Senegal

Greenpeace dit halte à l'industrie de farine et de l'huile de poisson

Agence de Presse Sénégalaise - 1 ora 10 min fa

Dakar, 19 juin (APS) - L'ONG Greenpeace Afrique a exhorté mercredi les gouvernements des pays d'Afrique de l'Ouest et les entreprises à mettre fin à l'industrie de la farine et de l'huile de poisson en Afrique de l'Ouest.
Dakar, 19 juin (APS) - L'ONG Greenpeace Afrique a exhorté mercredi les gouvernements des pays d'Afrique de l'Ouest et les entreprises à mettre fin à l'industrie de la farine et de l'huile de poisson en Afrique de l'Ouest. Elle a lancé cet appel à l'occasion de la (...)

- Pêche
Categorie: Senegal

Les échanges commerciaux entre Dakar et Pékin portés à plus de 1500 milliards CFA en 2018 (Amadou Hott)

Agence de Presse Sénégalaise - 1 ora 13 min fa

Dakar, 19 juin (APS) - Les échanges commerciaux entre le Sénégal et la Chine ont connu une croissance de 3,7 % en 2018 pour se porter à 1580 milliards de francs CFA, a révélé mercredi à Dakar, le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération Amadou Hott.
Dakar, 19 juin (APS) - Les échanges commerciaux entre le Sénégal et la Chine ont connu une croissance de 3,7 % en 2018 pour se porter à 1580 milliards de francs CFA, a révélé mercredi à Dakar, le ministre de l'Economie, du Plan et de la (...)

- Business/Affaires
Categorie: Senegal

Cinquième édition de la journée internationale du yoga, dimanche

Dakar, 19 juin (APS) - L'ambassade de l'Inde célèbre la 5ème édition de la journée internationale du yoga, ce dimanche à 8 heures, au Monument de la Renaissance africaine, indique un communiqué transmis à l'APS. Dakar, 19 juin (APS) - L'ambassade de l'Inde célèbre la 5ème édition de la journée internationale du yoga, ce dimanche à 8 heures, au Monument de la Renaissance africaine, indique un communiqué transmis à l'APS. Discipline indienne, le yoga ‘'est un excellent outil de promotion de la santé (...)

- Agenda
Categorie: Senegal

Des manifestations pluvio-orageuses à Kédougou et environ cet après-midi (ANACIM)

Agence de Presse Sénégalaise - 2 ore 18 min fa

Dakar, 19 juin (APS) - L'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (ANACIM) prévoit que des manifestations pluvio-orageuses intéresseront dès cet après-midi les régions sud-est (Kédougou et environ).
Dakar, 19 juin (APS) - L'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (ANACIM) prévoit que des manifestations pluvio-orageuses intéresseront dès cet après-midi les régions sud-est (Kédougou et environ). "Au cours de cet après-midi, des manifestations pluvio-orageuses (...)

- Agenda
Categorie: Senegal

Visite de chantiers à Mbour et Thiès, vendredi

Dakar, 19 juin (APS) – Une visite de chantiers du Programme de modernisation des villes du Sénégal (PROMOVILLES) est prévue ce vendredi dans les villes de Mbour et Thiès, annonce un communiqué transmis à l'APS. Dakar, 19 juin (APS) – Une visite de chantiers du Programme de modernisation des villes du Sénégal (PROMOVILLES) est prévue ce vendredi dans les villes de Mbour et Thiès, annonce un communiqué transmis à l'APS. La visite débutera à partir de 8heures à Mbour et à 15heures à Thiès, indique la (...)

- Agenda
Categorie: Senegal

Colloque sur religion et développement économique, mardi

Agence de Presse Sénégalaise - 3 ore 27 min fa

Dakar, 19 juin (APS) – La Fondation Konrad Adenauer (FKA) organise, mardi, un colloque intitulé ‘'Religion et développement économique", annonce un communiqué transmis à l'APS. Dakar, 19 juin (APS) – La Fondation Konrad Adenauer (FKA) organise, mardi, un colloque intitulé ‘'Religion et développement économique", annonce un communiqué transmis à l'APS. La rencontre s'ouvre à 9 heures à l'hôtel Terrou-bi, à Dakar, indique la même source. (...)

