Algeria

Forte hausse de la facture d'importation des CKDg

Le Jeune Independant - 1 ora 33 min fa

La facture d'importation des collections CKD destinées à l'industrie de montage des véhicules de tourisme a atteint près de 3 milliards de dollars en 2018 contre 1,67 milliard de dollars en 2017, selon des données fournies par le Centre national des transmissions et du système d'information des Douanes (Cntsid).

Ainsi, les importations des collections CKD des véhicules de tourisme (classés dans le Groupe des Biens de consommation non alimentaires) ont augmenté de plus de 1,32 milliard de dollars, soit une hausse de 79,23% par rapport à 2017.

Cette tendance haussière a également touché les importations des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises et de leurs collections CKD avec une facture de 732,14 millions de dollars en 2018 contre 521,22 millions de dollars en 2017.

Les importations des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises et des collections CKD de cette catégorie de véhicules (classés dans le Groupe des Biens d'équipement) ont ainsi connu une hausse de l'ordre de 211 millions de dollars (+40,5%).

Ainsi, la facture globale d'importation des collections CKD destinées à l'industrie de montage de ces deux types de véhicules et l'importation des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises (produits finis) s'est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018 contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse de 1,53 milliard de dollars (+70%).

Concernant les importations des parties et accessoires des véhicules automobiles (pièces détachées pour les véhicules d'occasion...), elles ont baissé à 374,6 millions de dollars contre 416,23 millions de dollars, soit une baisse de 41,65 millions de dollars (-10,01%).

En outre, les importations des pneumatiques neufs en caoutchouc se sont chiffrées à 147 millions de dollars en 2018 contre 123,62 millions de dollars en 2017 (+19%).

Pour rappel, l'industrie de montage local des véhicules de tourisme a réalisé une production de 180.000 véhicules en 2018 contre 110.000 en 2017, en sus de la production de 4.500 véhicules industriels en 2018.

Categorie: Algeria

« Mossaab l'aveugle » condamné à la prison à vie

Le Jeune Independant - 1 ora 36 min fa

Le président du tribunal criminel d'Alger, Rekkad Mohamed, a prononcé ce mardi des peines de 10 ans à la perpétuité, en passant par 20 ans de réclusion criminelle dans l'affaire des sept accusés qui activaient au sein de l'ex-GIA dans les quartiers périphériques et régions limitrophes de la capitale à l'instar des Eucalyptus, Dely Ibrahim, Khraissia, Draria, Hattatba, Bou Haroun, La Chiffa et Boufarik.

Les mis en cause, parmi lesquels figure notamment Kobbi Hocine alias « Mossaab l'aveugle » qui a écopé de la perpétuité, et son acolyte Aouar Mohamed, qui s'est vu infliger la même peine, sont poursuivis avec cinq autres, pour plusieurs chefs d'inculpation entre création d'une association terroriste ayant pour objectif de déstabiliser la situation sécuritaire, dépôt d'engins explosifs dans des lieux publics et plus particulièrement des marchés populaires, homicides volontaires avec préméditation et guet-apens, enlèvements, viols et détention de munitions et faux et usage de faux dans des documents administratifs.

Le groupe en question activait sous les ordres du sanguinaire Oukali Rachid connu sous le sobriquet de « Rachid Abou Tourab », qui avait remplacé le dangereux terroriste abattu par les services de sécurité, Antar Zouabri, alors chef de l'ex-Gia, de 1997 à 2002 et avait perpétré plusieurs attentats meurtriers contre de paisibles citoyens dont des écoliers et des enfants en bas âge, des policiers, des femmes et des étrangers.

