النعمة: التضرّع إلى الله مغنم عظيم

2 giorni 10 ore ago
قال فضيلة الداعية عبد الله بن محمد النعمة، في خطبته بجامع الإمام محمد بن عبدالوهاب، إن ‏الدعاء عبادة عظيمة، من أجل العبادات، وأعظم الطاعات، وقربة من أنفس القربات، التي لا ينفك العبد عنها في ليله ونهاره، ونفسه وأهله، ‏وشؤونه العامة والخاصة. وأضاف: ما من مسلم ألا ويسأل الله ويدعوه في كل وقت وحين، طال

القره داغي: الإيمان يصنع الرجال الشوامخ

2 giorni 10 ore ago
أكد فضيلة الداعية الدكتور علي محيي الدين القره داغي، الأمين العام للاتحاد العالمي لعلماء المسلمين، أن الله تعالى أراد لهذه الأمة أن تكون قوية وقادرة على تحقيق الخير والحضارة، وأن تكون أمة فاعلة لا مفعولاً بها، كما هو اليوم، وأضاف في خطبة الجمعة، أمس، بجامع السيدة عائشة في فريج كليب: إن الجميع منشغل

المريخي: المعاصي إفساد في الأرض

2 giorni 10 ore ago
قال فضيلة الداعية الدكتور محمد بن حسن المريخي، في خطبته بمسجد عثمان بن عفان بالخور، إن الصراع بين الحق والباطل قائم منذ خلق الله تعالى الأرض وحتى ميراثها، وأضاف : إذا علمنا أن الأرض فيها مصلحون، فلنعلم علم اليقين أن الأرض فيها مفسدون أيضاً ومخربون لا يحبون التعمير والإصلاح والاستقامة ولكنهم يحبونها

Fritch demande la désignation des prochains membres du CESC

2 giorni 10 ore ago
Fritch demande la désignation des prochains membres du CESC PAPEETE, le 19 janvier 2018. Le président du Pays a officiellement demandé mercredi à la société civile de désigner ses représentants au Conseil économique, social et culturel.


Début janvier, la CSTP-FO avait déposé une requête demandant au juge des référés du tribunal d’enjoindre au président de la Polynésie française d’inviter les groupements professionnels, les syndicats, les organismes et les associations à désigner leurs représentants au Conseil économique, social et culturel et à lui faire connaitre leurs noms dans un délai de 45 jours.

En effet, le mandat des représentants de la société civile au sein de la quatrième institution du Pays arrive à échéance en cette fin de semaine. Pour la CSTP-FO, il y avait donc "urgence" à agir.

Mais finalement, mercredi, le président de la Polynésie française a invité les organisations concernées à désigner leurs représentants.

La demande du syndicat est donc "devenue sans objet. Il n’y a, dès lors, pas lieu d’y statuer", a constaté ce vendredi le tribunal administratif.

A l'issue de la rencontre mardi matin avec les syndicats de salariés, Edouard Fritch avait précisé que la redistribution des sièges au CESC serait reportée de deux ans, pour être en place pour le renouvellement prévu en 2020. Il donnait ainsi une suite favorable à leurs demandes de retirer le projet de délibération modifiant la composition de la quatrième institution du Pays.

Le Conseil économique, social et culturel (CESC) avait donné la semaine dernière un avis défavorable au projet de délibération.

La redistribution des sièges prévoyait notamment le passage de trois collèges à quatre. Le collège Développement étant ajouté aux collèges des salariés, des entrepreneurs et travailleurs indépendants et Vie collective.

Dans le collège des salariés, Il fallait noter que la CSTP-FO ne devait avoir, après ces modifications, que trois sièges au lieu de cinq. La CSIP et A Ti'a i Mua perdait aussi un fauteuil passant de trois sièges à deux.


Tahiti-Infos, le site N°1 de l'information à Tahiti
Mélanie Thomas

Nuốt dị vật, có thể mất mạng

2 giorni 10 ore ago
Liên tiếp những ngày qua, nhiều trường hợp bệnh nhân đã phải tìm đến cầu cứu các bác sĩ vì nuốt phải dị vật như tăm tre, xương cá, đèn LED… Điều đáng nói là người bệnh trong những trường hợp này đều không biết mình đã nuốt dị vật như thế nào?