- Agenda
Categorie: Senegal

Mor Fadam, le brillant ‘'intrus'' a tiré sa révérence

Agence de Presse Sénégalaise - 3 ore 33 min fa

Dakar, 19 juin (APS) – Mor Wade, connu sous le pseudonyme de Mor Fadam, a tiré sa révérence mardi sur la pointe des pieds comme il a vécu dans ce monde de la lutte sénégalaise où, selon des proches et observateurs, il ‘'n'était pas à sa place''.
Dakar, 19 juin (APS) – Mor Wade, connu sous le pseudonyme de Mor Fadam, a tiré sa révérence mardi sur la pointe des pieds comme il a vécu dans ce monde de la lutte sénégalaise où, selon des proches et observateurs, il ‘'n'était pas à sa place''.
Moustapha Gueye, (...)

- Lutte
Categorie: Senegal

La gendarmerie salue l'apport des ASP

Dakar, 19 juin (APS) – Le Haut Commandant de la gendarmerie nationale, général Cheikh Sène, a salué l'apport des agents de sécurité de proximité (ASP) dans la politique de prévention, d'assistance et de secours, a appris l'APS.
Dakar, 19 juin (APS) – Le Haut Commandant de la gendarmerie nationale, général Cheikh Sène, a salué l'apport des agents de sécurité de proximité (ASP) dans la politique de prévention, d'assistance et de secours, a appris l'APS.
Le général Sène, dont l'institution s'appuie sur 1000 (...)

- Société
Categorie: Senegal

Conférence de presse du comité d'organisation de la fête de la musique, cet après-midi

Agence de Presse Sénégalaise - 4 ore 24 min fa

Dakar, 19 juin (APS) – Le centre culturel Blaise Senghor abrite cet après-midi, à 15 heures, une conférence de presse du comité d'organisation de la fête de la musique, annonce un communiqué transmis à l'APS.
Dakar, 19 juin (APS) – Le centre culturel Blaise Senghor abrite cet après-midi, à 15 heures, une conférence de presse du comité d'organisation de la fête de la musique, annonce un communiqué transmis à l'APS. Le Sénégal, à l'instar de la communauté internationale, célèbre vendredi la fête de la (...)

- Agenda
Categorie: Senegal

Louis François Mendy établit un nouveau record du 110m haies

Agence de Presse Sénégalaise - 4 ore 50 min fa

Dakar, 19 juin (APS) – Louis François Mendy a battu mardi le record du Sénégal du 110m haies, qu'il a fait passer à 13s 59 lors du meeting d'athlétisme de Bonneuil (France), a appris l'APS de la Fédération sénégalaise de la discipline.
Dakar, 19 juin (APS) – Louis François Mendy a battu mardi le record du Sénégal du 110m haies, qu'il a fait passer à 13s 59 lors du meeting d'athlétisme de Bonneuil (France), a appris l'APS de la Fédération sénégalaise de la discipline.
L'ancien record était détenu par (...)

- Athlétisme
Categorie: Senegal

Drépanocytose : plus de 200 000 nouveaux cas par an en Afrique subsaharienne

Dakar, 19 juin (APS) – Près de 300.000 enfants voient le jour chaque année "avec une anomalie majeure de l'hémoglobine dont plus de 200.000 nouveaux cas de drépanocytose'' en Afrique subsaharienne, indique un communiqué transmis mercredi à l'APS, à l'occasion de la Journée mondiale dédiée à la maladie.
Dakar, 19 juin (APS) – Près de 300.000 enfants voient le jour chaque année "avec une anomalie majeure de l'hémoglobine dont plus de 200.000 nouveaux cas de drépanocytose'' en Afrique subsaharienne, indique un (...)

- SANTE
Categorie: Senegal

La pluie est tombée sur Ziguinchor faisant une blessée

Le Quotidien -SN - 5 ore 19 min fa

Il a plu sur Ziguinchor. La pluie est tombée vers les coups de minuit ce 19 juin, accompagnée d’un vent violent qui a balayé tout sur son passage, emportant des toitures de maison.

Au quartier Halwar, un pan de mur d’une maison est tombé en blessant une dame qui a été admise d’urgence à l’hôpital.