Sur les six inculpés auditionnés, un seul n'est pas revenu sur ses déclarations ; il s'agit d'Aouar Mohamed, qui a fait de fracassantes déclarations au président : « Je suis condamné à mort dans des affaires similaires, alors quel que soit le verdict que vous prononcerez, cela ne changera rien dans ma vie. L'Etat doit me dédommager pour le préjudice moral qui m'a été occasionné. »

Et d'ajouter : « J'ai participé à plusieurs attentats ayant ciblé des policiers. J'ai assassiné deux policiers dans la localité de Dely Brahim. J'ai également participé à l'assassinat de 13 enfants à Kheraissia. »

Les autres inculpés qui se sont succédé à la barre ont nié tous les faits qui leur ont été reprochés, au cours notamment de l'instruction judiciaire, estimant que « les aveux leur ont été soutirés par les éléments du Département des renseignements et de la sécurité (DRS) ». Il convient de signaler que l'un des principaux inculpés, Kobbi Hocine, a été touché par la déflagration d'une bombe artisanale qui lui a été remise par la horde terroriste pour la déposer dans l'enceinte de la gare ferroviaire du Gué de Constantine en 1997.

Le procureur général a requis la peine capitale contre tous les mis en cause arguant que toutes les preuves, notamment en ce qui concerne les assassinats sont réunies et a, par ailleurs, estimé que les incriminés ne méritent ni clémence ni indulgence.

Les avocats de la défense ont dressé un dur réquisitoire contre les services de sécurité lesquels sont, selon eux, à l'origine des graves accusations portées à l'encontre de leurs clients.

Les avocats ont par ailleurs affirmé que « les services ont maquillé les accusations au cours de l'enquête préliminaire et que leurs clients ont été gardés à vue plus qu'il ne faut et certains ont dépassé 16 jours de détention avant leur présentation devant le procureur puis devant le juge d'instruction, et que ce dernier a violé les dispositions relatives aux auditions car les procès-verbaux ne portaient pas d'en-tête ! »

Categorie: Algeria

Braquage d'un véhicule de fonds à Sidi Daoud

Le Jeune Independant - 1 ora 40 min fa


Deux présumés auteurs du braquage d'un véhicule de transport de fonds à Sidi Daoud (Boumerdès) ont été arrêtés ce mercredi. Ils seraient tous deux employés au sein de l'entreprise chargée du transfert de fonds et ils ont été appréhendés à Baba Ahcène non loin du siège de la même société.


Un véhicule blindé de transport de fonds d'Algérie Poste a été braqué, mardi au niveau de la localité de Sahel Bouberak dans la commune de Sidi Daoud (Est de Boumerdes), par une bande criminelle qui s'est emparée de près de 15 mds de centimes, a-t-on appris auprès d'une source sécuritaire.


"Cet acte criminel a été perpétré, aux environs de 13H30, par un groupe criminel (qui serait composé de deux individus, dont un portant une arme légère) au niveau d'un faux barrage (point de contrôle) où le véhicule blindé, relevant d'une société privée de transport de fonds, a été arrêté et dévalisé des fonds qui étaient destinés à alimenter les bureaux de poste au niveau de la commune de Dellys, a précisé à l'APS la même source.

Categorie: Algeria

« Réda City 16 » condamné à quatre mois de prison

Le Jeune Independant - 1 ora 42 min fa

Le président de la première chambre pénale de la cour d'appel d'Alger a condamné ce mercredi H'mimid Réda connu sous le nom de scène « Réda City 16 », B. Djamel et R.Madani à quatre mois de prison ferme.

Le président a par ailleurs confirmé la relaxe prononcée en faveur du journaliste Haddibi Lyes et le fils de Takhkout Mahieddine, Billal, par le juge du tribunal cortrectionnel de Sidi M'Hamed.

Pour rappel, le procureur général, qui représente le ministère public à la première chambre pénale de la cour d'appel d'Alger a requis,la semaine écoulée , l'aggravation des peines contre les inculpés incarcérés à savoir H'mimid Réda alias « Réda City 16 », B. Djamal Eddine et R. Madani, et six mois de prison ferme assortis de 50 000 dinars d'amende contre le journaliste Hadibi et Bilal Tahkout placés tous les deux sous contrôle judiciaire au cours de l'instruction judiciaire, puis innocentés par le président du tribunal correctionnel de Sidi M'Hamed.

Le procureur général Issad Kamel a estimé que toutes les preuves légales et matérielles relatives aux chantage et menaces contre les groupes industriels Bellat d'Alger et Mazouz de Sétif sont formelles. Pour preuve, le principal inculpé a chargé son ami de prendre des photos du fils du patron du concessionnaire automobile Mazouz en compagnie de sa petite amie ; celui-ci les a envoyées à Amir DZ, qui a par la suite exigé 400 000 euros et qu'en cas de refus il les publierait sur les réseaux sociaux.