Tom Petty died of accidental drug overdose, family says

2 giorni 10 ore ago

Musician’s wife and daughter say a fractured hip led to ‘over use of medication’ and voice hope report will contribute to opioid discussion

Tom Petty’s family said his death last year was due to an accidental drug overdose.

His wife and daughter released the results of Petty’s autopsy via a statement on his Facebook page on Friday night.

Continue reading...
Sam Levin and agencies

L'assemblée lance une consultation citoyenne pour les evasans internationales

2 giorni 10 ore ago
L'assemblée lance une consultation citoyenne pour les evasans internationales Papeete, le 19 janvier 2018 - La commission de la santé de l'assemblée de Polynésie française a mis en place une mission d'information destinée à faire un point sur la prise en charge humaine et sociale des Polynésiens lors des évacuations sanitaires à l'international. La mission lance une consultation citoyenne jusqu'au 31 janvier via les réseaux sociaux et internet afin de recueillir les témoignages de patients evasanés ou leur accompagnateur.

"Une évacuation sanitaire est vécue par le patient comme un événement affectif et humain très fort, c'est stressant. Notre mission est d'examiner que l'environnement social, matériel et humain autour de la prise en charge soit le plus favorable possible pour la personne evasanée et le cas échéant pour son accompagnateur", explique Armelle Merceron, co-rapporteur de la mission d'information.
Créée en octobre 2017 par l'assemblée de Polynésie française, la mission d’information doit rendre d'ici fin février un rapport préconisant des axes d'amélioration de la prise en charge logistique d'un patient et de son accompagnateur evasané en France ou en Nouvelle-Zélande.
Pour parvenir à rédiger leurs recommandations, les membres de la mission d'information ont procédé à un long travail de documentation, d'investigation et à une vingtaine d'interviews des principaux acteurs du dispositif d'évacuation sanitaire à l'internationale. De la CPS en charge des evasan, à Europ assistance qui est conventionnée par la CPS pour assurer le transport, en passant par les services sociaux, l'hôpital, la Direction de la santé, la Dass (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales) ou encore les parlementaires polynésiens..., la mission a réalisé un véritable état des lieux du dispositif, de la préparation au départ jusqu'au retour du patient à Tahiti.

MOINS DE 5 MINUTES POUR REMPLIR LE QUESTIONNAIRE Mais pour être complet, les membres de la commission souhaitent maintenant recueillir l'avis des principaux intéressés, c'est-à-dire les patients evasanés et ceux qui les accompagnent lorsque la CPS les y autorisent. A cette fin, la mission lance une grande consultation populaire jusqu'au 31 janvier via la page Facebook de l'assemblée avec un lien vers un site dédié ou le site de l'institution. "On souhaite que les patients ayant vécu une évacuation sanitaire et leur accompagnateur répondent au questionnaire en ligne en français et en tahitien. Cela prend seulement 4 à 5 minutes, c'est anonyme et confidentiel. Le questionnaire comporte cinq questions fermées et une sixième question ouverte", souligne Armelle Merceron. C'est la première fois que l'institution procède à un tel type de consultation.
Un ordinateur a même était installé dans le hall de l'assemblée pour permettre aux personnes de venir répondre aux questions. Les données recueillies seront ensuite analysées.
En 2016, 675 personnes ont bénéficié d'une évacuation sanitaire, 465 vers la France et 210 en Nouvelle-Zélande pour un coût total avoisinant les 4 milliards de francs, frais médicaux compris.
Malgré de nouvelles offres de soins comme la radiothérapie et la greffe rénale, le nombre d'evasans ne devrait pas baisser pour autant, en raison de la démographie et l'état de santé général des Polynésiens. Le lifting du dispositif du système d'évacuation sanitaire, mise en place en 2001, s'avère donc essentiel afin que chaque Polynésien puisse bénéficier de la meilleure prise en charge possible.

Pour participer à la consultation citoyenne :
Page Facebook de l'assemblée de Polynésie française
ou www.assemblee.pf

Tahiti-Infos, le site N°1 de l'information à Tahiti
Pauline Stasi