Pour le moment, la population continue d’évaluer les dégâts qui seraient énormes. Avec cette première pluie, c’est le début de l’hivernage qui s’annonce dans cette partie sud du pays, avec son lot de désagréments.

Avec Dakaractu

Categorie: Senegal

Souleymane Camara à la Génération 2019 : ‘'Mettez vos égos de côté''

Agence de Presse Sénégalaise - 5 ore 23 min fa

Dakar, 19 juin (APS) – L'équipe nationale devant prendre part à la CAN 2019 peut aspirer à tout si les joueurs taisent leurs égos et tirent dans le même sens, a affirmé l'attaquant de Montpellier (France), Souleymane Camara qui a pris part à trois phases finales de CAN (2002, 2006 et 2012).
Dakar, 19 juin (APS) – L'équipe nationale devant prendre part à la CAN 2019 peut aspirer à tout si les joueurs taisent leurs égos et tirent dans le même sens, a affirmé l'attaquant de Montpellier (France), (...)

- Football
Categorie: Senegal

RUFISQUE – Exposition «Mes traits, mon histoire» : Fatou Mandoye Mbengue peint son vécu

Le Quotidien -SN - 5 ore 29 min fa

Plus d’une vingtaine de tableaux de taille diverse et tous exécutés sous des traits. L’exposition Mes traits, mon histoire de la plasticienne Fatou Mandoye Mbengue a laissé une belle impression sur le nombreux public venu découvrir le travail de l’artiste sortie de l’Ecole des beaux-arts en 1998. «On a découvert une femme qui nous a proposé une œuvre géniale à travers des traits qui ont un rapport avec l’éducation des enfants (…) C‘est comme un cri du cœur en direction de la société pour une meilleure prise en compte de cette couche très vulnérable», a témoigné Tamsir Ousmane Faye, un enseignant passionné de l’art. Il s’est exprimé suite à la présentation des œuvres à l’occasion du vernissage. «Quand on regarde ces œuvres, l’on se rend compte que c’est quelqu’un qui a fait du chemin pour en arriver à un résultat positif», a soutenu pour sa part Faty Mbaye Sow, animatrice de radio «tout enchantée» d’avoir visité l’exposition au centre culturel Maurice Guèye.
«Mes traits, mon histoire, c’est pour retracer les moments difficiles de ma vie. A l’école (des beaux-arts), on m’a apprise à transformer la nature morte en nature vivante ; donc je me suis dit pourquoi ne pas me sortir moi-même de ces difficultés à travers mon art (…) C’est à travers mon art que j’ai changé ma vie», a tenu à préciser la plasticienne.
Native de Bargny, Fatou Mandoye Mbengue est d’avis que ses «difficultés de la vie» ont été le fruit d’une «éducation de base ratée» ; d‘où son engagement pour les enfants qu’elle aimerait voir épanouis. «Le thème de l’enfant reste mon thème de prédilection et ma démarche linéaire reste ma signature», dit-elle à ce propos. «Les enfants de la rue ne sont pas à leur place, ils méritent une bonne éducation pour un monde meilleur», a rappelé l’artiste en présentant un tableau avec deux silhouettes d’enfant. «Par respect aux enfants et pour dégager cette rancœur, j’ai préféré à la place du visage de l’enfant mettre des traits. C‘est de l’abstrait, car quand on est artiste, on est obligé d’en faire de l’audace. A travers nos touches, on peut représenter sans le visage», a-t-elle relevé en décrivant le tableau.
L’administratrice de la Fon­dation Sococim dont le centre culturel a abrité la manifestation s’est réjouie des grands pas faits par l’artiste plasticienne. «On note un travail en évolution. Elle a insisté sur le thème de la maternité lors de sa dernière exposition à la Biennale. Aujourd’hui, elle est dans la continuité en proposant des œuvres sur le thème de l’enfance», a soutenu Patricia Diagne. «C’est la troisième exposition au centre culturel et sa première en individuel», a-t-elle ajouté tout en promettant de continuer à la soutenir.
Ouverte le 14, l’exposition Mes traits, mon histoire, placée sous le parrainage du plasticien Khalifa Dieng, se poursuit jusqu’au 30 juin.
abndiaye@lequotidien.sn  

