditions qui ont fait que ce virus commence à se propager à cette allure?

Categorie: Marocco

Tourisme : New York pour clôturer le «Light Tour» de l’ONMT

La vie eco - Ven, 20/05/2022 - 1:08pm

 

Les équipes de l’ONMT, accompagnées d’une délégation de hauts représentants institutionnels et de professionnels du tourisme marocain, étaient mobilisées ce jeudi à New-York pour l’ultime étape du « Light Tour », une tournée de trois jours qui les a menés en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis. L’objectif étant de promouvoir de manière agressive la destination Maroc sur ces marchés stratégiques en capitalisant sur le lancement de la nouvelle campagne de communication internationale « Maroc, Terre de lumière ».

Tout juste deux semaines après que les images de la nouvelle campagne aient illuminé les artères de Time Square, la Team Maroc a détaillé le repositionnement de la marque Maroc devant un parterre prestigieux, incluant des acteurs majeurs du voyage tels que Internova et Wonderland, des médias de grande audience à l’image de CNN et du New-York Times, ainsi que des chroniqueurs lifestyle et des influenceurs de renom. L’occasion également de faire valoir les atouts de la destination et d’explorer de nouvelles opportunités de collaboration avec les acteurs du tourisme américain.

Adel El Fakir, directeur général de l’ONMT, indique à ce sujet : « Il était essentiel pour nous d’aller à la rencontre des prescripteurs de ce marché crucial. En continuant à tisser des liens avec les acteurs-clés du tourisme aux États-Unis, nous faisons en sorte de renforcer la position du Maroc sur ce marché très compétitif. »

Les États-Unis représentent en effet un marché touristique majeur sur le plan international, avec plus de 90 millions de voyageurs à l’étranger chaque année, qui se distinguent par un pouvoir d’achat élevé et une forte envie de dépaysement. Ce marché recèle donc un potentiel de croissance important pour la destination Maroc.

Categorie: Marocco

Consacrée pour son programme Beyond : L’Africa Business School remporte le «Gold EFMD Talent Development»

Aujourd'hui le Maroc - Ven, 20/05/2022 - 1:00pm

Belle distinction pour l’Africa Business School (ABS). La business school de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) vient d’être consacrée par la Fondation européenne pour le développement du management.

L’établissement remporte ainsi le prix «Gold EFMD Talent Development «de l’édition 2022 pour son programme Beyond. Un programme qui a été conçu et mis en œuvre conjointement par l’ABS, l’International Institute for Management Development (IMD) et le Groupe OCP afin de responsabiliser la prochaine génération de talents, de transformer et d’accélérer le passage de l’entreprise à la prochaine courbe en S. «Le programme Beyond, compte tenu de son lien fort avec le terrain, a bouleversé à la fois la conception des programmes sur mesure et la finalité de ces programmes qui, outre la montée en compétence des employés, est devenu un puissant moteur de changement au sein de l’entreprise», déclare Yasmina Lamtiri, directrice des custom programs, Africa Business School.

Ce prix international récompense l’Africa Business School pour son excellence académique et pédagogique dans l’accompagnement de ses entreprises clientes. Il met en avant l’efficacité de l’ABS à contribuer à l’instauration d’une culture de leadership inclusif et transformationnel à tous les niveaux, ainsi que son engagement à favoriser un leadership inspirant et efficace. Rappelons que l’Africa Business School, Business School de l’Université Mohammed VI Polytechnique, a été créée en 2016. Elle se veut une Business School de premier plan en Afrique axée sur la recherche et l’enseignement.

«La Business School a pour ambition de répondre aux défis les plus cruciaux auxquels sont confrontés l’Afrique et le monde en général, en étant dédiée au développement des futurs leaders du continent, à travers la formation, la recherche et l’innovation. Forte d’une pédagogie hybride centrée sur l’Humain, Africa Business School apporte un regard différent sur le leadership», apprend-on à ce propos.

Dans l’ensemble de ses programmes, l’ABS développe à la fois les compétences analytiques et holistiques de ses participants à la fois sur les aspects quantitatifs et qualitatifs, cognitifs et émotionnels, managériaux et technologiques.
Elle inclut également activement la responsabilité envers la société comme pierre angulaire de sa formation. L’objectif étant de qualifier des leaders culturellement et socialement responsables.

Categorie: Marocco

Renseignement financier : L’ADII et l’ANRF signent un protocole d’accord

La vie eco - Ven, 20/05/2022 - 12:57pm

 

 L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) ont signé, jeudi à Rabat, un protocole d’accord de coopération et d’échange d’informations dans la perspective de renforcer la coopération bilatérale en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.
En vertu de cet accord, paraphé par Nabyl Lakhdar, Directeur Général de l’ADII, et Jawhar Nfissi, Président de l’ANRF, les deux parties veilleront à instaurer un cadre de coopération mutuel, conformément aux lois et règlements en vigueur, notamment, en matière d’échange d’informations pour une lutte efficace contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, indique un communiqué conjoint des deux institutions.