Le procureur général a par ailleurs tenu à souligner que le principal inculpé a porté atteinte à l'usine Bellat en publiant des informations erronées qui affirment que les produits commercialisés ne répondent pas aux normes.

Le principal accusé H'mimid Réda a affirmé au juge qu'il « fait l'objet d'un coup monté de toutes pièces par des personnes qu'il ne connaît pas ».

Il a tout d'abord déclaré au président : « Je ne connaissais pas Amir DZ. La première fois, je l'ai rencontré dans un restaurant en France. Il m'a abordé en me disant qu'il était un fan, tout simplement ! »

Il a tenu à indiquer au président : « Ils ont piraté ma page Facebook et m'ont exigé une rançon de 10 000 dollars. J'ai déposé plainte le 5 mai 2018 devant la Gendarmerie nationale de Chéraga ».

Interrogé à propos des photos publiées et des menaces proférées contre les victimes dont celle contre le wali de Djelfa, il a répondu par la négative : « Je n'ai rien à voir dans cette affaire. »

A la question de savoir s'il avait menacé Ahmed Mazouz, l'homme d'affaires de Sétif, il a souligné : « Comment voulez-vous que je porte atteinte à une personne qui a fait le déplacement depuis sa ville pour me présenter ses condoléances suite au décès de ma mère en août dernier ! »

Les autres accusés qui se sont succédé aux auditions ont nié tous les faits qui leur ont été reprochés, estimant « qu'ils ont fait l'objet de poursuites judiciaires maquillées par les enquêteurs de la gendarmerie nationale ».

Naim Mazouz, fils du concessionnaire automobiles, a déclaré au président en pleine audience : « C'est les gendarmes qui m'ont poussé à déposer plainte contre Réda City 16 ! ».

Les avocats de la défense ont insisté sur la relaxe au profit de tous les accusés, estimant que ces derniers ont payé les frais d'un coup monté de toutes pièces par un cercle qui ne dit pas son nom.

Il convient de signaler que Réda City 16 a été arrêté le 18 octobre de l'année écoulée par les gendarmes à quelques encablures de sa maison.

Categorie: Algeria

Trump accusé de doter l’Arabie Saoudite d’une bombe nucléaire

L'Expression - 1 ora 46 min fa
L’administration Trump aurait mené "des activités suspectes" pour doter l’Arabie Saoudite d’une bombe nucléaire, suggère un rapport du Congrès américain, publié mardi. Le rapport établi
Categorie: Algeria

Suite aux dernières intempéries à Annaba les citoyens boudent l'eau desservie

Le Jeune Independant - 1 ora 58 min fa

Après les perturbations dans l'alimentation en eau potable (AEP) qu'ont connues plusieurs cités d'Annaba en raison des dernières intempéries, le retour à la normale d'une situation maintes fois dénoncée, n'a suscité que dépit et colère chez les consommateurs. Ces derniers se sont plaints de la mauvaise qualité de l'eau potable servie. Rougeâtre et sentant mauvais, cette eau est devenue impropre à la consommation. En plus de l'odeur repoussante dénoncée par de nombreux foyers de cette localité, elle a également un goût qui n'encourage guère le citoyen à la consommer. Selon les déclarations de nombreux d'entre eux, il semblerait que l'eau potable ait été mélangée aux canalisations des égouts suite aux fortes chutes de pluie qui se sont abattues sur la région de l'Est.

Les réseaux de distribution auraient été donc contaminés. Ce qu'ils n'arrivent par contre pas à comprendre c'est le fait que les services concernés aient omis d'assainir ce liquide précieux avant de le distribuer aux populations, restées sans eau plusieurs jours. Aussi, dénoncent-ils sa qualité ainsi que les risques qui découlent de sa consommation. Les plus sceptiques l'ont tout simplement boudée, lui préférant la bouteille d'eau minérale en attendant des jours meilleurs. Pour rappel, ce genre de situation où le réseau d'eau potable alimentant les foyers se trouve contaminé par celui des eaux usées est devenu récurrent à Annaba ; les nombreux cas de typhoïde de l'été dernier sont encore bien ancrés dans la mémoire des habitants.