Categorie: Senegal

Moussa Wagué revient sur ses souvenirs de CAN

Agence de Presse Sénégalaise - 5 ore 38 min fa

Dakar, 19 juin (APS) – Moussa Wagué, qui va jouer à partir de ce dimanche sa troisième phase finale de CAN après les coupes d'Afrique des nations U20 et U23, rappelle avoir vécu de grands moments à ses débuts dans cette compétition continentale, malgré le souvenir douloureux du décès d'un coéquipier en 2015, à la veille des Jeux africains.
Dakar, 19 juin (APS) – Moussa Wagué, qui va jouer à partir de ce dimanche sa troisième phase finale de CAN après les coupes d'Afrique des nations U20 et U23, rappelle (...)

- Football
Categorie: Senegal

Un pont entre le Sénégal et le Québec

Le Quotidien -SN - 5 ore 39 min fa

Ami Célestina Dionne, artiste plasticienne, est sortie de l’Ecole des beaux-arts en 2015. Elle est invitée par Erika qu’elle a rencontrée lors de sa résidence. Mme Dionne est la première artiste à être sélectionnée dans le cadre d’une mise en œuvre de l’entente entre le ministère de la Culture du Sénégal et le Conseil des arts et des lettres du Québec pour une résidence de création de deux mois. Une initiative qu’elle a beaucoup saluée. «J’ai commencé à peindre il y a juste deux ans. Et juste à mes débuts, on m’a parlé de cet accord bilatéral entre le Québec et le Sénégal. J’ai eu à déposer et j’ai été sélectionnée. Donc, j’ai fait une résidence de deux mois l’année dernière à Montréal. C’était une grande opportunité qui m’a ouvert des portes, car j’ai beaucoup appris lors de ce voyage et j’ai eu d’autres propositions. Je félicite cette coopération entre le Sénégal et le Canada pour ce projet. Ça peut aider les artistes, surtout les jeunes», dit-elle.
Stagiaire

Categorie: Senegal

Exposition des oeuvres d’Erika Nimis au Village des arts : Dialogue entre les humains et les arbres

Le Quotidien -SN - 5 ore 43 min fa

La photographe et historienne montréalaise, Erika Nimis, a offert une restitution de sa résidence au Village des arts de Dakar. Son travail a porté sur la thématique de l’arbre. Cette exposition est accompagnée d’œuvres de plusieurs artistes membres du Village (Louis Bassène, Touré Mandémory, Romain Morizzo, Daouda Ndiaye et feu Ismaïla Manga).

Erika Nimis, historienne et photographe, basée à Montréal au Canada, a eu l’idée de travailler sur la thématique de l’arbre. Elle est  intervenue au Village des arts dans le cadre d’une résidence artistique, un échange entre le Sénégal et le Québec. Son projet photographique porte sur les arbres qui «résistent» dans les espaces urbains au Sénégal. Ces arbres, centenaires pour certains, sont à la fois témoins, poumons et marqueurs identitaires de la ville. Ce projet fait notamment écho aux Paysages urbains du peintre feu Ismaïla Manga (1957-2015), membre du Village des arts et Montréalais d’adoption (de 1988 à 2001), tout comme elle. Cette exposition de restitution est accompagnée d’œuvres de plusieurs artistes membres du Village (Louis Bassène, Touré Mandémory, Romain Morizzo, Daouda Ndiaye et feu Ismaïla Manga), qui ont abordé le thème des arbres dans leur travail.
Parmi les travaux qu’elle a présentés, plusieurs séries déclinent la présence des arbres dans la ville et les rapports que les uns et les autres entretiennent avec eux. L’arbre, tour à tour, se fait nourricier, poumon, parasol, banc, poubelle, élément décoratif. Même quand il n’est plus qu’à l’état de souche, l’arbre devient poteau… Il embellit, repose, accueille, écoute et stimule le savoir.
Dans la série L’arbre du savoir, l’artiste explore en particulier le rôle joué par les arbres sur les campus universitaires où il devient le meilleur refuge des étudiants qui cherchent l’ombre, la quiétude et l’inspiration. Dans une autre série intitulée Flore, composée de diptyques et de triptyques mêlant photographie de rue et photographie d’archives, la photographe s’est, entre autres, inspirée d’un corpus photographique, extrait du travail de l’un des premiers botanistes du Sénégal, le Père Jean Bérhaut, qui a répertorié en plusieurs tomes toute la flore sénégalaise des années 1950 aux années 1970.
Durant sa résidence débutée en fin mars, Erika Nimis a pu mener une recherche photographique sur les arbres de Dakar et d’autres villes du Sénégal comme à Saint-Louis et en Casamance, région d’origine de Ismaïla Manga, où les arbres sont le pilier de la culture. Elle a également poursuivi ses échanges avec divers acteurs de la scène artistique et activistes locaux, en particulier les militants écologistes de divers groupes auxquels adhère un grand nombre d’artistes. Sa pratique s’est nourrie au contact de ces artistes, intellectuels et activistes, dans le cadre d’échanges dont la restitution a donné un aperçu.
Stagiaire