Categorie: Marocco

Enseignement : Partenariat stratégique entre la SAZ et l’OFPPT

L'economiste - Ven, 20/05/2022 - 12:57pm

La Société d’Aménagement Zenata (SAZ) et l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail viennent de signer des conventions bilatérales de partenariats stratégiques.

La première est une convention cadre portant sur la consolidation de la coopération entre les deux parties pour promouvoir les échanges, la structuration et la réalisation de projets autour de la formation, l’insertion des jeunes et la gouvernance.

Categorie: Marocco

Oléiculture : L’APNI et l’INRA lancent "Olive-FertiClim"

L'economiste - Ven, 20/05/2022 - 12:54pm

L’Institut Africain de la Nutrition des Plantes (APNI) et l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) ont procédé, jeudi à Marrakech, à la signature d'un mémorandum d’entente pour le lancement du projet "Olive-FertiClim", visant à améliorer l’efficience de l’utilisation de l’eau et des éléments nutritifs pour la résilience des systèmes oléicoles marocains aux changements climatiques.

Categorie: Marocco

R&D agricole : L’INRA lance le projet Olive-FertiClim

La vie eco - Ven, 20/05/2022 - 12:08pm

L’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et l’Institut Africain de la Nutrition des Plantes (APNI) ont signé un mémorandum d’entente procédant au lancement du projet Olive-FertiClim. Le projet, coordonné par l’INRA Marrakech et l’INRA Meknès, fait partie des quatre projets retenus sur une centaine de candidatures reçues à travers l’Afrique dans le cadre de l’appel à projet du Fond Africain de Recherche sur la Nutrition des Plantes (APNRF).

Au Maroc, l’olivier est un arbre fruitier d’une grande importance au plan socio-économique et environnemental. Il est cultivé sur une superficie de plus d’un million d’hectares. Malgré sa grande importance, l’oléiculture marocaine donne de faibles rendements et demeure exposée à des contraintes majeures comme le changement climatique et la gestion inappropriée de la fertilité des sols. Cependant, dans les conditions locales, des stratégies de gestion à l’interface de l’utilisation de l’eau et la nutrition minérale de l’olivier restent faiblement explorées.

Ce projet est conçu pour relever ces défis pour une oléiculture durable et compétitive. S’inscrivant dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole nationale « Génération Green 2020-2030 », le projet d’amélioration de l’efficience de l’utilisation de l’eau et des éléments nutritifs pour la résilience des systèmes oléicoles marocains aux changements climatiques vise à créer de nouvelles perspectives pour permettre la mise à l’échelle de la gestion améliorée de la fertilité des sols en créant une synergie autour des priorités de la recherche en nutrition des plantes menée par l’APNI en collaboration avec les acteurs du système national de la recherche agricole au Maroc en particulier et en Afrique en général.  Les stratégies innovantes de gestion des oliveraies basées sur des ressources génétiques dotées d’une grande élasticité au stress hydrique et des opportunités commerciales y afférentes pour les différentes parties prenantes locales de la chaîne de valeur permettront d’atténuer la vulnérabilité des agriculteurs aux changement climatiques au Maroc et dans le grand bassin méditerranéen.Le projet sera une plateforme de référence pour les projets oléicoles nord-africains.

Notons que l’Institut Africain de la Nutrition des Plantes (APNI) est une organisation de recherche et développement à but non lucratif fondée en 2019 et basée à Benguerir, au Maroc. Notre mission est d’améliorer la nutrition des plantes pour une Afrique résiliente et en sécurité alimentaire.

Categorie: Marocco

Divertissement, sport, services, … la Commune de Casablanca approuve plusieurs projets

La vie eco - Ven, 20/05/2022 - 11:41am

Après la présentation des rapports des présidents de commissions liés aux réunions de concertation sur les points inscrits à l’ordre du jour de cette session (près de 13 points), les membres du Conseil ont approuvé l’ensemble de ces points.

Ainsi, le Conseil a approuvé le projet de cahiers des charges pour l’exploitation des magasins commerciaux situés au vélodrome, tout en tenant en compte les recommandations de la commission concernée, et a décidé d’annuler la décision 120/2021 prise lors de sa session extraordinaire tenue le 1er juillet 2021.

S’agissant du volet se rapportant à l’urbanisme et au patrimoine de la commune, il a été notamment procédé à la cession d’une partie du lot de terrain communal aux propriétaires des bâtiments situés au quartier Chifa 2 dans l’arrondissement Al Fida afin de régulariser leur situation juridique et foncière.

De même, le conseil a approuvé un projet de convention relative à la conservation et la valorisation des bâtiments d’intérêt patrimonial.

S’agissant des conventions, il a été décidé d’intégrer une annexe portant amendement à la convention de partenariat entre la commune et le Raja de Casablanca, section football, d’une part et le Wydad de Casablanca, section football, d’autre part.