Il va sans dire que ce genre de situation a été relevé de nombreuses fois dans différents quartiers de la coquette à l'image du 5 juillet, plus communément appelé ‘'les Hongrois'', ainsi que du boulevard Bouali Said, Saf Saf, Sidi-Achour ou la cité Auzas. D'autres effectuent spécialement le déplacement jusqu'aux sources disséminées un peu partout dans la région de Seraidi.... Dans les deux cas, le citoyen-consommateur se doit de consentir des frais supplémentaires pour l'acquisition d'une eau de meilleure qualité et surtout éviter les éventuels risques de contamination par une quelconque maladie à transmission hydrique... En dépit des mesures préventives prises à chaque fois que la situation l'exige pour parer à ces situations, l'alimentation en eau potable à Annaba demeure en deçà des attentes des citoyens qui n'arrivent plus à justifier l'injustifiable, selon les déclarations de nombreux d'entre eux..

Categorie: Algeria

Contrôle des importations et des exportations : création d'une agence autonome de qualité s'impose

Le Jeune Independant - 2 ore 6 min fa


La création d'une agence nationale autonome de qualité est d'une urgence extrême. C'est ce qu'a affirmé ce mercredi Noureddine Boudissa, directeur général de l'organisme d'accréditation ALGERAC, qui dit que cette infrastructure doit contrôler les importations et faciliter l'exportation.


Cette entité autonome, donc non rattachée à aucun ministère, s'inscrit dans la droite ligne tracée par les pouvoirs publics dans sa démarche de diversification des exportations. « Face au défi de la politique instaurée par les autorités, qui consiste à exporter davantage de produits algériens, il est nécessaire de repenser l'organisation de l'infrastructure qualité algérienne », a-t-il précisé. Selon lui, la qualité devient un élément incontournable dans la nouvelle vision de la compétitivité et l'amélioration de la qualité. Le produit algérien, pour qu'il puisse être exportable, doit être conforme, répondant ainsi aux normes et aux standards internationaux, donc certifié et surtout par un organisme algérien. Cet organe va coordonner, planifier et évaluer toutes les politiques selon le besoin de l'économie nationale. L'ensemble des opérateurs algériens auront à travers cette agence, dit-il, une prestation de service à la hauteur de leurs attentes. Cette démarche pourrait par conséquent faciliter l'exportation des produits algériens.


Cette entité aura également pour mission de contrôler les importations afin de donner une assurance aux consommateurs sur la qualité des produits importés. « Il est important de donner une assurance aux consommateurs pour savoir que tout ce qui est importé est conforme aux exigences », a ajouté Boudissa qui dit qu'il est nécessaire d'avoir les moyens de vérifier ce que nous achetons. Car sous d'autres cieux, c'est une obligation. « Chez nous, on a commencé à aller dans ce sens, notamment concernant les produits pharmaceutiques, l'agroalimentaire ».



Pour se faire, le président d'ALGERAC préconise des réformes de la réglementation, qu'il faut adapter à ces nouveaux défis. « Il faut qu'il y ait des règlements techniques qui régissent chaque type d'activité dans le domaine de la conformité ». Convaincu de l'importance de la qualité et des normes, Boudissa a en outre indiqué que tous les opérateurs économiques, associations de défense des consommateurs… sont appelés à travailler en coordination. « Il n'est plus possible que chaque partie travaille seule. Il faut une politique intersectorielle impliquant toutes les parties concernées », a-t-il souligné.


Cette agence, avec un intérêt stratégique pour le développement économique et commercial de l'Algérie, doit être dotée de toutes les prérogatives pour mener à bien sa mission de contrôle. S'agissant de l'ALGERAC, qui est, dit-il, disponible à apporter sa contribution et son expérience pour aider des organismes d'évaluation de conformité, Boudissa s'est félicité des avancées significatives enregistrées par l'organisme, entre autres, sa reconnaissance sur le plan international et sa sollicitation par des pays étrangers.