Categorie: Senegal

THIES – Visite du ministre de la Culture aux Msad : Abdoulaye Diop tisse son programme

Le Quotidien -SN - 5 ore 43 min fa

Le ministère de la Culture et de la communication compte accompagner les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs de Thiès (Msad). Abdoulaye Diop l’a fait savoir hier, en marge d’une visite de travail effectuée à Thiès dans des institutions relevant de son département.

Le ministre de la Culture et de la communication, Abdoulaye Diop, a visité hier les différents ateliers des Manufactures des arts décoratifs de Thiès (Msad). Saluant le travail abattu depuis plus de 50 ans par les Msad au service de l’art, le ministre s’est engagé à faire en sorte que cette structure bénéficie d’un accompagnement. Il s’agira, en effet, de veiller au respect des directives du chef de l’Etat. «Le président de la République a demandé à l’ensemble du gouvernement d’accorder une attention particulière aux Msad. Des directives ont été donc données. Et nous allons faire en sorte, avec l’ensemble de mes collaborateurs, pour quelles soient respectées, pour que notre manufacture qui fait partie de notre œuvre culturelle soit vraiment magnifiée au niveau international». A ce titre, il signale que le projet «Un service, une tapisserie» de l’Etat a été «passé en revue». «Nous sommes la dessous. Il y a des services et des ministères qui ont travaillé dans ce cadre. Il faut juste élargir cette activité au niveau des autres services et ministères. Et je jouerai personnellement mon rôle d’ambassadeur des Msad.» De l’avis du ministre, «il est de notre intérêt, tous ensemble, d’accompagner le talent des Msad. Nous avons encore besoin de ce joyau pour externaliser le talent sénégalais».
Auparavant, le ministre a visité le Centre culturel et le Musée régional de Thiès. Cela, dit-il, «pour coordonner les efforts faits dans les différentes structures» de son ministère. Il explique que «nous perdons beaucoup d’énergie si nous n’arrivons pas à capitaliser l’ensemble des structures. C’est pourquoi j’ai demandé à mon cabinet de veiller à ce qu’une meilleure coordination, à ce niveau-là, puisse être faite afin d’éviter de disperser les forces».
En outre, il a annoncé la création d’une école d’art qui va regrouper l’ensemble des acteurs culturels. «Dans la planification de nos activités, nous sommes en train de réfléchir sur ce projet. Et nous allons travailler la dessus.»
nfniang@lequotidien.sn

Categorie: Senegal

Application des valeurs de correction : La douane sursoit à la note de service jusqu’après la Tabaski