Dans le même sens, le conseil a examiné et voté deux projets portant sur la transformation du groupement des communes de coopération sociale « cimetière Chohada » en un groupement des collectivités territoriales de coopération sociale après l’adhésion du conseil provincial de Mediouna et le cahier de charges relatif à l’exploitation des plages de la ville.

Les membres du conseil de la ville ont aussi approuvé la création et la formation d’une instance de parité, d’égalité des chances et d’approche genre et la création et la formation d’instances de dialogue et de concertation.

Cette session a été marquée par l’approbation de l’élection de délégués représentant le conseil communal dans les instances du conseil et différentes institutions et instances.

La première séance de la session ordinaire du conseil communal au titre du mois de mai, tenue le 5 courant, a été consacrée à l’examen et l’adoption de plusieurs points se rapportant au budget, à l’urbanisme, aux biens de la commune et au patrimoine, outre des projets de conventions.

Suite à la session ordinaire de ce jeudi, le conseil communal de Casablanca a également tenu une session extraordinaire consacrée uniquement à l’examen et le vote d’un crédit supplémentaire pour le programme d’appui à la commune.

Categorie: Marocco

Hausse de l'IPC en avril

L'economiste - Ven, 20/05/2022 - 11:24am

L'indice des prix à la consommation (IPC) a connu, au cours du mois d'avril dernier, une hausse de 1,8% par rapport au mois précédent, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).

Cette variation est le résultat de la hausse de 3,0% de l’indice des produits alimentaires et de 0,9% de l’indice des produits non alimentaires, explique le HCP dans une note d'information relative à l'IPC du mois d'avril 2022.

Categorie: Marocco

Cours des devises du vendredi 20 mai

L'economiste - Ven, 20/05/2022 - 11:22am

Voici les cours des devises étrangères contre le dirham établis par Bank Al-Maghrib pour la journée du vendredi 20 mai 2022 :

Devise Achat * Vente

1 EURO 9,85700 * 11,4554

1 DOLLAR U.S.A. 9,32370 * 10,8357

1 DOLLAR CANADIEN 7,28420 * 8,46540

1 LIVRE STERLING 11,6300 * 13,5160

1 LIVRE GIBRALTAR 11,6320 * 13,5180

1 FRANC SUISSE 9,58490 * 11,1390

100 COURONNES DANOISES 132,450 * 153,930

100 COURONNES SUEDOISES 93,9340 * 109,170

100 COURONNES NORVEGIENNES 96,0710 * 111,650

Categorie: Marocco

HCP : légère hausse des prix à la consommation en avril

La vie eco - Ven, 20/05/2022 - 11:08am
HCPHCP

Cette variation est le résultat de la hausse de 3,0% de l’indice des produits alimentaires et de 0,9% de l’indice des produits non alimentaires, explique le HCP dans une note d’information relative à l’IPC du mois d’avril 2022.

Les hausses des produits alimentaires observées entre mars et avril 2022 concernent principalement les « Fruits » avec 12,3%, les « Poissons et fruits de mer » avec 9,8%, les « Huiles et graisses » avec 5,0%, les « Légumes » avec 2,9%, les « Viandes » avec 1,8%, le « Pain et céréales » avec 1,4% et le « Café, thé et cacao » avec 0,3%, fait savoir le HCP, notant que les prix ont, en revanche, diminué de 0,5% pour les « Lait, fromage et œufs ».

Pour les produits non alimentaires, la hausse a concerné principalement les prix des « Carburants » avec 13,2%.

Par villes, les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Al-hoceima avec 3,6%, à Fès avec 3,3%, à Dakhla avec 2,3%, à Oujda, Rabat, Safi et Errachidia avec 2,0%, à Kénitra et Tanger avec 1,9%, à Marrakech, Meknès et Laâyoune avec 1,6%, à Tétouan avec 1,5%, à Casablanca et Béni Mellal avec 1,3% et à Agadir avec 1,2%.

Comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 5,9% au cours du mois d’avril 2022 conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 9,1% et de celui des produits non alimentaires de 3,7%, souligne le HCP, ajoutant que pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une stagnation pour la « Santé » à une hausse de 12,4% pour le « Transport ».

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois d’avril 2022 une hausse de 0,8% par rapport au mois de mars 2022 et de 4,4% par rapport au mois d’avril 2021, conclut le HCP.

Categorie: Marocco

APE: L’AMMC rappelle les nouvelles règles de gouvernance

L'economiste - Ven, 20/05/2022 - 7:57am

L’Autorité Marocaine du Marché des capitaux (AMMC) a rappelé jeudi les nouvelles règles relatives à la gouvernance des sociétés faisant appel public à l’épargne.

« Les règles relatives à la bonne gouvernance des sociétés ont connu une évolution significative ces dernières années, avec l’entrée en vigueur de nouvelles dispositions de la loi n°17-95 relative aux sociétés anonymes, qui visent principalement l’amélioration de la gouvernance des sociétés faisant appel public à l’épargne », souligne l’AMMC dans un communiqué.

Categorie: Marocco