Categorie: Algeria

Grève de l'Intersyndicale : Benghabrit prône le dialogue

Le Jeune Independant - 2 ore 15 min fa

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit tente encore une fois de faire face à la menace de grève de l'Intersyndicale du secteur, prévue les 26 et 27 de ce mois. Elle vient d'entamer une série de rencontres avec les syndicats signataires du préavis de grève, qui se poursuivront aujourd'hui, afin de les persuader de geler leur mouvement.

Cette décision intervient suite « au dépôt, le 18 février, des préavis de grève par les six entités syndicales, qui comptent observer leur action de protestation les 26 et 27 février prochains », a expliqué le ministère de l'Education nationale dans un communiqué. Après avoir instruit, à travers une directive, les chefs d'établissements scolaires de veiller à garder les enfants en classe et ne pas les laisser sortir même si leurs enseignants observent la grève, Benghabrit a décidé d'entamer une série de rencontres avec les syndicats signataires du préavis. Les axes qu'aborderont ces réunions n'ont pas été déterminés par la tutelle.

Cela dit, il sera question peut-être de revenir sur les principales revendications, soumises par les formations syndicales CLA, Unpef, Snapest, Snte, Satef et Cnapeste. Et ce, dans l'optique de trouver un compromis pour éviter la grève du 26. Pour sa part, Boualem Amoura, secrétaire général du Satef, a confirmé avoir été destinataire d'une invitation pour une séance de conciliation pour aujourd'hui à 13h, laissant entendre que d'autres syndicats seront reçus également. Toutefois, il a indiqué que chaque syndicat sera reçu séparément, car la tutelle ne reconnaît pas l'intersyndicale. Le SG du Satef a tenu à préciser que les syndicats du secteur ne refusent pas le dialogue, à condition qu'il soit un « dialogue sérieux ».

Il faut noter que parmi les revendications de l'intersyndicale des fonctionnaires et des travailleurs de l'éducation, il y a d'abord le rejet de la décision du ministère de l'Éducation nationale de prendre en compte le travail de la commission mixte chargée de la révision du statut particulier, en élaborant son projet sans la participation des syndicats, et ensuite l'application immédiate du décret 14-266 avec effet rétroactif.

Il est également question du rétablissement dans leurs droits des catégories lésées lors du reclassement. Sur les plans éducatif et pédagogique, l'intersyndicale de l'éducation revendique la révision des programmes et des méthodes en fonction du niveau des élèves, en particulier dans l'enseignement primaire, ainsi que l'amélioration de la formation et des conditions de travail et de scolarisation, et la réduction du volume horaire de tous les cycles. L'intersyndicale réclame également la levée des restrictions à la liberté d'exercice de l'activité syndicale aux niveaux local et national (PV communs, octroi de sièges et levée des sanctions et des poursuites judiciaires contre les syndicalistes).

Categorie: Algeria

Egypte: huit terroristes tués dans le nord du Sinaï

L'Expression - 2 ore 21 min fa
Les forces antiterroristes égyptiennes ont éliminé huit terroristes dans la province du Nord-Sinaï, a annoncé mercredi l'armée dans un communiqué. "Les forces ont attaqué sept
Categorie: Algeria

L'Allemagne s'attaque au gaspillage alimentaire

L'Expression - 2 ore 21 min fa
Le gouvernement allemand a présenté mercredi des mesures censées diviser par deux d'ici 2030 les déchets alimentaires et lutter contre le gaspillage, ont rapporté des
Categorie: Algeria