Le Quotidien -SN - 5 ore 51 min fa

La douane et les parties prenantes de l’activité commerciale ont négocié lundi dernier pendant cinq tours d’horloge sur l’application des valeurs de correction. Au sortir de la rencontre qui s’est tenue à la direction générale des Douanes, elles se sont accordées de différer de 45 jours l’application de la note de service qui devait entrer en vigueur le 10 juin, mais en faisant prévaloir une clause transitoire. Une démarche qui existe en droit, surtout pour des opérations déjà entamées, selon le directeur des Opérations douanières, d’autant plus que les gens sont à la veille de la Tabaski. «On ne peut pas bloquer le secteur informel au risque de créer des problèmes sociaux qui seront assez terribles pour l’économie, mais aussi pour les partenaires de la douane», a indiqué le directeur des Opérations douanières.
L’application des valeurs de correction va être réétudiée par une commission mixte, composée de commerçants, de douaniers, de transitaires et d’industriels dans un délai d’environ deux mois. «De ce fait, nous avons décidé de déclarer à partir de demain les conteneurs au niveau du port pour continuer à travailler sur la décision qui a été prise afin qu’avant l’épuisement du délai, la commission soit mise en place et fasse le travail qui lui a été chargé», a dit Abdou Rahman Sylla qui a parlé au nom des commerçants.
La commission mixte est chargée de trouver un équilibre par rapport à certaines valeurs qui seront jugées un peu élevées par les importateurs. «L’essentiel pour nous, c’est de ne pas tuer le commerce. Nous ne sommes pas en opposition par rapport aux opérateurs de commerce… Nous sommes des partenaires. On se doit de les accompagner, mais on le fera dans le respect des droits et règlements», a expliqué le colonel Mbaye Ndiaye, directeur des Opérations douanières. Il est également prévu une commission de veille qui va essayer d’équilibrer les importations et les exportations. «Cette commission va permettre de sécuriser les produits industriels, parce qu’on importe trop. La douane, en tant que régulatrice, doit agir pour que les produits importés ne nuisent pas ceux locaux. Nos industries qui créent de l’emploi et de la richesse ne doivent pas être affectées par les importations», a soutenu Alla Dieng, directeur exécutif de l’Unacois/Yessal.
Le colonel Ndiaye explique la pertinence de l’application des valeurs de correction : «On a constaté à un moment donné des évaluations forfaitaires qui ne reposaient pas sur la légalité, parce qu’en matière d’évaluation, on a comme première base l’accord de l’Omc (Organisation mondiale du commerce) sur les tarifications en douane et le Sénégal est signataire de cet accord depuis 2001. S’y ajoutent les dispositions du Code des douanes, notamment l’article 18, qui précise de manière très claire de la valeur à déclarer en douane et de la valeur transactionnelle, c’est-à-dire le prix effectivement qui doit être attesté par une facture, par une attestation de vérification.»
Ces valeurs de correction qui s’intéressent au secteur informel ne s’appliquent que lorsque la personne ne déclare pas sur la base de son attestation de vérification ou ne procure pas une domiciliation bancaire des opérations attestées par une attestation d’importation. «Sur le plan légal, si la personne respecte la procédure en vigueur, il n’y a pas de problème. Les valeurs de correction s’effacent, mais si elle ne remplit pas toutes les obligations que lui impose la réglementation douanière, on est obligé de taxer conformément à ces valeurs de correction», a fait savoir le directeur des Opérations douanières.
ksonko@lequotidien.sn

Categorie: Senegal

Macky SAll veut faire la lumière sur la grâce accordée à Oury Diallo

Le Quotidien -SN - 5 ore 53 min fa

C’est un “acte répugnant” que de gracier le trafiquant de médicaments Amadou Oury Diallo, qui était écroué à la prison de Diourbel après une condamnation de cinq ans ferme.

Lors de l’audience accordée à l’ordre des pharmaciens du Sénégal, le président de la République  a révélé à ses interlocuteurs que cette affaire est d’autant plus scandaleuse que lui-même a été informé de l’identité de la personne graciée quand il y a eu le tollé.

En clair, le nom d’Amadou Oury Diallo a été glissé sur la liste des personnes à gracier transmise au chef de l’État qui ne fait qu’apposer sa signature. Qui peut bien faire cela ? C’est cette interrogation que le ministère de la Justice va essayer d’apporter une réponse.

Selon le journal Libération, Macky Sall a instruit le ministre de la Justice d’ouvrir une enquête à ce sujet. Macky a assuré aux pharmaciens que cette affaire ne restera pas impunie. Il s’est dit consterné de découvrir ces pratiques tout en promettant qu’il suspendrait la délivrance des grâces le temps de faire la lumière sur celle accordée à Amadou Oury Diallo.

Categorie: Senegal