أليانس للتأمينات تنظم دورة تكوينية للصحافيين

Akher Saa - 2 ore 33 min fa

ج.نجيب

نظمت شركة أليانس للتأمينات أمس الاربعاء، الطبعة الثانية لناديها الإعلامي، بمكتبة 48 ساعة بسيدي يحيى (بالعاصمة)، و ذلك بحضور رئيسها المدير العام، السيد حسان خليفاتي، رفقة عدد من إطارات الشركة. وتمحور اليوم التكويني الذي حضره العديد من الصحفيين من مختلف وسائل الاعلام أشغال حول موضوعي “واجبات الطرفين في عقد التأمين”، و “تأمين ممتلكات الشركات”. حيث قدّم هذان الموضوعانمن طرف السيدين عبد الحميد ماحي، مدير الدراسات وتطوير المنتجات، و عبد القادر لغلام، مدير الإشتراكات بأليانس للتأمينات. و يأتي هذا الحدث أيام قليلة بعد الإطلاق الحصري للشركة لفضاء الزبائن بي تو بي. و هو أول فضاء عبر الإنترنيت مخصص للزبائن المهنيين و الشركات، و الذي من شأنه أن يستجيب لاحتياجاتهم فيما يخص تسيير ملفاتهم بصفة آنية في أي وقت ومن أي مكان. يمتاز هذا المكتسب الجديد لأليانس للتأميناتالبساطة، و السرعة وكذا الإبداع و ذلك بإعطاء رؤية شفافة على معلومات ضرورية كحالة عقد التأمين، ملفات الخسائر التي هي في طور التصفية وتلك التي سيتم تصفيتها لاحقا، متابعة وتيرة التغطيات، وآجال الدفع.وفي هذا الصدد اكد الرئيس المدير العام لأليانس للتأمينات، السيد حسان خليفاتي، أن هذه الخدمة الجديدة تدخل في إطار مسار الشركة نحو الرقمنة الكلية لعملياتها خلال الخمس سنوات المقبلة.

Categorie: Algeria

Issad Rebrab à Tizi-Ouzou le 24 février

Libertè Algerie - 2 ore 54 min fa
Issad Rebrab, Président du Groupe Cevital, se déplacera le 24 février à Tizi-Ouzou, pour visiter la zone industrielle de Souamaâ et le centre de formation de la JSK, a informé le Groupe, dans un communiqué rendu public ce mercredi.
Categorie: Algeria

Un millier de "gilets jaunes" français manifestent à Genève

L'Expression - 2 ore 56 min fa
Un millier de "gilets jaunes" français ont manifesté mercredi à Genève, en face du siège de l'ONU, pour protester contre les violences qu'ils affirment subir
Categorie: Algeria

Cinq éléments de soutien au terrorisme arrêtés

L'Expression - 3 ore 31 min fa
Cinq éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés mardi à Tessimssilt, Oran et M'Sila par des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP), indique
Categorie: Algeria

ربراب في زيارة لتيزي وزو يوم 24 فيفري

Libertè Algerie - 3 ore 37 min fa
سيتنقل إيسعد ربراب إلى ولاية تيزي وزو الأحد، 24 فيفري 2019، حسبما أعلنه مجمع "سيفيتال" في بيان رسمي اليوم.
Categorie: Algeria

Exportations algériennes: Premier convoi par voie routière vers le Sénégal

L'Expression - 4 ore 6 min fa
Le groupe public de transport routier de marchandises Logitrans a lancé, lundi dernier, sa première opération de transport vers Dakar (Sénégal) via Nouakchott (Mauritanie) pour
Categorie: Algeria

والي سكيكدة يسحب دعواه ضد جمعية محلية

Libertè Algerie - 4 ore 9 min fa
علمت "ليبرتي عربي" أن والي ولاية سكيكدة قرر سحب الدعوى التي رفعها قبل أسبوع ضد جمعية محلية تنشط في مجال ترقية الطاقات المتجددة والتنمية المستدامة
Categorie: Algeria

Brandt Algérie lance deux smartphones

Libertè Algerie - 4 ore 24 min fa
L’entreprise Brandt Algérie, jusque-là spécialisé dans le secteur de l’électroménager, s’investit désormais dans la téléphonie mobile, en lançant deux modèles de smartphones : BSTAR et BSTAR+.
Categorie: Algeria

2,4 milliards de dollars pour la prise en charge des réfugiés syriens

L'Expression - 4 ore 51 min fa
La Jordanie et la communauté internationale ont approuvé un plan de soutien de 2,4 milliards de dollars pour la prise en charge des besoins des
Categorie: Algeria

Propos "haineux" en France à l'égard de l'islam et des musulmans

L'Expression - 5 ore 26 min fa
Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé mercredi les propos "haineux" en France à l'égard de l'islam et des musulmans véhiculés par les
Categorie: Algeria